Évaluation à mi-parcours - Renforcement de la gouvernance démocratique et de la redevabilité publique

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2015-2020, Tunisia
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
10/2019
Completion Date:
07/2019
Status:
Completed
Management Response:
No
Evaluation Budget(US $):
15,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document Termes de refrence_MTR .pdf tor French 525.42 KB Posted 62
Download document Redevabilité Publique-Rapport MTR Final COPIL10042019.pdf report French 2110.33 KB Posted 6
Title Évaluation à mi-parcours - Renforcement de la gouvernance démocratique et de la redevabilité publique
Atlas Project Number: 96800
Evaluation Plan: 2015-2020, Tunisia
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 07/2019
Planned End Date: 10/2019
Management Response: No
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
  • 1. Output 1.2.3 Institutions and systems enabled to address awareness, prevention and enforcement of anti-corruption measures to maximize availability of resources for poverty eradication
Evaluation Budget(US $): 15,000
Source of Funding: KOICA
Evaluation Expenditure(US $): 7,850
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders:
Countries: TUNISIA
Lessons
1.

L’approche participative a démontré son efficacité par rapport aux méthodes classiques : Des relations professionnelles ont été établies entre la plupart des partenaires grâce aux séances de discussion et d’analyse durant lesquelles il y avait un échange fructueux d’expériences. La notion d’équipe et du travail en groupe prime maintenant chez la plupart des membres.


Tag: Anti-corruption Democratic governance

2.

Une équipe compétente et professionnelle grâce à l’expérience en matière de lutte contre la corruption dans l’ancien projet SNI et plus de connaissances acquises et de maitrise du contexte institutionnel et des besoins des principaux partenaires nationaux.


3.

Le problème de la corruption au niveau des secteurs ne peut être résolu que suite à une consolidation des efforts de tous les représentants de la société civile tels que les structures, les associations, les privés, les experts et chercheurs...Ce constat a drainé le travail des différents acteurs lors de l’élaboration des actions à prioriser afin de réaliser un plan d’action participatif où chacun voit clairement ses responsabilités à travers la matrice des parties prenantes.


Findings
1.

Résumé des constatations:

- Un effort louable de capitalisation des connaissances de l’existant par des études, comme préalable indispensable au passage méthodique de la volonté à l’action.

- Une adhésion des partenaires à l’approche participative préconisée par le projet

- Une appréciation des parties prenantes partout positive du travail effectué par l’équipe du projet

- Le management du projet est positif : dynamique, créatif, possédant une vision stratégique claire sur la mise en œuvre des différentes composantes du projet.


2.

Concernant les Indicateurs du projet.

Les indicateurs du projet ont été conçus d’une manière ambitieuse et sont difficilement réalisables par le projet avec ces moyens limités. Certains indicateurs sont des indicateurs d’effet. Un nombre important d’indicateurs du cadre logique ne répondent pas aux critères de qualité d’un bon indicateur. En effet, certains indicateurs ne sont pas précis et leur mesure pourrait être difficile à effectuer.


3.

Concernant la pertinence du projet: le projet apparaît pertinent car les moyens et activités déployées sont en adéquation avec le contexte de nécessité d’amélioration de la production de services publics dans les domaines de la santé, de la police, de la douane et de la municipalité, ainsi que pour l’appui institutionnel et de renforcement du cadre juridique en matière de lutte contre la corruption.

Le projet « Renforcement de la Gouvernance Démocratique et de la Redevabilite Publique en Tunisie » est un projet national, conçu à partir de la vision de l’Etat sur les thématiques de redevabilité publique et la lutte contre corruption et mis en œuvre par le PNUD en partenariat avec l’INLUCC et d’autres structures à l’instar du ministère de l’intérieur, de la santé, de la douane et des collectivités locales. Les entretiens confirment l'alignement aux priorités nationales.

Le projet « Renforcement de la Gouvernance Démocratique et de la Redevabilite Publique en Tunisie » est utile pour la Tunisie pour plusieurs raisons :

  • Rétablir la confiance des citoyens dans les institutions administratives et publiques.
  • Mise en place des outils efficaces dans le but d’enrayer la corruption.
  • Ce projet rentre dans le cadre de l’Objectif de Développement Durable numéro 16: Promouvoir des sociétés pacifiques et inclusives pour un développement durable, en garantissant l’accès à la justice pour tous et en créant des institutions efficaces, responsables et ouvertes à tous les niveaux
  • Soutien à l’opérationnalisation de la Stratégie Nationale de Bonne Gouvernance et de Lutte Contre la Corruption.

4.

Concernant l'appropriation du projet:

  • 70% des partenaires comprennent le projet et adhèrent à sa mise en oeuvre sans réserve
  • 10% comprennent moyennement l'esprit du projet
  • 20% comprennent le projet et n'adhèrent pas complètement à sa mise en oeuvre.

5.

Concernant les résultats atteints

  • Sur le plan institutionnel, le projet a accompagné les efforts nationaux dans la réflexion autour d’un nouveau schéma institutionnel autour de la lutte contre la corruption. C’est ainsi qu’un ensemble d’études et d’évaluations organisationnelles ont été élaborées, discutées et finalisées durant l’année 2017.
  • Le projet s’est également employé à la mise en place des ilots d’intégrité dans les secteurs desmunicipalités, douane et santé et redémarré dans le  secteur de la sécurité.
  • Dans le cadre de la mise en place de l’ilot douane et sur la base d’une évaluation préalable des risques de la corruption dans le bureau douanier pilote la Goulette Nord, un plan d’action a été élaboré suivant une approche participative impliquant toutes les parties prenantes.
  • Pour les besoins de la mise en place de l’ilot santé, un plan d’action prioritaires a été élaboré selon une démarche participative impliquant les différentes parties prenantes au niveau de 03 hôpitaux pilotes (Rabta Tunis, Jendouba, Djerba)

le projet a pu réussir à mobiliser les différents partenaires autour de cette thématique de lutte contre la corruption par :

  • Un engagement politique fort
  • Implication des acteurs engagés sur la thématique
  • Mobilisation d’une expertise internationale et transfert des compétences
  • Ingénierie des processus et gestion des flux d’information
  • Renforcement de la Coordination et des synergies entre les différents acteurs
  • Communication Stratégique autour des îlots
  • Suivi, évaluation et capitalisation des acquis

Latest Evaluations

Contact us

220 East 42nd Street
20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org