Evaluation de l'effet : Croissance pro-pauvre

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2013-2019, Congo DRC
Evaluation Type:
Country Programme Evaluation
Planned End Date:
12/2015
Completion Date:
10/2015
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
50,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document TDRs Evaluation à mi - parcours des effets du Programme 2015 Final.pdf tor French 813.64 KB Posted 198
Download document Rapportfinal effet 54.doc report French 6362.50 KB Posted 314
Title Evaluation de l'effet : Croissance pro-pauvre
Atlas Project Number: 95459,105546,109710,72471,72472,92606,70809
Evaluation Plan: 2013-2019, Congo DRC
Evaluation Type: Country Programme Evaluation
Status: Completed
Completion Date: 10/2015
Planned End Date: 12/2015
Management Response: Yes
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2014-2017)
Evaluation Budget(US $): 50,000
Source of Funding:
Evaluation Expenditure(US $): 40,000
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Dr. Youssoufou CONGO Consultant International ycongo@hotmail.com
Jean Robert GBEMA AGIDI Consultant national
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders:
Countries: CONGO DRC
Lessons
1.
  1. Par rapport à la pertinence de l’Effet 2

Dans le contexte de la RDC, il est essentiel de mettre l’accent sur l’appui durable aux moyens d’existence des populations sans perdre de vue l’importance des interventions humanitaires notamment dans les contextes de crise. 

  1. Par rapport à l’efficacité de l’Effet 2

En ce qui concerne le relèvement communautaire :

  • Si l’on veut accroître les chances de succès des projets et programmes de relèvement communautaire, il faut favoriser la programmation conjointe notamment entre agences du système des Nations Unies en raison de sa forte valeur ajoutée notamment en termes des synergies d’actions et d’efficacité.
  • La sous-estimation financière, technique et organisationnelle des infrastructures physiques et socio-économiques débouche toujours sur un retard dans leur réalisation, voire sur leur abandon.

En ce qui concerne la microfinance :

  • Le PASMIF II a appuyé des Coopec et IMF se déployant en milieu rural et offrant des services d’épargne et de crédit aux populations pauvres et à faible revenus (par exemple Coopec Kalundu/Uvira dans la Province du Sud-Kivu, Camec Inkisi et Camec Mbanza-Ngungu dans la Province du Bas-Congo, Mucrefeki/Kikwit dans la Province du Bandundu, Coopec CAHI/Bukavu dans la Province du Sud-Kivu, etc.) mais la question du financement du secteur agricole demeure un défi pour tout le secteur de la microfinance, et le PASMIF II à lui seul ne peut prétendre l’adresser.

En ce qui concerne la lutte contre le VIH :

  • Dans le contexte de la RDC, la promotion d’un environnement juridique favorable à la lutte contre le VIH est un aspect important, la prise en charge des personnes vivant avec le VIH aussi, car plus de la moitié de ces personnes n’ont pas accès aux ARV.

En ce qui concerne la planification, suivi et évaluation du développement :

  • La question de la production de statistiques de qualité et désagrégées par secteur et par sexe ainsi que des indicateurs fiables en matière d’équité et d’égalité entre les sexes utilisables pour le suivi et évaluation des programmes et des différentes politiques socio-économiques reste un défi pour tous les acteurs, et le PNUD à lui seul ne peut prétendre l’adresser. 
  • L’efficacité dans la gestion et la coordination de l’aide aux niveaux national et provincial ne peut être effective sans un appui technique et institutionnel structurel au Ministère du Plan et SMRM et aux ministères provinciaux du plan mais aussi sans un renforcement des capacités en matière de gestion et coordination de l’aide et sans une participation et une implication réelles des bénéficiaires dans la définition des priorités.

En ce qui concerne les « nouveaux » créneaux porteurs :

  • Le secteur de la microfinance et le secteur des MPME sont complémentaires, car, d’une part, le potentiel de la microfinance en termes de création d’emplois et de revenus n’est décuplé que dans des contextes où l’esprit d’entreprise est développé et où existent de nombreuses AGR et MPME et, d’autre part, l’une des principales contraintes au développement des MPME est l’accès au crédit.
  • Les organisations d’économie sociale et solidaire jouent un rôle essentiel dans la couverture des besoins de différents types (emploi, crédit, santé, éducation, formation, etc.) aux personnes exclues du secteur réel de l’économie et du secteur bancaire et comblent de ce fait le vide laissé par l’Etat, les collectivités territoriales décentralisées et le secteur privé.
  1. Par rapport à l’efficience de l’Effet 2
  • La contribution des bénéficiaires à la réalisation des infrastructures réduit leur coût de réalisation, ce qui a pour conséquence au final d’influencer favorablement l’efficience des projets et programmes
  • Par rapport à la durabilité des résultats de l’Effet 2
  • Les projets et les programmes les plus durables sont ceux qui favorisent une implication réelle des autorités nationales, provinciales ou locales, des partenaires d’exécution et des bénéficiaires dans leur conception et dans leur mise en œuvre.
  • L’appropriation des acquis des projets, et notamment des infrastructures physiques et socio-économiques par l’Etat, favorise leur pérennisation.
  • Le maintien à moyen et long terme des infrastructures socio-économiques et des unités économiques installées dans les villages, qui ne sont pas devenues propriété de l’Etat, sera toujours compromise si une contribution financière n’est pas demandée aux populations bénéficiaires, même pour un montant modique.
  • La pérennisation des AGR sera également compromise si des études de faisabilité ne sont pas menées, si des plans d’affaires qui intègrent la gestion des risques ne sont pas développés et les si bénéficiaires n’accèdent pas à des formations, à des services de suivi-accompagnement ou à du microcrédit.
  • Plus généralement, la pérennisation des AGR, des infrastructures socio-économique et des unités économiques nécessite des conditions et un environnement favorables : des routes praticables pour évacuer les produits, des marchés ruraux organisés, des circuits de commercialisation efficaces, des marchés financiers développés, etc.

Findings
1.
  1. L’objectif de l’Effet 2 est pertinent, ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les résultats attendus sont clairement basés sur priorités nationales, celles de  la SCRP II, du PAP renforcé, du Programme du nouveau Gouvernement et du STAREC en particulier. Ensuite, les actions mises en œuvre, à savoir le relèvement communautaire, la promotion de la microfinance, la lutte contre le VIH et la planification, suivi et évaluation du développement (PLASED), correspondent à des besoins réels des populations que les différents projets et programmes se sont attachés à satisfaire.  Enfin, les résultats attendus de l’Effet 2 sont alignés sur les priorités des stratégies et programmes de coopération internationale avec la RDC, et notamment celles du PNUAD, de la Stratégies I4S et sur les OMD.

Toutefois, on a l’impression que le Pilier 2/Effet 2 du programmes est plus une compilation de projets et de programmes qui concourent à la réalisation non pas d’un seul et même objectif mais plutôt de deux objectifs distincts : le renforcement des moyens d’existence durables (MED) et le renforcement des capacités de l’Etat central et des provinces en matière de PLASED. Pis, dans le Prodoc, aucun objectif spécifique n’est associé à la sous-composante VIH et  certains résultats attendus ont été formulés de façon vague (« Atteindre la moyenne du revenu national en faveur des paysans », « Atteindre une contribution de 50% au PIB »…).


Recommendations
1

Actualiser le Prodoc et s’assurer que tous les indicateurs/recommandations spécifiques attendus de l’Effet 2 ont été définis de façon claire et concise et sont réalistes.

2

Continuer à privilégier les projets et programmes de développement tout en gardant en tête le caractère récurrent de certaines crises notamment dans les provinces de l’Est et donc la nécessité de mettre en œuvre des projets et programmes d’urgence

3

Toujours estimer les infrastructures physiques et socio-économiques à leur coût réel pour ne pas compromette leur réalisation

4

Continuer à privilégier les projets et programmes conjoints, et notamment les projets et programmes conjoints entre le PNUD et les autres agences du SNU en raison de leur forte valeur ajoutée en termes de synergies et d’efficacité.

5

Appuyer davantage le développement de la microfinance notamment en finançant un nouveau Programme d’appui au Secteur de la Microfinance (PASMIF III), en veillant à ce que les projets de relèvement communautaire intègrent les questions liées à la promotion de la microfinance, en consolidant les acquis des articulations qui existent entre des Coopec et des MUSO et AVEC, et en appuyant la formulation de la Stratégie nationale d’inclusion financière (processus MAP) afin qu’elle débouche sur une feuille de route et un plan d’actions pour les années à venir

6

Promouvoir la microfinance en l’orientant plus vers le monde rural et donc veiller à ce que le PASMIF III appuie le déploiement des PSF dans les zones rurales et institutionnalise le genre auprès de ces PSF ; exploite mieux le potentiel des produits innovants développés par le PASMIF II et notamment le produit « Crédit-épargne avec Education Plus » et le produit « Crédit Grenier villageois » ; développe et lance de nouveaux produits financiers tels que le crédit agricole et le mobile banking

7

Au-delà de la promotion d’un cadre juridique favorable à la lutte contre le VIH, s’engager davantage dans la prévention de la maladie et la prise en charge des malades vivant avec le virus.

8

Continuer à appuyer la production statistique tout en jouant un rôle de lobbying auprès des autres partenaires techniques et financiers – les autres agences du système des Nations  unies en particulier – avec pour objectif de mobiliser suffisamment de ressources pour renforcer durablement les capacités techniques et humaines de l’INS

9

Continuer à appuyer les structures du Ministère du Plan et SMRM et des ministères provinciaux du plan en mettant désormais l’accent sur le renforcement des capacités en matière de coordination de l’aide.

10

Soutenir  le développement du secteur des MPME en mettant en place un nouveau Projet d’Appui au Secteur des MPME et en appuyant l’élaboration de la stratégie nationale de développement des PME

11

Promouvoir l’économie sociale et solidaire.

12

Encourager les populations bénéficiaires à apporter leur contribution en nature ou en espèces pour pouvoir bénéficier de certaines réalisations

13

Impliquer toujours la partie nationale (gouvernement central, gouvernements provinciaux et autorités locales) et les populations bénéficiaires et leurs communautés dans la détermination et la définition des actions et des activités des projets ainsi que dans leur mise en œuvre.

14

Toujours mener des études de faisabilité des AGR et élaborer des plans d’affaires qui intègrent la gestion des risques.

15

Plus généralement, concevoir les projets et programmes dans une approche « Bottom-up », dans laquelle les populations bénéficiaires et les autorités nationales, provinciales et locales occupent une place centrale.

16

L'objectif de durabilité des infrastructures et des unités économiques installées dans les villages doit être posé dès le départ et nécessairement prévoir les mesures à mettre en œuvre après la fin du projet pour réaliser cet objectif. Ces mesures doivent nécessairement être discutées et décidées par tous les acteurs concernés (les autorités et les bénéficiaires, notamment).

1. Recommendation:

Actualiser le Prodoc et s’assurer que tous les indicateurs/recommandations spécifiques attendus de l’Effet 2 ont été définis de façon claire et concise et sont réalistes.

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Modifier le document de programme sur base des recommandations
[Added: 2016/04/13] [Last Updated: 2017/12/18]
Team Leader, Coordonnateur, Analystes au programme, UPAQ 2017/05 No Longer Applicable [Justification: Le document de programme croissance Inclusive et Développement Durable n'a jamais été finalisé et le bureau avait pris l'option d'abandonner cette initiative car nous sommes à une une année de la fin du programme 2013-2017]
History
Valider par un comite de pilotage special
[Added: 2016/04/13] [Last Updated: 2017/12/18]
Team Leader, Coordonateurs, Analystes au programme, UPAQ 2017/05 No Longer Applicable [Justification: Le document de programme croissance Inclusive et Développement Durable n'a jamais été finalisé et le bureau avait pris l'option d'abandonner cette initiative car nous sommes à une une année de la fin du programme 2013-2017. Pas donc de validation]
History
2. Recommendation:

Continuer à privilégier les projets et programmes de développement tout en gardant en tête le caractère récurrent de certaines crises notamment dans les provinces de l’Est et donc la nécessité de mettre en œuvre des projets et programmes d’urgence

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommndation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Integrer systematiquement des approches qui tiennent compte de mecanismes de gestion de crise
[Added: 2016/04/13] [Last Updated: 2017/12/18]
Team Leader, Coordonnateur, Analystes au programme, Chefs des projets 2017/06 Completed Lapproche 3X6 des proches integre systematiquement comme phase 0 le volet gestion des crises et renforcement de la cohesion sociale. 4 projets contiennent ce volet a lEst dont l'un est déjà clôturé History
Developper des projets conjoints avec des agences specialisees dans des questions durgence
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/18]
Team Leader, Coordonnateur, Analystes au programme, Chefs des projets 2017/06 Completed Un projet conjoint en partenariat avec lUNICEF mais aussi le Bureau de la representante speciale du Chef de lEtat autour des questions de violences sexuelles a ete formule History
3. Recommendation:

Toujours estimer les infrastructures physiques et socio-économiques à leur coût réel pour ne pas compromette leur réalisation

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Recourir a lexpertise pour des questions techniques
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/18]
Team Leader, Coordonnateur, Analystes au programme, Chefs des projets 2017/06 Completed Des Experts en infrastructures sont mis a la disposition des projets et des devis confidentiels sont systematiquement etablis pour les travaux dinfrastructure. History
4. Recommendation:

Continuer à privilégier les projets et programmes conjoints, et notamment les projets et programmes conjoints entre le PNUD et les autres agences du SNU en raison de leur forte valeur ajoutée en termes de synergies et d’efficacité.

Management Response: [Added: 2016/04/13] [Last Updated: 2016/04/14]

Recommndation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Formulation des projets conjoints avec les partenaires et agences specialisees
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2016/12/08]
Team Leader, Coordonnateur, Analystes au programme, Chefs des projets 2016/12 Completed Un projet conjoint a été formule et d'autres sont en negociations History
5. Recommendation:

Appuyer davantage le développement de la microfinance notamment en finançant un nouveau Programme d’appui au Secteur de la Microfinance (PASMIF III), en veillant à ce que les projets de relèvement communautaire intègrent les questions liées à la promotion de la microfinance, en consolidant les acquis des articulations qui existent entre des Coopec et des MUSO et AVEC, et en appuyant la formulation de la Stratégie nationale d’inclusion financière (processus MAP) afin qu’elle débouche sur une feuille de route et un plan d’actions pour les années à venir

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Proceder a levaluation finale du projet PASMIF
[Added: 2016/04/14]
Equipe PASMIF, UPAQ 2016/03 Completed Rapport devaluation final disponible sur ERC
Finaliser letude MAP qui montre les besoins dinclusion financiere
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2016/12/08]
Equipe PASMIF, Analyse au programme 2016/12 Completed L'étude MAP a été finalisée History
Elaborer un nouveau programme qui integre les questions de relevement communautaire
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2016/12/08]
Analystes au programme, UNCDF, UPAQ 2016/12 Completed c'est fait ( voir PRODOC History
Consolidation de larticulation entre les COOPEC/IMF aux MUSO et AVEC
[Added: 2016/04/14]
Equipe PASMIF et Analyste au Programme MED 2016/03 Completed Les MUSO et AVEC sont connectes systematiquement aux COOPEC et IMF partenaires
6. Recommendation:

Promouvoir la microfinance en l’orientant plus vers le monde rural et donc veiller à ce que le PASMIF III appuie le déploiement des PSF dans les zones rurales et institutionnalise le genre auprès de ces PSF ; exploite mieux le potentiel des produits innovants développés par le PASMIF II et notamment le produit « Crédit-épargne avec Education Plus » et le produit « Crédit Grenier villageois » ; développe et lance de nouveaux produits financiers tels que le crédit agricole et le mobile banking

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommndation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Deployer les IMF et COOPEC en milieu rural
[Added: 2016/04/14]
Equipe PASMIF et Analyste au Programme MED 2016/03 Completed Realise, cfr Walungu
Orienter la strategie du nouveau programme dans le financement du monde rural
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/18]
Team leader, Coordonnateur, Analyste au programme, UNCDF, UPAQ 2017/11 Completed la stratégie du nouveau programme est orientée vers le financement du monde rural History
7. Recommendation:

Au-delà de la promotion d’un cadre juridique favorable à la lutte contre le VIH, s’engager davantage dans la prévention de la maladie et la prise en charge des malades vivant avec le virus.

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Integrer ces volets dans les PTA annuels
[Added: 2016/04/14]
Chef de projet VIH, Analyste au Programme 2016/02 Completed realise voir le PTA 2016 du projet et le financement du Centre Regional de service et les ressources propres du bureau mais pas la prise totale
8. Recommendation:

Continuer à appuyer la production statistique tout en jouant un rôle de lobbying auprès des autres partenaires techniques et financiers – les autres agences du système des Nations  unies en particulier – avec pour objectif de mobiliser suffisamment de ressources pour renforcer durablement les capacités techniques et humaines de l’INS

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Engager un plaidoyer pour la mobilisation des ressources en faveur de la production des statistiques nationales
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/18]
Coordonnateur CIDD, Team leader; 2017/07 Completed Dans le cadre des echanges engagés sur l'agenda 2030, la question de la statistique a été placée au cœur des mecanismes de suivi des ODD. Dans le cadre du PTA 2017et 2018 de la composante PLASED, des appuis spécifiques sont prévus en faveur de lINS. History
9. Recommendation:

Continuer à appuyer les structures du Ministère du Plan et SMRM et des ministères provinciaux du plan en mettant désormais l’accent sur le renforcement des capacités en matière de coordination de l’aide.

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Appuyer le developpement des capacites au niveau des provinces pour la coordination de laide
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2018/08/09]
Coordonnateur CIDD ; Team Leader CIDD 2019/02 Overdue-Initiated Des ateliers specifiques au niveau des provinces sont planifies dans le PTA 2018. Ces ateliers seront conduits par des experts chevronnes de ladministration centrale, avec en appui une equipe de consultants. History
10. Recommendation:

Soutenir  le développement du secteur des MPME en mettant en place un nouveau Projet d’Appui au Secteur des MPME et en appuyant l’élaboration de la stratégie nationale de développement des PME

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Appuyer e lelaboration dune strategie nationale de PME
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/20]
Equipe PASMIF, Analyste au Programme 2017/04 Completed réalisée History
11. Recommendation:

Promouvoir l’économie sociale et solidaire.

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation refusé car trop vague

Key Actions:

12. Recommendation:

Encourager les populations bénéficiaires à apporter leur contribution en nature ou en espèces pour pouvoir bénéficier de certaines réalisations

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Solliciter auprès des bénéficiaires des contributions même en nature
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/20]
Team leader, Coordonnateur, Analyste au programme, UNCDF, UPAQ 2017/04 Completed Les agriculteurs appuyés dans le cadre des projets CAAFAG1, CAFAAG 2 ont apporté leurs terres comme apport local des bénéficiaires. History
13. Recommendation:

Impliquer toujours la partie nationale (gouvernement central, gouvernements provinciaux et autorités locales) et les populations bénéficiaires et leurs communautés dans la détermination et la définition des actions et des activités des projets ainsi que dans leur mise en œuvre.

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation refusé car déjà réalisé à travers l’organisation des CLEP, CP et des missions conjointes

Key Actions:

14. Recommendation:

Toujours mener des études de faisabilité des AGR et élaborer des plans d’affaires qui intègrent la gestion des risques.

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Doter les projets qui detiennent ce volet dune expertise danalyse des AGR/PME et elaboration des BP
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/20]
Chefs des projets, Analyste au Programme 2017/07 Completed Les Experts disposant de l'expertise technique en matière d'elaboration des BP ont été mis à la disposition des projets concernés (Bunia) History
Systematiquement mener des etudes des faisabilites assorties des plans daffaires
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2017/12/20]
Chefs des projets, Experts et Analystes au programme 2017/07 Completed une étude analytique sur les opportunités économiques dans les zones de mise en oeuvre des projets de reintegration socio économique a été organisée et cela a été assortie des développement des chaines de valeurs des AGRs porteuse History
15. Recommendation:

Plus généralement, concevoir les projets et programmes dans une approche « Bottom-up », dans laquelle les populations bénéficiaires et les autorités nationales, provinciales et locales occupent une place centrale.

Management Response: [Added: 2016/04/13]

recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Mettre en place des criteres dappreciation devant être valide lors des CLEP
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2016/12/08]
Team leader, Coordonnateur, Analyste au programme, UNCDF, UPAQ 2016/12 Completed Dans chaque nouveau projet, des criteres de criblage sont definis pour permettre de prendre effectivement en compte les besoins a la base des la phase de demarrage. History
16. Recommendation:

L'objectif de durabilité des infrastructures et des unités économiques installées dans les villages doit être posé dès le départ et nécessairement prévoir les mesures à mettre en œuvre après la fin du projet pour réaliser cet objectif. Ces mesures doivent nécessairement être discutées et décidées par tous les acteurs concernés (les autorités et les bénéficiaires, notamment).

Management Response: [Added: 2016/04/13]

Recommandation acceptée

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Elaborer des plans daffaires qui tiennent compte de ces imperatifs
[Added: 2016/04/14] [Last Updated: 2016/12/08]
Chefs des projets 2016/12 Completed Ceci est systematiquement pris en compte dans les nouveaux projets lances en 2016 History

Latest Evaluations

Contact us

220 East 42nd Street
20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org