Final Evaluation of Project : Paix, Justice, Réconciliation et Reconstruction au Kasaï Central

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2020-2024, Congo DRC
Evaluation Type:
Project
Planned End Date:
04/2021
Completion Date:
09/2021
Status:
Completed
Management Response:
No
Evaluation Budget(US $):
50,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document TDR_Evaluation Finale _ PAJURR_KC_08.03.2021.pdf tor English 867.24 KB Posted 293
Download document Rapport Final Evaluation.pdf report English 991.00 KB Posted 327
Title Final Evaluation of Project : Paix, Justice, Réconciliation et Reconstruction au Kasaï Central
Atlas Project Number: 00114432
Evaluation Plan: 2020-2024, Congo DRC
Evaluation Type: Project
Status: Completed
Completion Date: 09/2021
Planned End Date: 04/2021
Management Response: Yes
UNDP Signature Solution:
  • 1. Governance
  • 2. Gender
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
  • 1. Output 1.6.2 Measures in place and implemented across sectors to prevent and respond to Sexual and Gender Based Violence (SGBV)
  • 2. Output 2.2.3 Capacities, functions and financing of rule of law and national human rights institutions and systems strengthened to expand access to justice and combat discrimination, with a focus on women and other marginalised groups
SDG Goal
  • Goal 16. Promote peaceful and inclusive societies for sustainable development, provide access to justice for all and build effective, accountable and inclusive institutions at all levels
  • Goal 5. Achieve gender equality and empower all women and girls
SDG Target
  • 16.3 Promote the rule of law at the national and international levels and ensure equal access to justice for all
  • 16.6 Develop effective, accountable and transparent institutions at all levels
  • 5.2 Eliminate all forms of violence against all women and girls in the public and private spheres, including trafficking and sexual and other types of exploitation
Evaluation Budget(US $): 50,000
Source of Funding: Project Budget (non core resources)
Evaluation Expenditure(US $): 30,000
Joint Programme: No
Joint Evaluation: Yes
  • Joint with UN Agencies
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Gregoire Ngalamulume Evaluateur gregoire.ngalamulume@gmail.com
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders: BCNUDH/SFCG/Government
Countries: CONGO DRC
Lessons
1.
  • La restauration de l’autorité de l’Etat demeure un vrai gage de réussite des interventions de lutte contre l’impunité, de consolidation de la paix dans la région et de relèvement économique des communautés. La lutte contre l’impunité qui demeure une priorité dans la région devrait s’accompagner d’une réelle volonté de restauration et de renforcement de l’autorité de l’Etat.

• La communication régulière et transparente et le renforcement des capacités des diverses parties prenantes sont des gages de succès des initiatives de développement. L’implication de diverses parties prenantes dissipe certains malentendus et balise la voie à une action concertée.

• Les travaux communautaires (HIMO, MUSO, coopératives) suffisamment accompagnés permettent de dynamiser l’économie locale et constituent une porte d’entrée pour promouvoir la cohabitation pacifique et la cohésion sociale durable au sein et entre communautés.

• Les travaux communautaires et les rémunérations qui en sont issues soulagent la douleur des victimes de crimes et atrocités graves et peuvent jouer le rôle de réparations collectives et/ou individuelles, en attendant les réparations proprement dites (judiciaires notamment). Il importe d’intensifier ces initiatives.

• La mise en place d’un processus de justice transitionnelle est longue et complexe et nécessite des actions à la fois aux niveaux central et provincial, politico-administratif et communautaire qu’il importe de bien harmoniser.

• Lorsque l’on travaille avec les populations parmi les plus vulnérables dans des interventions de résilience et de développement, il est important de prévoir des appuis leur permettant de tenir avant la production ou l’arrivée du salaire (vivres et médicaments essentiels). Une collaboration et une harmonisation avec les acteurs humanitaires présents dans la zone pour prendre en compte les groupes vulnérables travaillant dans les projets de résilience s’avère indispensable. L’inscription dans le Triple Nexus devient à ce point de vue une nécessité.

• PAJURR a démontré la possibilité d’un travail de fond sur la consolidation de la paix et sur d’autres facteurs déterminants à impact durable dans la région. Il y a donc une marge de manœuvre pour aborder les questions essentielles, réduire progressivement les tensions, développer des engagements communs, construire de la confiance et de la collaboration entre les différents acteurs au niveau local. Pour cela, il est utile et indispensable de travailler sur les causes structurelles de conflits dans la région 48 (chômage, misère, pauvreté extrême) et l’attractivité ainsi que la viabilité des milieux ruraux et urbains (infrastructures de base, accès aux services essentiels, AGR).

• La mise en place des structures communautaires (CLPD, coopératives, MUSO) et des AGR nécessite un accompagnement approprié non seulement par le projet mais aussi par la partie nationale en vue de renforcer leur viabilité et promouvoir leur pérennisation. Le recours à l’approche 3X6 couramment utilisée par le PNUD aurait pu accroître la durabilité des acquis.

• Une bonne mise en œuvre des activités d’une intervention de développement doit mettre en avant la communication et la gestion des attentes des communautés en toute transparence ainsi que la gestion du temps dans la mise en œuvre du projet. Elle devra également privilégier la flexibilité en prenant en compte l’évolution du contexte.


Findings
1.

1. L’alignement du projet sur les cadres stratégiques nationaux et internationaux et donc sa contribution aux objectifs communs de développement et de paix en RDC

2. La logique de conception du projet PAJURR ainsi que sa théorie de changement stipulée sont cohérentes en ce qui concerne la complémentarité des trois axes d’intervention.

3. Travailler avec des personnes parmi les plus vulnérables nécessite de mettre en place des stratégies particulières d’accompagnement surtout au cours de premières semaines (avances sur salaire, paiement journalier, collaboration avec les agences humanitaires pour la distribution d’aide alimentaire et de médicaments de base, etc.).

4. Les besoins/attentes des communautés restent immenses et il faudra les adresser dans le cadre du Triple Nexus, assurant la transition de l’humanitaire vers la stabilisation, la consolidation de la paix et la résilience.

5. Les consultations populaires déblaient la voie pour le lancement d’un processus de justice transitionnelle.


Recommendations
1

Alléger les procédures administratives et financières en les adaptant au contexte d’intervention du projet

2

Tenir compte des aspects opérationnels qui ont un impact sur le temps de mise en œuvre des activités et donc la réalisation des résultats

3

Améliorer la communication interne et externe ainsi que la gestion des attentes des communautés

4

Harmoniser les méthodologies d’intervention des structures contractantes en vue d’avoir des interventions uniformes

5

Confier les aspects financiers de paiement des bénéficiaires HIMO aux IMF présentes en province pour permettre aux ONG prestataires de se consacrer de manière sereine aux aspects techniques et leur éviter des suspicions de la part des bénéficiaires qui risquent de détériorer le climat de travail

6

La mise en place de structures communautaires doit être réalisée en prévoyant suffisamment de temps d’accompagnement et de renforcement pour garantir leur durabilité

7

Pourvoir à l’accompagnement technique des agriculteurs et éleveurs par des techniciens pris en charge

8

Compléter la formation des gestionnaires des Kits météorologiques en vue de leur utilisation efficace et prévoir des recyclages réguliers

9

Diversifier les AGR et investir dans des formations de métiers long terme tenant compte des besoins du marché du travail et des besoins locaux (par exemple menuiserie, art culinaire, couture, transformation de denrées agricoles, etc…) à travers des centres d’apprentissage professionnel

10

Faire un état de lieux des CLPD mis en place en vue de leur redynamisation

11

Veiller à prévoir des activités de sensibilisation et de communication à l’attention des membres de communautés non sélectionnés pour participer aux interventions en vue d’éviter des actions de sabotage envers les membres sélectionnés ou les travaux communautaires

12

Prévoir une phase de transition ou de désengagement progressif des projets et la mettre en place dès le début du projet afin d’assurer la durabilité de leurs acquis

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org