PROJET INTEGRE DE DEVELOPPEMEN

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2006-2007, Congo DRC
Evaluation Type:
Project
Planned End Date:
07/2007
Completion Date:
11/2007
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
7,500,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document RAPPORT_FINAL_EVALUATION_COMDEV.doc report French Posted 1739
Title PROJET INTEGRE DE DEVELOPPEMEN
Atlas Project Number:
Evaluation Plan: 2006-2007, Congo DRC
Evaluation Type: Project
Status: Completed
Completion Date: 11/2007
Planned End Date: 07/2007
Management Response: Yes
Focus Area:
  • 1. Poverty and MDG
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
Evaluation Budget(US $): 7,500,000
Source of Funding:
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Nationality
Cheikh FAYE Team Leader
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders:
Countries: CONGO DRC
Lessons
Findings
Recommendations
1 BONNES PRATIQUES/RECOMMANDATIONS Bonne mobilisation des apports des bénéficiaires et des autorités locales, essentiellement acquittée sous forme de travaux et de fournitures de matériaux divers, et parfois en numéraire. -Les autorités provinciales ont également accompagné les réalisations, soit en mettant à disposition des terrains lorsque cela était nécessaire, soit par des contributions financières. Cette pratique, au niveau des bénéficiaires finaux comme des autorités provinciales, est le gage d?une bonne appropriation locale des interventions du Projet. -Les Institution des CLAPs malgré leurs problèmes de fonctionnement Les Comités Locaux d?Approbation des Projets sont une excellente initiative. S?ils avaient fonctionné au mieux de leur concept, ils auraient pu être d?un apport décisif : - Sécurisation de la participation effective de toutes les parties prenantes présentes sur le terrain - Cadre de triangulation des perceptions - Vivier de compétences multiformes pour accompagner avec efficacité la planification, l?exécution et le suivi des investissements -Il est indispensable, à l?avenir, de les aider à donner le meilleur d?eux-mêmes, notamment en ne les mettant pas en trop grande dépendance vis-à-vis de l?organe d?exécution du Projet. Partenariat inter-agences -En se mettant en synergie stratégique ou de financement avec une dizaine d?agences et de projets du Système des Nations Unies, le Projet s?est efforcé de promouvoir le slogan du « deliver as one ». Cette approche permet de maximiser les externalités de développement des interventions. Parfois les synergies se sont faites dans la succession, au sens où suite à l?intervention du Projet d?autres partenaires à l?intérieur du SNU ont eu à approcher des structures pour leur proposer un soutien complémentaire dans leur domaine de compétence. Ces partenariats auraient toutefois pu être plus systématisés par le COMDEV. Certaines agences comme l?UNFPA ont marqué leur disponibilité à accompagner toutes les interventions du Projet dans leurs secteurs d?activités. -Stratégie du faire faire Le fait pour le Projet de s?appuyer sur des relais d?exécution pour mettre en ?uvre les micro-projets permet d?atteindre à la fois deux objectifs de développement clés. D?une part, des biens et services déterminés sont livrés aux populations bénéficiaires (accès aux services de sociaux de base, à des activités génératrices de revenus et renforcement de capacités, notamment). D?autre part, les intermédiaires mobilisés dans le cadre de cette livraison voient aussi leurs capacités institutionnelles, techniques, humaines et financières consolidées à la faveur de ce partenariat. Cette bonne pratique n?était toutefois pas sans risque. Et de fait, les faiblesses structurelles de certains de ces opérateurs n?ont pas manqué de se répercuter sur la qualité des biens et services qu?ils ont livrés.
1. Recommendation: BONNES PRATIQUES/RECOMMANDATIONS Bonne mobilisation des apports des bénéficiaires et des autorités locales, essentiellement acquittée sous forme de travaux et de fournitures de matériaux divers, et parfois en numéraire. -Les autorités provinciales ont également accompagné les réalisations, soit en mettant à disposition des terrains lorsque cela était nécessaire, soit par des contributions financières. Cette pratique, au niveau des bénéficiaires finaux comme des autorités provinciales, est le gage d?une bonne appropriation locale des interventions du Projet. -Les Institution des CLAPs malgré leurs problèmes de fonctionnement Les Comités Locaux d?Approbation des Projets sont une excellente initiative. S?ils avaient fonctionné au mieux de leur concept, ils auraient pu être d?un apport décisif : - Sécurisation de la participation effective de toutes les parties prenantes présentes sur le terrain - Cadre de triangulation des perceptions - Vivier de compétences multiformes pour accompagner avec efficacité la planification, l?exécution et le suivi des investissements -Il est indispensable, à l?avenir, de les aider à donner le meilleur d?eux-mêmes, notamment en ne les mettant pas en trop grande dépendance vis-à-vis de l?organe d?exécution du Projet. Partenariat inter-agences -En se mettant en synergie stratégique ou de financement avec une dizaine d?agences et de projets du Système des Nations Unies, le Projet s?est efforcé de promouvoir le slogan du « deliver as one ». Cette approche permet de maximiser les externalités de développement des interventions. Parfois les synergies se sont faites dans la succession, au sens où suite à l?intervention du Projet d?autres partenaires à l?intérieur du SNU ont eu à approcher des structures pour leur proposer un soutien complémentaire dans leur domaine de compétence. Ces partenariats auraient toutefois pu être plus systématisés par le COMDEV. Certaines agences comme l?UNFPA ont marqué leur disponibilité à accompagner toutes les interventions du Projet dans leurs secteurs d?activités. -Stratégie du faire faire Le fait pour le Projet de s?appuyer sur des relais d?exécution pour mettre en ?uvre les micro-projets permet d?atteindre à la fois deux objectifs de développement clés. D?une part, des biens et services déterminés sont livrés aux populations bénéficiaires (accès aux services de sociaux de base, à des activités génératrices de revenus et renforcement de capacités, notamment). D?autre part, les intermédiaires mobilisés dans le cadre de cette livraison voient aussi leurs capacités institutionnelles, techniques, humaines et financières consolidées à la faveur de ce partenariat. Cette bonne pratique n?était toutefois pas sans risque. Et de fait, les faiblesses structurelles de certains de ces opérateurs n?ont pas manqué de se répercuter sur la qualité des biens et services qu?ils ont livrés.
Management Response: [Added: 2010/01/19]

Toutes les observations/bonnes pratiques/recommandations du rapport d' évaluation ont été prises en compte lors de la formulation et de la mise en ?uvre en cours du nouveau cycle programmatique pays 2008-2012

Key Actions:

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org