Evaluation finale du projet - Lutte contre l'ensablement des cuvettes oasiennes

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2014-2018, Niger
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
11/2015
Completion Date:
12/2015
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
30,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document ToR Evaluation finale PLECO.doc tor French 237.00 KB Posted 242
Download document Rapport Evaluation Finale PLECO 09-03-2016.pdf report French 3088.34 KB Posted 430
Title Evaluation finale du projet - Lutte contre l'ensablement des cuvettes oasiennes
Atlas Project Number: 58216,30000
Evaluation Plan: 2014-2018, Niger
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 12/2015
Planned End Date: 11/2015
Management Response: Yes
Focus Area:
  • 1. Environment & Sustainable Development
  • 2. Others
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2014-2017)
  • 1. Output 1.3. Solutions developed at national and sub-national levels for sustainable management of natural resources, ecosystem services, chemicals and waste
Evaluation Budget(US $): 30,000
Source of Funding: PNUD/FEM
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Pierre Nignon Consultant National jpnnignon@yahoo.fr NIGER
GEF Evaluation: Yes
GEF Project Title: Projet de lutte contre l'ensablement des cuvettes oasiennes
Evaluation Type: Terminal Evaluation
Focal Area: Land Degradation
Project Type: FSP
GEF Phase: GEF-4
GEF Project ID:
PIMS Number: 3225
Key Stakeholders: PNUD/Gouvernement
Countries: NIGER
Comments:

Evaluation finale de projet.

Lessons
1.

Les leçons à retenir sont :

  1. Les retards dans la mise en place des moyens financiers et des vivres PAM entrainent un relâchement des populations dans la réalisation des travaux, surtout dès que les rémunérations font défaut.
  2. La non prise en compte suffisante des risques climatiques (retards des pluies ou sécheresse) dans la réalisation des travaux de fixation biologique des dunes occasionne de mauvaises reprises ou d’importantes mortalités des plantules mises en terre au niveau des dunes fixées (même fixées mécaniquement).
  3. Le manque d'expert en communication au niveau de l’UCP, malgré la recommandation faite lors de l’évaluation à mi-parcours, n’a pas permis au projet de mettre en œuvre un programme cohérent et de piloter les activités de sensibilisation, d’information et d’animation des communautés de base.
  4. La rémunération des travaux de fixation des dunes en cash et Food for Work (PAM) adopté par le projet, tout en permettant d’améliorer la sécurité alimentaire de générer des revenus au niveau des ménages, a fini par créer une dépendance des populations et à décourager leur participation « volontaire » en cas de rupture ou de retard de paiement.
  5. La dynamique d’entrainement et d’autogestion voulue à la base par les COGERNATs ne s’est pas réalisée, en raison probablement de leurs faibles capacités opérationnelles et organisationnelles et de leur non formalisation juridique qui aurait pu leur permettre de se sentir plus responsables en matière d’organisation des actions initiées et de surveillance des parcelles et de saisir les opportunités qui s’offraient à elles pour mobiliser des financements auprès des donneurs.
  6. Le manque d’harmonisation et de coordination des approches et des intervenants (ONG, projets, etc.) au niveau des communes de convergence cause des désordres et des collusions au niveau de l’organisation des populations et un manque de synergie et de complémentarité des interventions, voire des dysfonctionnements au niveau des COFODED et COFOCOM dans certains sites de convergence.
  7. La progression de l’étendue de l’ensablement, la pauvreté endémique et l’insécurité alimentaire chronique dans les zones d’intervention nécessitent une intervention stratégique à long terme et exige des moyens d’envergure.
  8. Les infrastructures routières (piste de production, piste d’accès, etc.), hydrauliques et d’unités de valorisation de la production agricole et du natron compromettent le développement durable de la zone et doit retenir l’attention des décideurs dans le financement des projets de lutte contre l’ensablement.
  9. Même si le projet a permis en 5 ans de renforcer les capacités des acteurs et à démontrer la faisabilité d’une dynamique d’organisation cohérente des communautés de base, il convient de reconnaitre que les efforts consentis et les acquis du projet sont encore fragiles en raison de (i) l’hostilité du climat et du milieu naturel, (ii) la menace de l’ensablement toujours présente, (iii) les faibles capacités opérationnelles des populations et des organes de base. La durabilité des acquis du projet, passera par (i) la mise en œuvre des moyens substantiels, (ii) la consolidation des actions initiées, (iii) l’opérationnalisation du dispositif d'animation (IEC), (iv) la formalisation et l’encadrement davantage des COGERNATs, et (v) la mise en œuvre des plans d'action locaux.

Findings
1.

1. L’approche participative adoptée par l’UCP, répond aux besoins d’implication des différents acteurs requis pour assurer une mise en œuvre inclusive du projet afin de mieux faire face aux enjeux visés au projet. Les rôles respectifs joués par l’ensemble de ces différents acteurs sont jugés très satisfaisants et ont permis, à divers égards, d’atteindre les résultats du projet. Les résultats obtenus ont été favorisés et catalysés par (i) la sensibilisation, (ii) la formation des acteurs à la base et (iii) le partenariat établi par le projet avec d’autres partenaires non initialement impliqués dans le projet, (iv) la mobilisation et l’organisation des populations à la base et, (v) l’intégration du projet dans le programme cadre du PNUD, ainsi que les appuis du PAM et du Gouvernement.

 

2. La mise en œuvre et la réalisation des objectifs du PLECO sont très satisfaisante (TS). Le projet a mobilisé et exécuté durant les 5 années de mise en œuvre du projet (2011-2015) un budget dont les dépenses totales s’élèvent à USD 4.526.673.08  contre un budget initial d’USD 2.520.000. Au niveau des réalisations physiques en matière de fixation des dunes, le PLECO a réalisé 5373 ha (de 2011 à 2014) contre 4410 ha planifiés (soit 121, 84%), répartis dans 62 sites à travers les 8 communes, dont 43 sites pour l’Antenne/PLECO de Maïné-Soroa et 19 sites pour l’Antenne/PLECO de Gouré. Ces 5373 Ha de dunes ont été stabilisés biologiquement avec 3.365.300 plants produits par les populations (dont 80% par les femmes) au niveau des pépinières villageoises, sous l’encadrement des animateurs du projet. La vente des plants a généré des revenus substantiels aux femmes qui les ont investis dans les besoins du ménage, l’éducation des enfants et le petit commerce.

 

3. En matière de renforcement des capacités les résultats sont très satisfaisants, avec, entre autres : (i) la création des comités de gestion des ressources naturelles (COGERNATs) et de commissions foncières de base (COFOB) dans plusieurs villages ciblés ; (ii) le renforcement des capacités des institutions régionales, départementales, communales et villageoises comprenant notamment les cadres de concertation et les cadres de gestion des conflits; (iii) la mise en place d’un réseau d’échange, d’harmonisation et de collaboration entre partenaires sur la dynamique de l’ensablement, de la dégradation des terres et de la GDT; (iv) le CNSEE et la Faculté d’agronomie de Niamey ont exécuté la composante 3, à travers des activités de recherche-développement dans des sites sélectionnés qui ont permis l’acquisition de données pluviométriques, de mesures de température et d’humidité relative de l’air, ainsi que de la direction et de la vitesse des vents ; (v) un système de collecte des données environnementales, biodiversité, socioéconomiques, a été créé au niveau des deux départements et les données sont gérées au niveau du CNSEE sous forme de base de données, accessible en ligne ; (vi) les réalisations ont été rendues possibles grâce à une collaboration féconde entre le PLECO et les acteurs à la base et au renforcement des capacités de ces derniers en matière de développement intégré, de maitrise du processus de Diagnostic-participatif et des techniques de fixation des dunes.


Recommendations
1

Donner une plus grande visibilité au niveau national à la Lutte contre l’ensablement et la valorisation des cuvettes, par la création d’une Structure permanente et autonome, financée par le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et des agences de coopération à poursuivre leurs efforts de financement des actions de lutte contre l’ensablement à travers des engagements à long terme pour assurer un développement durable à la base.

2

Assurer une phase transitoire  de deux ans (2016-2017) pour la consolidation des acquis et la préparation du Programme Stratégique à Long Terme.

3

Mettre en œuvre le Programme Strategique a Long Terme de Lutte contre l’Ensablement et la Mise en Valeur des Cuvettes PSLE/MVC-(2018-2032)

1. Recommendation:

Donner une plus grande visibilité au niveau national à la Lutte contre l’ensablement et la valorisation des cuvettes, par la création d’une Structure permanente et autonome, financée par le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et des agences de coopération à poursuivre leurs efforts de financement des actions de lutte contre l’ensablement à travers des engagements à long terme pour assurer un développement durable à la base.

Management Response: [Added: 2016/09/23]

Cette recommandation dépend de la volonté politique du gouvernement. Il faut cependant noter que la structure proposée si elle est mise en place et financée par le gouvernement ne pourra qu'être sous la tutelle d'une institution étatique.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
N/A
[Added: 2016/09/23]
N/A No due date No Longer Applicable N/A
2. Recommendation:

Assurer une phase transitoire  de deux ans (2016-2017) pour la consolidation des acquis et la préparation du Programme Stratégique à Long Terme.

Management Response: [Added: 2016/09/23]

Recommandation pertinente et en accord avec les souhaits du Gouvernement. Toutefois, certaines actions préconisées pour être conduites pendant cette phase ne pourraient être réalisées que pendant la phase Programme Stratégique à Long Terme. Il s'agit notamment de la formalisation des COGERNATs, de la prise en charge par les communes de certaines activités  de lutte contre l’ensablement, de la mise en oeuvre des actions conséquentes d'IEC, de la mise en place d'un système de valorisation des données collectées par le CNSEE, du renforcement de la collaboration avec les universités, de la dissémination des résultats de recherche et de leur traduction en  actions de développement. Il convient également de noter que le programme à long terme envisagé portera plutôt sur la gestion durable des terres et non uniquement sur la lutte contre l'ensablement. Par ailleurs ce programme constituera une composante d'un programme intégré modulaire.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Financer une phase transitoire d'un an pour la consolidation et la perennisation des acquis ainsi que la preparation d'un Programme a Long Terme de Lutte contre l'ensablement (2016-2017).
[Added: 2016/09/23]
PNUD 2016/01 Completed La phase transitoire a ete financee sur fonds TRAC et est en cours d'execution. History
Mettre en oeuvre les activites de consolidation des acquis (identification des parcelles a rehabiliter, renforcement des capacites des acteurs, actions de fixation des dunes et de valorisation des cuvettes).
[Added: 2016/09/23] [Last Updated: 2017/02/28]
UCP, DGEEF, Services r�©gionaux et d�©partementaux� et des Communes 2016/12 Completed History
Appuyer la formulation d'un Programme strategique a long terme (2018-2032) de lutte contre l'ensablement des dunes et de mise en valeur des cuvettes.
[Added: 2016/09/23] [Last Updated: 2018/01/09]
ME/SU/DD PNUD 2017/12 Completed Un programme national de gestion durable des terres comportant une importante composante sur la lutte contre l'ensablement des dunes et de mise en valeur des cuvettes a été formulé, History
3. Recommendation:

Mettre en œuvre le Programme Strategique a Long Terme de Lutte contre l’Ensablement et la Mise en Valeur des Cuvettes PSLE/MVC-(2018-2032)

Management Response: [Added: 2016/09/23]

Toutefois, le programme envisage porte plutot sur la gestion durable des terres et non uniquement sur la lutte contre l'ensablement

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Appuyer le processus de mobilisation de ressources pour la mise en oeuvre du programme notamment aupres du Fonds Vert pour le Climat.
[Added: 2016/09/23] [Last Updated: 2018/01/09]
ME/SU/DD CNEDD PNUD 2018/12 Overdue-Initiated En cours History

Latest Evaluations

Contact us

220 East 42nd Street
20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org