Evaluatiion Finale du Projet Renforcement des mécanismes Locaux de Prévention et de Résolution des conflits au Burundi

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2019-2023, Burundi
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
10/2021
Completion Date:
08/2021
Status:
Completed
Management Response:
No
Evaluation Budget(US $):
30,000

Share

Title Evaluatiion Finale du Projet Renforcement des mécanismes Locaux de Prévention et de Résolution des conflits au Burundi
Atlas Project Number: 00111634
Evaluation Plan: 2019-2023, Burundi
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 08/2021
Planned End Date: 10/2021
Management Response: Yes
UNDP Signature Solution:
  • 1. Governance
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
  • 1. Output 1.2.3 Institutions and systems enabled to address awareness, prevention and enforcement of anti-corruption measures to maximize availability of resources for poverty eradication
  • 2. Output 2.1.2 Capacities developed for progressive expansion of inclusive social protection systems
SDG Goal
  • Goal 16. Promote peaceful and inclusive societies for sustainable development, provide access to justice for all and build effective, accountable and inclusive institutions at all levels
  • Goal 5. Achieve gender equality and empower all women and girls
SDG Target
  • 16.7 Ensure responsive, inclusive, participatory and representative decision-making at all levels
  • 5.2 Eliminate all forms of violence against all women and girls in the public and private spheres, including trafficking and sexual and other types of exploitation
Evaluation Budget(US $): 30,000
Source of Funding:
Evaluation Expenditure(US $): 15,000
Joint Programme: No
Joint Evaluation: Yes
  • Joint with UN Agencies
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Cyprien MBONIGABA Consultant BURUNDI
Gervais KAREKUZI Consultant BURUNDI
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders: Ministère de l'Intérieur, les ONG
Countries: BURUNDI
Lessons
1.
  • Avec   les  mécanismes   locaux  de  prévention et  de   résolution  des  conflits, le  Burundi  renoue  avec  ses traditions  de règlement  des  conflits  à l’ amiable en  famille   et  dans   l’ entourage en intégrant les femmes ;
  • les  mécanismes   locaux  de  prévention et  de   résolution  des  conflits  ont  renforcé  le  Leadership féminin  et  l’apprentissage  par les  pairs ;
  • Les  mécanismes   locaux  de  prévention et  de   résolution  des  conflits sont  efficients ( réduction du  temps et de  l’argent lors  du  recours à  la  justice et Agatutu des abashingantahe (Biere donnée aux Notables)) ;
  • Les  mécanismes   locaux  de  prévention et  de   résolution  des  conflits ont   beaucoup  contribué à la  cohabitation pacifique à  la veille  des  élections de 2020;
  • Les  mécanismes   locaux  de  prévention et  de   résolution  des  conflits ont  réduit  le  recours  aux  tribunaux  pour  les  affaires  à caractère civil ;  
  • Les  femmes  sont  plus  écoutées  dans  la prévention et  résolution des  conflits familiaux ( garder le secret  des  femmes et   familles).
  • Les femmes dénoncent les abus familiaux malgré le tabou culturel lié à la vie conjugale et dans un cadre protecteur de leur identité
  • La résolution des conflits par les mécanismes locaux apaisent les rancœurs parfois observées après les litiges tranchés par les tribunaux ;
  • Les  mécanismes   locaux  de  prévention et  de   résolution  des  conflits ont  suscité des  initiatives d’entraide sociale et d’épargne et de  crédit  mutuel  pour  l’autonomisation de la femme et  la  lutte contre  la pauvreté..

Findings
1.

Pour  le  Résultat 1 : «  Les membres des communautés dont les femmes et filles médiatrices, les déplacées, les retournés, les migrants, les victimes potentielles de la traite et des VSBG, sont renforcés et contribuent à la prévention et la résolution des conflits ».

A cet égard,  la  mission  d’évaluation confirme que les  conflits  traités par  les  mécanismes locaux   est  passé  de 24 %  ( donnée  de base)  à 30%  par  rapport à ceux qui aboutissent  aux tribunaux ( rapport  final du  projet ). En effet,  les informations recueillies ont montré que 96% des bénéficiaires interrogés estiment  qu’il  y a eu diminution des conflits  et  98, 9% des individus bénéficiaires apprécient les services rendus par les femmes médiatrices, les leaders communautaires/ para juristes et para psychosociaux. Aussi, 73,5% des autorités locales estiment qu’il y a une réduction des conflits.

 

Concernant  le Résultat  2 « Des services d’aide légale et de prise en charge psychosociale sont fournis à la population en interaction avec les femmes médiatrices, les leaders psychosociaux communautaires».  D’après   les   informations   issues  de la revue documentaire et de la collecte des données  sur  le terrain, la  cible de  5000 bénéficiaires  d’aide légale n’a pas été  atteinte (voir  tableau des indicateurs).

Concernant  l’assistance juridique, les  para juristes ont  été mis  en place dans les  6 provinces  mais  leur  fonctionnalité  et  leur  travail en  réseau sont   mitigés   selon  les responsables  administratifs et techniques   interrogés  ( issus  de la nouvelle législature  de 2020).

Au sujet de la prise en charge psychosocial,  les  acteurs  ont  été mis en place sont connus  par les   bénéficiaires et  sont fonctionnels  sur terrain. 

 

S’agissant  du Résultat 3  « Les communautés interagissent harmonieusement avec les institutions grâce au renforcement en capacités reçu afin de résoudre et prévenir les conflits et promouvoir la réconciliation, la cohésion sociale et la sécurité communautaire »

La mission d’évaluation  a  constaté que  la terminologie « mécanismes d’interaction »  n’a  pas   été  bien comprise  par  les toutes les  parties prenantes au projet. En effet, au  moment où   83,3% des acteurs  des  mécanismes  locaux  ( femmes  médiatrices, para juristes et para psychosociaux )  affirment  qu’ils  interagissent entre eux  et  l’administration,  les  responsables administratifs interrogés  disent  que  cette interaction n’est  pas permanente et  fonctionnelle.


Recommendations
1

 Renforcer la coordination du projet conjoint impliquant plusieurs agences en faisant une planification   commune (PTA), le suivi conjoint, revues conjointes,  réunions conjointes et régulières, l’amélioration du rapportage conjoint, etc…

2

Etablir une bonne situation de référence du projet afin d’améliorer la qualité du cadre de résultats en formulant de bons indicateurs sensibles au genre et susceptibles de mesurer les résultats;

3

Créer une base de données des bénéficiaires et constituer une mémoire du projet exploitable pour la programmation future;

4

Renforcer le suivi conjoint des réalisations du projet sur le terrain 

5

Améliorer la qualité de rapportage en vérifiant la cohérence des informations surtout pour les rapports mandataires postés sur le site accessible au public extérieur 

6

Renforcer le suivi des partenariats établis avec les Organisations de mise œuvre des projets et faciliter la   communication entre les autorités hiérarchiques des parties prenantes au partenariat

7

Renforcer le suivi des partenariats établis avec les Organisations de mise œuvre des projets et faciliter la   communication entre les autorités hiérarchiques des parties prenantes au partenariat

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org