Rapport d'évaluation de fin de projet - Preventing Violent Extremisme - Tarabot

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2021-2025, Tunisia
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
08/2021
Completion Date:
08/2021
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
20,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document Voluntas_UNDP_Rapport Final Evaluation Tarabot_210730_v3.pdf report French 2230.79 KB Posted 204
Download document TDR EoP TARABOT -FINAL pour publication 2.pdf tor French 329.52 KB Posted 182
Title Rapport d'évaluation de fin de projet - Preventing Violent Extremisme - Tarabot
Atlas Project Number: 00099940
Evaluation Plan: 2021-2025, Tunisia
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 08/2021
Planned End Date: 08/2021
Management Response: Yes
UNDP Signature Solution:
  • 1. Governance
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
  • 1. Output 2.2.2 Constitution-making, electoral and parliamentary processes and institutions strengthened to promote inclusion, transparency and accountability
  • 2. Output 2.2.3 Capacities, functions and financing of rule of law and national human rights institutions and systems strengthened to expand access to justice and combat discrimination, with a focus on women and other marginalised groups
SDG Goal
  • Goal 16. Promote peaceful and inclusive societies for sustainable development, provide access to justice for all and build effective, accountable and inclusive institutions at all levels
  • Goal 17. Strengthen the means of implementation and revitalize the Global Partnership for Sustainable Development
SDG Target
  • 16.3 Promote the rule of law at the national and international levels and ensure equal access to justice for all
  • 16.5 Substantially reduce corruption and bribery in all their forms
  • 16.6 Develop effective, accountable and transparent institutions at all levels
  • 16.7 Ensure responsive, inclusive, participatory and representative decision-making at all levels
  • 16.a Strengthen relevant national institutions, including through international cooperation, for building capacity at all levels, in particular in developing countries, to prevent violence and combat terrorism and crime
  • 17.6 Enhance North-South, South-South and triangular regional and international cooperation on and access to science, technology and innovation and enhance knowledge-sharing on mutually agreed terms, including through improved coordination among existing mechanisms, in particular at the United Nations level, and through a global technology facilitation mechanism
Evaluation Budget(US $): 20,000
Source of Funding: Project Budget
Evaluation Expenditure(US $): 24,000
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Estalle Allano Evaluator eal@voluntasadvisory.com TUNISIA
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders:
Countries: TUNISIA
Lessons
Findings
1.

Pertinence

La pertinence du projet est jugée satisfaisante. La modification du cadre des résultats et de la théorie de changement ont permis d’accentuer le rôle de la CNCLT et l’engagement de la société civile. L'accent mis sur la CNLCT est considéré pertinent, compte tenu de la nécessité de renforcer les capacités de cette dernière. Le partenariat institutionnel entre le PNUD et la CNLCT est très bien perçu en termes de visibilité, légitimé et crédibilité. L’adaptation au contexte tunisien au niveau national et local est également satisfaisante. En effet, le choix des régions cibles est globalement bien perçu même si quelques partenaires pensent que certaines zones sensibles en matière d’extrémisme violent n’ont pas été ciblées. L’approche locale, c’est-à-dire la valorisation de l’approche et des connaissances locales en lien avec les réalités du terrain est particulièrement appréciée par l’ensemble des partenaires. Le volet recherche est également perçu comme étant pertinent étant donné qu’il répond au besoin de mieux comprendre les causes de l’extrémisme violent. Les projets de recherches ont également pertinents car ils sont un moyen de renforcer les capacités tunisiennes (en vue de nourrir de futures politiques publiques). Concernant l’approche multipartite, elle est également jugée pertinente. Il y a un consensus général sur  la nécessité d’inclure davantage d’acteurs pour  faire  face  à l’EV. En revanche,  Il  existe  un impératif de développer davantage de collaborations, notamment locales, encore plus stratégiques. Dans ce contexte, le projet aurait gagné en pertinence avec une inclusion des médias. Les thématiques adressées par les projets associatifs sont innovantes et le choix du public cible est adéquat (certains projets ont visé un public fortement sensible et vulnérable).La procédure de sélection des projets associatifs a été jugée transparente et a été appréciée par les associations.


2.

Cohérence

En matière de cohérence, le projet Tarabot s'affirme comme étant une initiative fédératrice et structurante,  au  sein  du PNUD  et  du  Système  des  Nations Unies,  en convergence avec  le  rôle  de coordination  de la CNLCT. Tarabot s’inscrit dans  un  contexte  de  mise en œuvre de la  SNLCET  et d’efforts pour complémenter l’approche sécuritaire par  une  approche  préventive. Ainsi, le  lien avec  les  actions  du  gouvernement  et  la  stratégie  nationale est clair:  le  projet Tarabot et  la SNLCET  sont perçus  comme  étant  clairement alignés  et  se  complétant. Mais,  il  existe  une différenciation  nette  de  précision  des  réponses  concernant  le  critère  de  cohérence.  Pour  les partenaires d’exécution, la vision est beaucoup moins claire et structurée que pour l’équipe  du PNUD et la Commission. Concernant la CNLCT, Tarabot a cherché à donner de la visibilité à la Commission. En particulier, il  a appuyé  la rencontre  entre  les  membres  de  la  CNLCT et  des  intervenants internationaux analogues, dans la perspective d’accompagner l’échange de connaissances et d’expériences sur les réponses préventives à l’extrémisme violent. Tarabot a  permis,  à  travers  les  projets  associatifs, une collaboration  avec  des  entités  de la gouvernance  locale, cependant cela  reste limité. La coopération  entre  les  acteurs  civils  et  la gouvernance pour relier le niveau local au niveau national reste à encourager davantage.


3.

Efficacité

Les facteurs clés de succès comprennent la relation de confiance entre le PNUD et la CNLCT, la participation active de la société civile et les études de terrain permettant un diagnostic réel. Tarabot a fortement contribué à la construction d’une connaissance basée sur les faits, notamment au  travers  de  l’expérience  terrain  acquise  par  les  associations  mais  également par  le  volet recherche. L’implication de  la  CNCLT  dans  la  composante  recherche du  projet  fut également considérée comme importante. En revanche, le partenariat avec l’ANPR a apporté de la lourdeur et des retards et une alternative est à explorer en vue d’une programmation future. Une grande évolution au sein de la CNLCT est à souligner, grâce au soutien et à l’accompagnement du  PNUD. En  particulier,  les capacités  techniques,  les  capacités  en  termes  de  communication (développement du site web, création d’une charte graphique, etc.) et les capacités en termes de vision stratégique de la Commission ont été développées. La CNLCT est perçue comme étant plus ouverte  à  coopérer  avec  la  société civile.  Malgré  ces  efforts, un  manque  considérable  de connaissances de la CNLCT et de sa stratégie subsiste au niveau de la société civile. Les changements de leadership à la tête de la CNLCT ainsi que la limitation du personnel au sein de la Commission ont causé certaines difficultés/limitations. De plus, il y a un manque de clarté et de réactivité dans le rôle des points focaux qui sont des fonctionnaires bénévoles, non choisis par la CNLCT(mais au niveau du Gouverneur). Tarabot a également travaillé  sur  le lien  entre  la CNLCT  et  les  associations.  Il  y  a  eu  certains progrès mais le lien entre les associations et la CNLCT n’est pas très profond et, parfois, la CNLCT est perçue comme étant absente. Les projetsCOVID-19ont été une forme ingénieuse et efficace de promouvoir la cohésion sociale et de forger des liens entre les citoyens, les associations et la gouvernance locale.


4.

Efficience

Les diverses parties prenantes s’accordent sur le fait que la pandémie de COVID-19 fut le plus grand obstacle à dépasser lors de l’implémentation du projet. L’ensemble des parties prenantes trouvent que le PNUD fait preuve d’un bon leadership et  a  une bonne  relation  avec les  partenaires  (institutionnels  et  associatifs)et  a  joué  un  rôle  essentiel  en matière de réseautage entre les divers acteurs impliqués. Le projet a connu certains retards: le format des plateformes tripartites a causé des retards dans la mise en œuvre et des difficultés et l’engagement du secteur privé a tardé à se mettre en place. Il existe aussi certains obstacles et blocages administratifs à signaler concernant le partenariat avec l’ANPR. Les associations ont fait face à certains défis. Des limitations en matière de ressources financières ont été signalées (budgets trop limités). Par ailleurs, le ciblage des zones marginalisées, souvent éloignées, fut  source  de difficultés pour certaines  associations surtout  en  raison de leurs  moyens logistiques   limités ainsi   que   des   ressources   humaines   limitées   (les   associations   travaillent majoritairement avec des bénévoles, qui ont d’autres activités par ailleurs). De plus, La lourdeur des procédures administratives du PNUD fut mentionnée comme étant une source de tracas pour les associations (avec une prise de conscience de l’équipe du PNUD en la matière). En particulier, les associations ont signalé un retard de distribution des fonds pour des raisons administratives. Les  associations indiquent une très bonne coordination et communication avec l’équipe du PNUD, ainsi qu’une relation de confiance établie. En revanche, cinq associations ont signalé un retard dans les réponses et un certain manque de réactivité de la part du PNUD. Ces associations ont la perception que l’équipe est parfois débordée ce qui résulte en un manque de joignabilité. Les associations ont également signalé qu’il est important que le PNUD soit systématiquement présent lors de leurs activités. Le processus interne de suivi régulier et d’évaluation des activités est bien intégré en particulier grâce aux formations fournies aux associations par le PNUD qui furent perçues comme étant très bénéfiques et absolument appréciées par la totalité des associations. Cependant, des améliorations sont possibles avec les petites associations locales qui ont des lacunes en la matière(M&E).


5.

Impact

Les diverses parties prenantes trouvent que le projet Tarabot contribue à renforcer la résilience face à l’EV, en particulier au niveau local. Un impact important de ce projet sur le plan académique est l'ouverture de l'espace académique à la thématique de PEV notamment grâce au partenariat avec la DGRS. La présence régionale de la  CNLCT a également vu  une  nette amélioration  (même  si  encore  limitée). En  termes  de communication, Tarabot a eu un impact sur l’image et la perception de la CNLCT. La Commission fut au cœur de l’approche multipartite dans le cadre du rassemblement des acteurs par Tarabot. En  effet,  le  projet Tarabot est  considéré  par  la  totalité  des  acteurs  comme  étant  une initiative fédératrice qui a permis de développer une vision commune. Tarabot a permis de  tisser  des  liens  entre  la société civile  et  la  gouvernance  au  niveau local. La majorité des associations mentionnent qu’un ou plusieurs acteurs de la gouvernance locale furent partenaires  de  leurs  projets. Le  réseautage  entre  associations  et  les  liens  entre  elles ont été encouragés par le projet. L’impact sur la cohésion sociale est clairement  présent et  assez  significatif, spécifiquement  au niveau individuel et sociétal dans les limites des régions cibles et des individus touchés(l’impact du projet est limité dans sa portée). Il y a une difficulté à mesurer l’impact de certaines activités des associations, par exemple sur le changement des habitudes ou des mentalités ou sur la réduction de la violence (des jeunes ou à l’égard des femmes). Les associations elles-mêmes ont conscience de ces limitations et rapportent que ce sont des initiatives et des actions qui prennent beaucoup de temps avant de réaliser un impact profond. Ce sentiment est également partagé par le bailleur de fond et par certains membres de l’équipe du PNUD. Il  existe certaines limites externes sur  l'impact  :  une volonté  politique  au  sein  du  gouvernement tunisien limitée en matière de PEV, une rotation élevée des présidents de la CNLCT (changement de leadership)et  la  direction  plus  large  du  gouvernement  et  de  la  communauté  internationale,  qui privilégient encore une approche sécuritaire malgré une prise de conscience sur l’importance de la prévention et d’une approche complémentaire.


6.

Durabilité

Il existe une vision claire chez les diverses parties prenantes que le travail sur la thématique de PEV est une course de fond. Il y a une volonté de continuer le travail sur cette thématique pour obtenir des résultats durables à long terme. Il faut encore beaucoup de travail pour s’assurer que les communautés sont engagées à continuer au-delà des financements internationaux. La durabilité des liens que la CNLCT a forgé grâce à ce projet avec les différentes parties prenantes est  importante,  notamment pour de futurs  échanges de  connaissances  (particulièrement  les  liens étroits forgés entre la CNLCT et le PNUD). Afin d’assurer la durabilité de l’appropriation de la CNLCT,

60des efforts sont nécessaires pour développer la dynamique locale/régionale parmi les points focaux. Il est nécessaire de les former et de renforcer leurs capacités. De manière générale, l’ensemble des personnes interviewées, ont  la  perception  que  les liens  au sein de la société, en d’autres termes, les éléments de cohésion sociales crées, vont persister au-delà du projet. La notion de « noyau » permet d’agir de façon durable et continue: les bénéficiaires directs du projet  représentent  «  un  noyau  »  censé  affecter  l’entourage  et  transmettre  les  notions, particulièrement  lorsque  le  public  cible  est  les  jeunes.  De plus, le  projet  a  eu  pour  effet  un renforcement des capacités des associations, ce qui est utile pour d’autres projets et assure ainsi la continuité. Certains projets associatifs peuvent être reproduits et implémentés dans d’autres régions de la Tunisie, il y a une volonté de les utiliser comme projet « pilote», ce qui assurerait une durabilité continue. Les approches transversales Le bailleur de fonds met un  accent  particulier  sur  la  sensibilité  au  genre,  ce  qui  pris  en considération par les différentes parties prenantes, en particulier le PNUD. Il est constaté que les femmes sont représentées, au niveau de la CNLCT, au niveau des associations et de la mise en œuvre des activités et des bénéficiaires directes, six projets sur quatorze ciblent des femmes. En revanche, il est nécessaire de fournir une conception plus raffinée des considérations de genre. Il faut s’atteler à une approche plus stratégique pour l’inclusion des femmes sur la thématique PEV en particulier et  travailler  sur  l’inclusion  des  hommes  dans  les  projets  ciblant  les  femmes, notamment pour travailler sur le changement des mentalités. Des bonnes pratiques peuvent être tirées des projets associatifs (solutions basées sur des entretiens approfondis avec des femmes, considérations liées à la sensibilité au contexte, etc.) Le  ciblage  des  populations  vulnérables/à  risque  est  au  cœur  des  projets  des  associations, par exemple  des  personnes  handicapées, des étudiants en situation d’isolement, des jeunes  dans  les zones rurales, etc. Globalement, les partenaires d’exécution ont été sensibles à l’approche genre  et des  droits  de l’Homme surtout dans la conception des activités.


Recommendations
1

Recommandation 1

Conserver et consolider l’approche locale dans la mise en œuvre, qui se concentre sur la valorisation des connaissances terrain : travailler avec les acteurs locaux ayant une bonne connaissance du terrain et un accès direct (associations et/ou gouvernance) et continuer à encourager la créativité des partenaires pour opérer sur la thématique de PEV mais également les sous-thématiques associées (travail sur la cohésion sociale et la résilience individuelle et/ou communautaire).

2

Recommandation 2

Renforcer l’approche multipartiteet engager le secteur privé en capitalisant sur les résultats du processus de cartographie des entrepreneurs tunisiens, l’étude sur les coûts économiques de l’EV  et le partenariat avec l’Institut pour l’économie et la paix (IEP) et valoriser des projets associatifs qui proposent l’implication du secteur privé.•À consolider avec d’autres acteurs pertinents engagés: engager le dialogue avec des acteurs sécuritaires pour une complémentarité de la réponse (sécuritaire et prévention). Potentiellement impliquer le niveau institutionnel (ministère de l’Intérieur,ministère de la Défense et de la Justice), travailler en étroite collaboration avec DCAF et créer davantage de synergies avec d’autres projets du PNUD et de l’UE.•Implication des acteurs médiatiques: encourager l’inclusion des médias pour communiquer sur les projets / initiatives et consolider l’engagement des médias dans les efforts de PEV (communication basée sur la prévention pour faire de la sensibilisation)

3

Recommandation 3

Creuser davantage autour des synergies avec d’autres acteurs/projets existants et travaillant sur la même thématique. Il faut davantage de coordination stratégique au niveau des bailleurs de fonds internationaux. Solidifier la base de financements et mobiliser davantage de bailleurs de fonds autour de la thématique PEV.

4

Recommandation 4Travailler avec les autorités (acteurs gouvernementaux nationaux, régionaux et locaux) pour solidifier le rôle et la place de la CNLCT: Travail de plaidoyer sur le rôle de la CNLCT, particulièrement sur le volet PEV et pousser sur la nécessité de travailler sur la thématique (volonté politique), au plus haut niveau. Il faut certainement continuer à appuyer la CNLCT en matière de communication et de visibilité : Organiser des sessions d’information publiques et des formations pour les acteurs de la société civile au sujet de la CNLCT et de la SNLCET car ils semblent manquer de connaissances sur le sujet, pourtant important. Il faut donc renforcer les efforts de communication de la CNLCT, y compris par l’utilisation de produits audiovisuels, le ciblage d’un publique plus large et promouvoir l’engagement des jeunes.

5

Recommandation 5

Modèle d’engagement avec la société civile: Il est envisageable pour le PNUD de continuer à financer directement les associations locales (modèle de subsidiarité) bien que cela comporte des contraintes. Le financement en cascade serait un potentiel mécanisme à explorer. Le contre élément à cela est qu’il y a une confiance déjà établie entre le PNUD et les associations, qui veulent continuer à travailler avec le PNUD. Il y a également une transparence (notamment financière) qui ne serait pas évidente à établir au travers d’une association qui gère et centralise les fonds, en plus des couts de gestion (le modèle reste cependant à étudier). En relation avec la question du travail avec les petites associations: le but est-il le renforcement des capacités de ces dernières ou de considérer les associations comme prestataires de services ? Dans le cas où la collaboration directe est continuée, il faudra prévoir du temps et un budget pour leur formation. Dans le cas contraire, il ne serait pas de la responsabilité du PNUD de les former. Il faudrait en revanche les évaluer en amont, en termes de capacités, pour s’assurer des capacités suffisantes pour la mise en œuvre du projet.

6

Développer la dynamique locale etrégionale: encourager davantage la collaboration avec les correspondants / points focaux régionaux de la Commissionpour rapprocher davantage la CNLCT des acteur régionaux et locaux. Travailler avec eux pour s’assurer de leur engagement continue auprès des associations et assurer ainsi une meilleure implication avec la société civile locale.

7

Recommandation 7

Lourdeur de la collaboration avec l’ANPR: Explorer un mécanisme alternatif à la collaboration avec l’ANPR, tel que travailler avec les laboratoires de recherche universitaires afin de capitaliser sur des efforts existants. Il faut diversifier les programmes (action avec les écoles doctorales, programme de cofinancement de thèse par exemple, des bourses post doc sur des actions précises, laboratoires de recherches au sein des universités etc

8

Recommandation 8Prendre en considération la pandémie COVID-19pour toute future programmation (proposer une adaptabilité des plans, formats en ligne/ plein air etc.) et affiner le système de suivi et d’évaluation au niveau des associations localeset consolider leurs notions conceptuelles.

(The creation of a new mechanism to support young researchers in collaboration with the Ministry of Higher Education has already been included in draft project document for the next phase of the project)

9

Recommandation 9

Promouvoir une culture d'implication des jeunes car ils demeurent un public cible très pertinent en matière de PEVétant donné le manque de confiance envers les institutions de l’Etat et le risque de radicalisation. Il faut continuer à travailler sur ce public avec l’idée du noyau et de l’impact direct/indirect.Globalement, les partenaires d’exécution ont été sensibles à l’approche genre et des droits de l’Homme surtout dans la conception des activités.

(Promoting a culture of youth involvement)

10

Recommandation 10

Augmenter la portée nationale pour un impact durable. Il est nécessaire de concentrer davantage les efforts sur le niveau structurel d’intervention. Par exemple, l’encadrement de la PEV doit passer par des politiques nationales efficaces, l’implication des organisations ayantune empreinte nationale, la sensibilisation et le renforcement des capacités en matière de PEV, la collaboration avec le PNUD Libye, etc.

(Increase national-level interventions leading to structural change in order to ensure more lasting impact)

11

Recommandation 11

Promouvoir les exercices de cartographie des organisations de la société civiletravaillant sur le terrain : Cartographie des acteurs locaux pour chaque région travaillant sur la PEV afin de s’assurer d’une bonne coordination sans duplication/chevauchement des efforts. Cela peut être chapeauté par la CNLCT, sous la forme d’un tableaude bord comprenant l’ensemble des actions PEV implémentées par la société civile.

12

 

Recommandation 12

Travailler sur une modélisation de l’expériencepermettant de répliquer les actions menées au niveau local/régional à s’informer d’expériences similaires dans d’autres pays et renforcer les échanges sur le genre avec la Coopération Suisse et d’autres acteurs pertinents en favoriser l’échange d’expérienceet mettre en place des indicateurs sur l’approche genre et droits de l’homme.

(the project has started coordinating with other projects supporting civil society work on PVE (with funding from EU, USAID and GCERF) and will promote coordination and knowledge sharing.)

1. Recommendation:

Recommandation 1

Conserver et consolider l’approche locale dans la mise en œuvre, qui se concentre sur la valorisation des connaissances terrain : travailler avec les acteurs locaux ayant une bonne connaissance du terrain et un accès direct (associations et/ou gouvernance) et continuer à encourager la créativité des partenaires pour opérer sur la thématique de PEV mais également les sous-thématiques associées (travail sur la cohésion sociale et la résilience individuelle et/ou communautaire).

Management Response: [Added: 2021/09/15]

while the project aims to have sustainable impact through change at institutional and policy level, it will keep building on evidence-based and context-specific knowledge, including local knowledge, and through the empowerment and engagement of local actors. This will remain a key aspect of Tarabot’s approach during its next phase (2022 – 2025)

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
1.1 Include engagement of local CSOs and government institutions in new project document
[Added: 2021/09/15]
Tarabot team 2021/12 Initiated First draft developed
1.2 Identify mechanisms to continue working with local CSO while finding ways to also engage large national CSOs with PVE expertise and experience of advocacy
[Added: 2021/09/15]
Tarabot team 2021/09 Completed
1.3 Collaborate with Local Security Committee established by Community Policing initiative
[Added: 2021/09/15]
TARABOT TEAM 2021/09 Completed Included in new project document, being piloted already
1.3 Collaborate with Local Security Committee established by Community Policing initiative
[Added: 2021/09/15]
TARABOT TEAM 2021/09 Completed Included in new project document, being piloted already
2. Recommendation:

Recommandation 2

Renforcer l’approche multipartiteet engager le secteur privé en capitalisant sur les résultats du processus de cartographie des entrepreneurs tunisiens, l’étude sur les coûts économiques de l’EV  et le partenariat avec l’Institut pour l’économie et la paix (IEP) et valoriser des projets associatifs qui proposent l’implication du secteur privé.•À consolider avec d’autres acteurs pertinents engagés: engager le dialogue avec des acteurs sécuritaires pour une complémentarité de la réponse (sécuritaire et prévention). Potentiellement impliquer le niveau institutionnel (ministère de l’Intérieur,ministère de la Défense et de la Justice), travailler en étroite collaboration avec DCAF et créer davantage de synergies avec d’autres projets du PNUD et de l’UE.•Implication des acteurs médiatiques: encourager l’inclusion des médias pour communiquer sur les projets / initiatives et consolider l’engagement des médias dans les efforts de PEV (communication basée sur la prévention pour faire de la sensibilisation)

Management Response: [Added: 2021/09/15]

The project will continue engaging the private sector. The second phase of Tarabot will include a more direct engagement of the security sector (the second phase innovates its approach by adding attention to the complementarity of CT and PVE interventions). More will be done to engage the media, although they remain a secondary target of the project. Media engagement will be useful to increase visibility of the CNLCT; improve CNLMCT’s ability to engage civil society; and in order to promote a national debate on social cohesion, trust and tolerance.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
2.1 Complete actions relating to outreach to private sector and dissemination of results of study on economic costs of violent extremism
[Added: 2021/09/15]
Tarabot team 2021/12 Initiated
2.2 In the project document for second phase of the project, include activities engaging the ministry of Interior
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/12 Initiated Ideas already included in the project documents are to be refined in collaboration with CNLCT and Ministry of Interior
2.3 Recruit communication officer to ensure more regular media engagement (including by inviting media to project events and sharing knowledge products with media)
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/12 Initiated
3. Recommendation:

Recommandation 3

Creuser davantage autour des synergies avec d’autres acteurs/projets existants et travaillant sur la même thématique. Il faut davantage de coordination stratégique au niveau des bailleurs de fonds internationaux. Solidifier la base de financements et mobiliser davantage de bailleurs de fonds autour de la thématique PEV.

Management Response: [Added: 2021/09/15]

Tarabot has the ambition of positioning itself as a reference for PVE in Tunisia and it is keen to promote an improvement in coordination and the creation of synergies between different actors. This will be pursued at three levels: with the CNLCT and through the coordinating role they should be encouraged and empowered to play; within UNDP and the UN system; and with other donors and international partners.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
3.2 Revise and share the UNDP Tunisia PVE programmatic framework developed by the Tarabot project
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/12 Initiated
3.1 Conduct broad consultations ahead of the drafting of the project document for the next phase of the project in order to identify key relevant actors and establish/strengthen relationships/partnerships as necessary
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 Completed
4. Recommendation:

Recommandation 4Travailler avec les autorités (acteurs gouvernementaux nationaux, régionaux et locaux) pour solidifier le rôle et la place de la CNLCT: Travail de plaidoyer sur le rôle de la CNLCT, particulièrement sur le volet PEV et pousser sur la nécessité de travailler sur la thématique (volonté politique), au plus haut niveau. Il faut certainement continuer à appuyer la CNLCT en matière de communication et de visibilité : Organiser des sessions d’information publiques et des formations pour les acteurs de la société civile au sujet de la CNLCT et de la SNLCET car ils semblent manquer de connaissances sur le sujet, pourtant important. Il faut donc renforcer les efforts de communication de la CNLCT, y compris par l’utilisation de produits audiovisuels, le ciblage d’un publique plus large et promouvoir l’engagement des jeunes.

Management Response: [Added: 2021/09/15]

Positioning the CNLCT within the Tunisian government at national and local level is a key objective of Tarabot.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
4.1 Support the CNLCT in developing new partnerships with the ministry of interior and ministry of justice; and in extending the collaboration with the ministry of higher education 4.2 Support the strengthening of the network of CNLCT regional focal points 4.3 Develop the collaboration with Local Security Committees 4.4 Continue supporting CNLCT’s institutional communication
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 Completed This is an on going work launched and to be continue in the second phase of the project under another funding
5. Recommendation:

Recommandation 5

Modèle d’engagement avec la société civile: Il est envisageable pour le PNUD de continuer à financer directement les associations locales (modèle de subsidiarité) bien que cela comporte des contraintes. Le financement en cascade serait un potentiel mécanisme à explorer. Le contre élément à cela est qu’il y a une confiance déjà établie entre le PNUD et les associations, qui veulent continuer à travailler avec le PNUD. Il y a également une transparence (notamment financière) qui ne serait pas évidente à établir au travers d’une association qui gère et centralise les fonds, en plus des couts de gestion (le modèle reste cependant à étudier). En relation avec la question du travail avec les petites associations: le but est-il le renforcement des capacités de ces dernières ou de considérer les associations comme prestataires de services ? Dans le cas où la collaboration directe est continuée, il faudra prévoir du temps et un budget pour leur formation. Dans le cas contraire, il ne serait pas de la responsabilité du PNUD de les former. Il faudrait en revanche les évaluer en amont, en termes de capacités, pour s’assurer des capacités suffisantes pour la mise en œuvre du projet.

Management Response: [Added: 2021/09/15]

A number of recommendations point to the added value of operating at both national and local level. This is a general lesson that is appropriated by the Tarabot team. When it comes to partnerships with civil society, we are committed to finding a mechanism of engagement that will allow us to benefit from collaboration with both local and national organisations. We will consider the cascade funding model as an option.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
5.1 Identify mechanisms to continue working with local CSO while finding ways to also engage large national CSOs with PVE expertise and experience of advocacy (same as action 1.2)
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 No Longer Applicable [Justification: To be finalised during the project’s next phase ]
To be finalised during the project’s next phase
6. Recommendation:

Développer la dynamique locale etrégionale: encourager davantage la collaboration avec les correspondants / points focaux régionaux de la Commissionpour rapprocher davantage la CNLCT des acteur régionaux et locaux. Travailler avec eux pour s’assurer de leur engagement continue auprès des associations et assurer ainsi une meilleure implication avec la société civile locale.

Management Response: [Added: 2021/09/15]

We have already promoted the engagement of different actors in the development and strengthening of this network and will continue engaging with its members to ensure their role gains in meaningfulness and is well coordinated with the national (CNLCT) and local (CLS) levels

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
6.1 Involve the CNLCT regional focal points in the project initiatives with Local Security Committees and civil society organisations
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 Completed Transfered to the new project
7. Recommendation:

Recommandation 7

Lourdeur de la collaboration avec l’ANPR: Explorer un mécanisme alternatif à la collaboration avec l’ANPR, tel que travailler avec les laboratoires de recherche universitaires afin de capitaliser sur des efforts existants. Il faut diversifier les programmes (action avec les écoles doctorales, programme de cofinancement de thèse par exemple, des bourses post doc sur des actions précises, laboratoires de recherches au sein des universités etc

Management Response: [Added: 2021/09/15]

The creation of a new mechanism to support young researchers in collaboration with the Ministry of Higher Education has already been included in draft project document for the next phase of the project

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
7.1 Develop a mechanism to support young researchers/PhD students focussing on PVE to strengthen their competencies, complete their research work, engage with experienced colleagues, and access policy makers in Tunisia.
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 No Longer Applicable [Justification: to be finalised during the project’s next phase]
Transfert to new project = to be finalised during the project’s next phase
8. Recommendation:

Recommandation 8Prendre en considération la pandémie COVID-19pour toute future programmation (proposer une adaptabilité des plans, formats en ligne/ plein air etc.) et affiner le système de suivi et d’évaluation au niveau des associations localeset consolider leurs notions conceptuelles.

(The creation of a new mechanism to support young researchers in collaboration with the Ministry of Higher Education has already been included in draft project document for the next phase of the project)

Management Response: [Added: 2021/09/15]

The project team has learned lessons on how to adapt programming to Covid over the past two years and modified approaches and workplans accordingly. The same lessons will be applied to the next phase of the project, assuming that the impact of covid pandemic will remain for the duration of the project.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
8.1 include Covid in the project’s risk matrix and develop mitigation strategies
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/12 Initiated
8.2 Build partners’ capacity to communicate remotely 8.3 Reduce number of field deployments for team 8.4 Cap number of physical participants to events 8.5 Take into account priority of socio-economic needs of beneficiaries post-covid
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 No Longer Applicable [Justification: Transfered to the new project to be able to implement]
Transfered to the new project to be able to implement
9. Recommendation:

Recommandation 9

Promouvoir une culture d'implication des jeunes car ils demeurent un public cible très pertinent en matière de PEVétant donné le manque de confiance envers les institutions de l’Etat et le risque de radicalisation. Il faut continuer à travailler sur ce public avec l’idée du noyau et de l’impact direct/indirect.Globalement, les partenaires d’exécution ont été sensibles à l’approche genre et des droits de l’Homme surtout dans la conception des activités.

(Promoting a culture of youth involvement)

Management Response: [Added: 2021/09/15]

The project will prioritise: a) promotion of constructive dialogue between young people and institutions; b) youth engagement through CSO partners; and c) targeting of young researchers through the project’s initiatives to promote research.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
9.1 Ensure inclusion of young people in activities involving CNLCT, regional focal points, and Local Security Committees. 9.2 Building on Tarabot’s work with CSOs and the ongoing Soutna initiative, promote civil society actions that engage and empower young people. 9.3 (see action 7.1) Develop a mechanism to support young researchers/PhD students focussing on PVE to strengthen their competencies, complete their research work, engage with experienced colleagues, and access policy makers in Tunisia
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/12 No Longer Applicable [Justification: Transfered to the new project to be able to implement]
Transfered to the new project to be able to implement
10. Recommendation:

Recommandation 10

Augmenter la portée nationale pour un impact durable. Il est nécessaire de concentrer davantage les efforts sur le niveau structurel d’intervention. Par exemple, l’encadrement de la PEV doit passer par des politiques nationales efficaces, l’implication des organisations ayantune empreinte nationale, la sensibilisation et le renforcement des capacités en matière de PEV, la collaboration avec le PNUD Libye, etc.

(Increase national-level interventions leading to structural change in order to ensure more lasting impact)

Management Response: [Added: 2021/09/15]

Tarabot has the ambition of influencing policy change, starting with the ongoing revision of the national counterterrorism strategy. For next phase of the project Tarabot will aim to develop new partnerships with key ministries and collaborations with national CSOs.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
10.1 Continue supporting the CNLCT in the revision of the national counterterrorism strategy,
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/12 Initiated
11. Recommendation:

Recommandation 11

Promouvoir les exercices de cartographie des organisations de la société civiletravaillant sur le terrain : Cartographie des acteurs locaux pour chaque région travaillant sur la PEV afin de s’assurer d’une bonne coordination sans duplication/chevauchement des efforts. Cela peut être chapeauté par la CNLCT, sous la forme d’un tableaude bord comprenant l’ensemble des actions PEV implémentées par la société civile.

Management Response: [Added: 2021/09/15]

The project has started coordinating with other projects supporting civil society work on PVE (with funding from EU, USAID and GCERF) and will promote coordination and knowledge sharing.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
11.1 Ensure regular coordination and sharing of knowledge with other PVE civil society initiatives 11.2 Support the CNLCT in establishing constructive partnerships with CSOs and effective coordination mechanisms, building on the existing mapping tool available (EU funded).
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 No Longer Applicable [Justification: Transfered to the second phase of the project]
Transfered to the second phase of the project
12. Recommendation:

 

Recommandation 12

Travailler sur une modélisation de l’expériencepermettant de répliquer les actions menées au niveau local/régional à s’informer d’expériences similaires dans d’autres pays et renforcer les échanges sur le genre avec la Coopération Suisse et d’autres acteurs pertinents en favoriser l’échange d’expérienceet mettre en place des indicateurs sur l’approche genre et droits de l’homme.

(the project has started coordinating with other projects supporting civil society work on PVE (with funding from EU, USAID and GCERF) and will promote coordination and knowledge sharing.)

Management Response: [Added: 2021/09/15]

The project will improve its strong focus on knowledge by increased collaboration and sharing. During the second phase of Tarabot more will be done specifically on gender sensitivity and promotion of human rights

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
12.1 Develop a model of collaboration with Local Security Committees that can be replicated across the country 12.2 Develop collaborations on gender sensitivity for the second phase of the project 12.3 Develop a specific activity on the promotion of human rights in collaboration with the ministry of interior
[Added: 2021/09/15]
Tarabot Team 2021/09 No Longer Applicable [Justification: Transfered to the second phase of the project to be able to implement]
Transfered to the second phase of the project to be able to implement

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org