Evaluation à mi-parcours du projet "Lutte contre l’impunité des violences sexuelles et basées sur le genre et appui à l’autonomisation des femmes en République Centrafricaine"

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2018-2022, Central African Republic
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
05/2019
Completion Date:
01/2020
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
5,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document TDRs_SGBV.pdf tor French 309.86 KB Posted 389
Download document Rapport final Evaluation miparcours projet SGBV 130120.pdf report French 1340.15 KB Posted 511
Title Evaluation à mi-parcours du projet "Lutte contre l’impunité des violences sexuelles et basées sur le genre et appui à l’autonomisation des femmes en République Centrafricaine"
Atlas Project Number: 00105717
Evaluation Plan: 2018-2022, Central African Republic
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 01/2020
Planned End Date: 05/2019
Management Response: Yes
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
  • 1. Output 1.6.2 Measures in place and implemented across sectors to prevent and respond to Sexual and Gender Based Violence (SGBV)
Evaluation Budget(US $): 5,000
Source of Funding: Project budget
Evaluation Expenditure(US $): 7,114
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Paulin Calixte Ngatoua Consultant pngatoua@yahoo.fr CENTRAL AFRICAN REPUBLIC
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders: Ministère des Affaires, Sociales et de la Réconciliation Nationale, Ministère de la Justice, Ministère de l’Intérieur et de l’Administration du territoire Ministère du Plan et de la Coopération, Assemblée Nationale, OSC, UNFPA, UNICEF, ONUFEMMES, OMS, UNIVERSITE
Countries: CENTRAL AFRICAN REPUBLIC
Comments:

It's a mid term evaluation, not final evaluation. The end of project is planed for september 2020.

Lessons
1.

Conception du projet : Un nombre assez élevé des activités du projet dans le Prodoc, ce qui apporte la confusion entre les activités principales et secondaires.


2.

Mise en œuvre du projet :

  • Insuffisance du staff du projet et manque de moyen logistique;
  • Insuffisance des OPJ et manque de matériel roulant pour les interventions (UMIRR);
  •  Faible niveau de mobilisation des ressources ;
  • Faible niveau de communication;
  • Difficultés de sélection des victimes  bénéficiaires des AGR ;
  • Faible capacité de service de santé et psychosocial de l’UMIRR ;
  • Faible capacité des acteurs de la lutte contre les VBG et les VS ;
  • Non respect du plan de l’évaluation à mi-parcours du projet.

Findings
1.

Pertinence :

Le projet SGBV a été pertinent pour résoudre les objectifs visés. Il a permis de mieux répondre aux besoins des communautés grâce à l’ancrage local et l’expertise des partenaires de mise en œuvre. Le projet s’inscrit en parfaite harmonie avec les priorités nationales car le cadre de résultats du projet est aligné sur les priorités du RCPCA en matière de protection des droits et de l’égalité de sexes.

Les objectifs du projet sont en parfaite harmonie avec les engagements régionaux, sous-régionaux et internationaux en matière de lutte contre les violences faites aux femmes notamment la Convention des Nations Unies sur l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard des femmes ainsi que les Résolutions 1325, 1820, 1888, 1925 et 2160 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, la constitution du 30 mars 2016, le code pénal du 6 janvier 2010,  la loi spéciale n°06/32 du 27 décembre 2006 portant protection de la femme contre la violence en RCA ainsi que la loi n°15-003 du 03 juin 2015 portant création, fonctionnement et organisation de la Cour Pénale Spéciale.Le projet a favorisé la mise en œuvre du mandat du Représentant Spécial du Secrétaire Général.

Il a par ailleurs, contribué à la réalisation de l’objectif de développement durable n°5 « parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles) en particulier, à la réalisation de la cible 5.1 « mettre fin, partout dans le monde, à toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et des filles ».

Le projet SGBV est en phase avec les produits du programme de pays (CPD) en Centrafrique, les effets de l’UNDAF+ 2018-2021, et le plan stratégique du PNUD 2018-2021 sur les questions de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles. La théorie de changement postulée dans le document du projet demeure encore valide au regard du contexte politique et socio-économique de la République Centrafricaine.

Les questions d’intégration de l’égalité des sexes, de l’autonomisation des femmes, de renforcement des capacités nationales, de la communication et des approches fondées sur les droits fondamentaux  dans la conception du projet ont été prises en compte même si quelques insuffisances ont été relevées par la mission.

Au regard de l’analyse des différents facteurs d‘appréciation du critère de la pertinence, l’évaluation conclut que les objectifs et les priorités du projet sont très bien alignés avec les priorités nationales (RCPCA), les ODD et l’UNDAF+, CPD, etc. A cet effet, la mission attribue une note de 21/25 juge pertinent (P).


2.

Efficacité :

L’élaboration de la stratégie nationale de la lutte contre les VBG, la formation des acteurs de la chaîne pénale, l’élaboration du plan stratégique 2018-2022 intégrant les questions liées à la lutte contre les violences basées sur le genre  de l’Organisation des Femmes Centrafricaines (OFCA), l’existence de la ligne verte 4040 et la ligne spécifique 116 de l’UMIRR, l’installation de la base des données à l’UMIRR en vue de fournir des rapports fiables et d’assurer le suivi des dossiers auprès des Parquets et Tribunaux sont autant de performances du projet. L’augmentation des dénonciations et l’évolution du nombre de cas de VBG signalés aux autorités et nombre de cas signalés ayant fait l'objet d'un jugement dans le système judiciaire officiel est passé de 2797 en 2018 à 4789 cas en juin 2019, prouvent un début de changement de la situation même si des efforts restent encore à faire car le travail est énorme et demande du temps. Aussi, les jugements prononcés en audiences correctionnelles et criminelles ont été encourageants. En effet, 34 dossiers ont été jugés en sessions correctionnelles sur des cas de violences basées sur le genre devant les Tribunaux de Bangui et de Bouar et 0 cas pour les violences sexuelles liées aux conflits selon les statistiques judiciaires disponibles.

En outre, la mise en place de la Coordination gouvernementale de la lutte contre les VS et VBG et du cadre de concertation des partenaires de mise en œuvre du projet, des points focaux dans les commissariats de police et gendarmerie ainsi que dans les institutions étatiques ont été des valeurs ajoutées du projet.  

 

La lenteur de la réponse judiciaire, la requalification des infractions par le parquet, l’insuffisance du personnel, des équipements et matériels de travail tant du côté de l’UMIRR que de l’équipe du projet, le faible niveau de mobilisation des ressources, l’effectif réduit du personnel du projet ont été des éléments qui ont plus ou moins affecté la réalisation des activités à temps. Cependant, une associée genre a été recrutée par un autre projet et mise à disposition du projet SGBV en avril 2019.  Aussi, l’insécurité demeure aussi un frein dans les missions de sensibilisations et de suivi dans les zones rurales (zones cibles).

L’examen des facteurs clés de l’efficacité globale du projet a permis à la mission de dégager une appréciation moyennement satisfaisante avec une note de 20,5/35.


3.

Efficience :

Les facteurs d’appréciation de l’efficience sont corrélés avec le niveau des progrès enregistrés en rapport avec ressources financières, humaines et au temps utilisés pour l’obtention des résultats.

L’efficience du projet SGBV a été appréciée suivant les paramètres du niveau de mobilisation, de l’utilisation et de l’affectation des ressources financières, matérielles et humaines. En effet, le niveau de mobilisation des ressources financières a été très faible environ 35,51% de ressources mobilisées sur le budget global du projet pendant la période.

Il est à noter que si l’on compare les ressources mobilisées 1 255 180, 00 US dollars avec le budget attendu 1 280 180,00 US dollars sur la période, le taux de mobilisation des ressources est de 97,82%. On peut conclure que le projet présente une certaine capacité de capter les ressources attendues des PTA. Quant aux ressources matérielles et humaines, elles n’ont pas été mobilisées suffisamment pour la mise en œuvre du projet.

L’analyse de l’affectation des ressources réelles montre  une efficience moyennement satisfaisante,  environ  52,49% des ressources ont été affectées aux bénéficiaires directs et indirects du projet et 47,51 % pour la gestion du projet et suivi. Même si, la mission constate une hausse légère des frais de gestion d’environ 2%. La mission note avec satisfaction l’efficience systèmes de suivi et évaluation développés par le PNUD et utilisés par le projet SGBV, la mission d’évaluation précise que le suivi du projet a été régulier et conforme aux normes du bureau PNUD.

Au vu des résultats obtenus de l’analyse de l’efficience, une note de 14,75/25 a été attribuée à l’efficience globale, la mission de l’évaluation juge moyennement satisfaisante l’efficience du projet.


4.

Durabilité :

La collaboration entre les parties prenantes, la création de l’UMIRR, la mise en place des centres prise en charge des VBG, l’existence des lignes vertes 4040 et 116 de l’UMIRR et la nomination des points focaux genre dans les ministères et commissariats de police/gendarmerie constituent des mécanismes pour pérenniser les actions déjà engagées par le projet SGBV.

Toutefois, le faible niveau de mobilisation des ressources et la prise en charge des VBG par des acteurs non étatiques pourraient constituer des freins à long termes. Il est important que l’Etat joue son rôle de leadership, en mobilisant des ressources nationales pour la continuité des actions.

Au regard de l’analyse faite sur des différentes questions liées à la durabilité du projet, la mission a attribué une note de 23/40 et juge  Moyennement Probable (MP) la durabilité c'est-à-dire que les risques sont modérés, si l’on tient compte de risques financiers, économiques et sécuritaires.


Recommendations
1

Identifier les activités principales dans le Prodoc et  consigner les sous-activités ou secondaires dans les PTA (pour la suite du projet et/ou des projets futurs)

2

Doter le projet d’un véhicule pour le suivi des activités sur le terrain. Etant donné le projet couvre la ville de Bangui et ses environs ainsi que 6 chefs-lieux des préfectures.

3

Renforcer les capacités de l’UMIRR en matériel roulant pour une meilleure efficacité dans les interventions.

4

Recruter/Augmenter l’effectif des OPJ au sein de l’UMIRR.

5

Veiller à la prise en charge du personnel de l’UMIRR détaché à l’UMIRR.

6

Développer une stratégie de mobilisation de ressources en vue d’inciter les bailleurs à contribuer effectivement à la mise en œuvre du projet 

7

L’Etat doit jouer le rôle de leadership en consacrant davantage des ressources nationales pour la continuité des actions

8

Intensifier les actions de communication pour faire connaître les progrès enregistrés aux partenaires nationaux et internationaux afin de susciter leur adhésion pour le financement des actions restantes.

9

Définir les critères de sélection des bénéficiaires, le choix des activités, le profilage des victimes, les outils de suivi et les stratégies de pérennisation des activités AGR

10

Doter les services de santé et psychosocial de l’UMIRR en équipement (kits pour la consultation des victimes et ambulance) afin de rendre efficace ce service.

11

Poursuivre le renforcement des capacités des acteurs du projet c'est-à-dire le personnel de la chaîne pénale, les OPJ, les ONG de la société civile, les leaders communautaires etc. dans toutes les zones d’intervention du projet.

12

Intensifier les actions de sensibilisation dans les autres villes cibles du projet pour un changement de comportements de la population et d’encourager les victimes à recourir au centre de référence pour une prise en charge holistique.

13

Respecter le délai prescrit pour les évaluations dans le plan de l’évaluation du document du projet.

1. Recommendation:

Identifier les activités principales dans le Prodoc et  consigner les sous-activités ou secondaires dans les PTA (pour la suite du projet et/ou des projets futurs)

Management Response: [Added: 2020/11/04] [Last Updated: 2020/11/04]

Recommandation pas acceptée : Le document de projet indique clairement les activités principales du projet. Des activités secondaires sont consignées dans les PTA selon la disponibilité des fonds. Le projet clôture dans 9 mois et les activités restant à mettre en œuvre ont été décrite dans le rapport annuel 2019.

Key Actions:

2. Recommendation:

Doter le projet d’un véhicule pour le suivi des activités sur le terrain. Etant donné le projet couvre la ville de Bangui et ses environs ainsi que 6 chefs-lieux des préfectures.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation pas acceptée : Le Projet utilise les moyens de transport en pool du bureau et reçoit l’appui du bureau pour les missions à l’intérieur du pays par voie terrestre selon la demande.

Key Actions:

3. Recommendation:

Renforcer les capacités de l’UMIRR en matériel roulant pour une meilleure efficacité dans les interventions.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation pas acceptée : L’UMIRR dispose de deux véhicules qui ont été dotés par le projet avec les fonds TOE pour assurer les interventions à Bangui. Et des véhicules ont été loués selon les besoins pour des éventuels missions de l’UMIRR

Key Actions:

4. Recommendation:

Recruter/Augmenter l’effectif des OPJ au sein de l’UMIRR.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation pas accepté:. Le gouvernement a résolu cette question au mois d’octobre 2019. Les arrêtés et Décret de nomination des membres de la Direction et des services de l’UMIRR ont été signés le 31 octobre 2019 ; ce qui a aussi permis d’augmenter l’effectif du personne

Key Actions:

5. Recommendation:

Veiller à la prise en charge du personnel de l’UMIRR détaché à l’UMIRR.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation pas accepté:. Le gouvernement a résolu cette question au mois d’octobre 2019. Les arrêtés et Décret de nomination des membres de la Direction et des services de l’UMIRR ont été signés le 31 octobre 2019 ; ce qui a aussi permis d’augmenter l’effectif du personnel mais aussi de résoudre les questions d’indemnisations.

La ligne budgétaire en appui à l’UMIRR 2020 a été approuvée dans la Loi des finances 2020 au mois de décembre 2019

Key Actions:

6. Recommendation:

Développer une stratégie de mobilisation de ressources en vue d’inciter les bailleurs à contribuer effectivement à la mise en œuvre du projet 

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation acceptée: Pertinent. Le Bureau mettra en œuvre les actions pour sa mise en œuvre

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
6.1. Élaborer une stratégie de mobilisation des ressources tout en ciblant les potentiels PTF pouvant contribuer au financement des activités du projet
[Added: 2020/11/04] [Last Updated: 2021/02/26]
Chef de projet 2020/12 Completed Une note conceptuelle pour le Programme Genre a été rédigée et sert dans la mobilisation des ressources notamment auprès de l’Union Européenne et du PBF. History
7. Recommendation:

L’Etat doit jouer le rôle de leadership en consacrant davantage des ressources nationales pour la continuité des actions

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation pas acceptée : Le gouvernement a résolu cette question au mois d’octobre 2019. La ligne budgétaire en appui à l’UMIRR 2020 a été approuvée dans la Loi des finances 2020

Key Actions:

8. Recommendation:

Intensifier les actions de communication pour faire connaître les progrès enregistrés aux partenaires nationaux et internationaux afin de susciter leur adhésion pour le financement des actions restantes.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Pertinent. Le Bureau mettra en œuvre les actions pour sa mise en œuvre.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
8.1. Intensifier les actions de communications à l'endroit des PTF
[Added: 2020/11/04] [Last Updated: 2021/02/26]
Chef de projet 2020/12 Completed 1 500 000 $ USD ont été mobilisés auprès du PBF dans le cadre du résultat 2 du programme visant à renforcer les capacités et accompagner les femmes activistes de la société civile dans leurs actions de promotion et de défense des droits des femmes et de consolidation de la paix. History
9. Recommendation:

Définir les critères de sélection des bénéficiaires, le choix des activités, le profilage des victimes, les outils de suivi et les stratégies de pérennisation des activités AGR

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation pas accepté . Une note d’orientation des activités de réinsertion économique avec des critères spécifiques avait été rédigé en 2019 par le projet. Ce qui a été la base de la mise en œuvre des activités du produit du PTA 2019 y relatif qui prévoyait de soutenir 100 personnes qui ont été soutenues en AGR et en formation. Les groupements et les personnes qui individuellement ont reçu le financement ont été formés par le canal de AFJC, partenaire de mise en œuvre du projet.

Key Actions:

10. Recommendation:

Doter les services de santé et psychosocial de l’UMIRR en équipement (kits pour la consultation des victimes et ambulance) afin de rendre efficace ce service.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation acceptée: Pertinent. Le Bureau mettra en œuvre les actions de plaidoyer pour sa mise en œuvre par le gouvernement.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
10.1 Élaborer le budget pour fournir les kits pour la consultation des victimes et ambulance au service de santé psychosocial de l'UMIRR.
[Added: 2020/11/04]
Projet SGBV et UMIRR 2020/09 Completed Un budget d’appui à l’UMIRR a été élaboré et sera présenté aux partenaires nationaux et internationaux le 28 février 2020 pour requérir des appuis. Cette responsabilité incombe au Ministère de la Santé pour appuyer le service médical et psychosocial de l’UMIRR
10.2 Mener des actions de Plaidoyer auprès du gouvernement pour obtenir les ressources nécessaires à l’acquisition des équipements.
[Added: 2020/11/04] [Last Updated: 2021/02/26]
Projet SGBV - ROL et cadre de concertation. 2020/12 Completed Le Budget 2020 a disposé d’une ligne budgétaire pour appuyer l’UMIRR. History
11. Recommendation:

Poursuivre le renforcement des capacités des acteurs du projet c'est-à-dire le personnel de la chaîne pénale, les OPJ, les ONG de la société civile, les leaders communautaires etc. dans toutes les zones d’intervention du projet.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation acceptée: Pertinent. Le Bureau mettra en œuvre les actions pour sa mise en œuvre.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
11.1. Organiser les formations à l'endroit des acteurs du projet dans toutes les zones du projet.
[Added: 2020/11/04]
Chef de projet 2020/09 Completed Des formations à l’intention des magistrats, OPJs, greffiers, leaders communautaires ont été organisées par le projet durant toute l’année 2019 (voir rapport annuel). D’autres formations seront organisées dans le cadre des nouveaux fonds TOE pour faire suite à ceci.
12. Recommendation:

Intensifier les actions de sensibilisation dans les autres villes cibles du projet pour un changement de comportements de la population et d’encourager les victimes à recourir au centre de référence pour une prise en charge holistique.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation pas acceptée : Des actions sont déjà menées dans plusieurs zones l’intérieur notamment avec les comités locaux VBG ainsi que les leaders communautaires. D’autres actions ont aussi été menées dans le cadre des journées de 8 mars, journée de la femme rurale et 16 jours d’activisme sur divers sujets touchant la promotion de la femme

Key Actions:

13. Recommendation:

Respecter le délai prescrit pour les évaluations dans le plan de l’évaluation du document du projet.

Management Response: [Added: 2020/11/04]

Recommandation acceptée: Pertinent. Le Bureau mettra en œuvre les actions pour sa mise en œuvre.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
13.1. Élaborer les tdrs pour l’évaluation finale avant septembre 2020
[Added: 2020/11/04] [Last Updated: 2021/08/13]
Chef de projet 2020/12 Completed Les TDR ont été élaborés et publiés. Le rapport d'évaluation est en cours de finalisation. History

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org