Evaluation à mi-parcours du projet Adaptation des écosystèmes (EBA)

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2018-2022, Burkina Faso
Evaluation Type:
Mid Term Project
Planned End Date:
10/2018
Completion Date:
03/2019
Status:
Completed
Management Response:
No
Evaluation Budget(US $):
40,000

le rapport qui y était était provisoire! 

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document Rapport final de l'évaluation à mi parcours du projet EBA.doc report French 2847.00 KB Posted 628
Download document TDR Evaluation à mi-parcours EBA-FEM .docx tor French 77.51 KB Posted 500
Download document Rapport final de l'évaluation à mi parcours du projet EBA.doc report French 2847.00 KB Posted 333
Download document Rapport provisoire pour PNUDFEM.doc report French 2394.50 KB Posted 714
Title Evaluation à mi-parcours du projet Adaptation des écosystèmes (EBA)
Atlas Project Number: 00079493
Evaluation Plan: 2018-2022, Burkina Faso
Evaluation Type: Mid Term Project
Status: Completed
Completion Date: 03/2019
Planned End Date: 10/2018
Management Response: Yes
UNDP Signature Solution:
  • 1. Sustainable
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
  • 1. Output 2.1.1 Low emission and climate resilient objectives addressed in national, sub-national and sectoral development plans and policies to promote economic diversification and green growth
SDG Goal
  • Goal 13. Take urgent action to combat climate change and its impacts
SDG Target
  • 13.1 Strengthen resilience and adaptive capacity to climate-related hazards and natural disasters in all countries
  • 13.2 Integrate climate change measures into national policies, strategies and planning
Evaluation Budget(US $): 40,000
Source of Funding: Projects budget
Evaluation Expenditure(US $): 37,800
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Youssoufou CONGO Consultant international ycongo@hotmail.com
Soungalo TRAORE Consultant national traoresoungalo2000@yahoo.fr
Youssoufou CONGO Consultant international ycongo@hotmail.com
Soungalo TRAORE Consultant national traoresoungalo2000@yahoo.fr
Youssoufou CONGO Consultant international ycongo@hotmail.com
Soungalo TRAORE Consultant national traoresoungalo2000@yahoo.fr
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders: Secrétariat Permanent du Conseil national du développement durable (SP-CNDD).
Countries: BURKINA FASO
Lessons
1.

Lorsque la conception d’un projet et son exécution est pensée et organisée de façon participative, la réalisation de ses objectifs s’appuie alors sur des bases solides : le projet est plus efficace et plus utile pour les bénéficiaires et l’appropriation nationale, régionale, provinciale et locale des acquis engrangés plus aisée


2.

On ne peut pas comprendre l’impact limité du projet EBA-FEM sur l’environnement sans prendre en compte le faible niveau des investissements réalisés et le fait que le progrès dans réduction des effets des changements climatiques est un processus lent et continu et ne produit tous ses effets qu’à long terme.


3.

La pérennisation des résultats d’un projet comme le projet EBA-FEM ne peut être effective sans une participation et une implication réelle et forte des autorités gouvernementales, aux différents niveaux de l’organisation de l’Etat et des autorités communales


Findings
Recommendations
1

Revoir les indicateurs et les cibles du cadre de resultats et ajouter les résultats specifiques attendus du renforcement des moyens de subsistance. Pour la definition des valeurs cibles des indicateurs, associer les partenaires d’execution aux niveaux regional, provincial et local.

2

Realiser les actions qui n’ont pas encore ete lancees ou qui l’ont ete partiellement et, dans l’impossibilite de le faire, informer clairement et communiquer suffisamment avec eux, puis demander a temps une extension du projet sans coût supplementaire

3

Face à la divagation des animaux domestiques et la transhumance dans la zone de confluence Mouhoun-Sourou, impliquer les éleveurs dans la recherche de solution : création de corridors pour permettre aux animaux d’accéder au fleuve Mouhoun, construction de puits pastoraux tout au long des voies de transhumance, plantations d’arbres non appétés par les animaux, etc.

4

Face à la dégradation de la situation sécuritaire dans le bassin de la Mare d’Oursi (MdO), adapter l’évolution du projet au contexte en recentrant des efforts du projet vers Darkoye (mare se trouvant aussi dans le bassin de la zone de Oursi et plus proche de Gorom-Gorom) et Markoye et en transférant l’Antenne du Sahel à Dori, chef-lieu de la Région, tout en maintenant les activités possibles dans la zone de la MdO.

5

Toujours par rapport à la protection des berges du fleuve Mouhoun et de la MdO, élaborer un schéma directeur d’aménagement concernant (i) les berges du fleuve Mouhoun et (ii) la MdO (mais en mettant plutôt l’accent sur la mare de Markoye) et financer leurs mises en œuvre à l’aide du budget national et de la contribution des PTF en tenant compte de la prévision des agences de l’eau en la matière et des études disponibles (cas des Rapports Berges du Mouhoun, études financées par la coopération Autrichienne en 2011-2012)

6

Trouver les moyens pour faire contribuer les beneficiaires à la realisation des ouvrages.

7

Continuer et renforcer l’approche participative et inclusive suscitée dans la mise en œuvre du projet à travers notamment l’élaboration, l’adoption et la mise en œuvre des protocoles ; appuyer les GVF bénéficiaires des périmètres irrigués à disposer chacun en ce qui le concerne d’une « Attestation de possession foncière à titre collectif » pour les périmètres maraîchers, faire reprendre les travaux de mise en place des grillages au sein des périmètres irrigués et autres situés dans la BdM. Par exemple, fixer le tendeur horizontal du 3e niveau du grillage qui entoure les périmètres et autres investissements.

8

Reconsidérer les formations en les calant sur la politique nationale de renforcement des capacités notamment la prise en compte des équipements/matériels appropriés pour valoriser les formations reçues par les bénéficiaires. Ces équipements et matériels qui doivent être rendus disponibles ou à acquérir de façon ferme (i) soit par le/la formé(e) ; (cela peut être une des conditionnalités de participation aux formations envisagées) de rendre disponibles au niveau des personnes formé(es)s les matériels nécessaires à la valorisation postérieure des acquis des formations reçues

9

Au regard de la situation particulière que vit l’antenne régionale du projet EBA-FEM du Sahel à Gorom-Gorom et des propositions de recentrage des activités sans pourtant exclure la zone de la MdO, il faudrait diligenter le processus en cours de déménagement du siège de ladite antenne de Gorom-Gorom à Dori, chef-lieu de la Région du Sahel.

10

Plaider auprès des Ministères respectifs pour la prise de mesures budgétaires pour continuer le suivi des réalisations et de leurs effets/impacts du projet EBA-FEM. En d’autres termes, prévoir un dispositif interne pour suivre les effets ex-post des effets du projet EBA-FEM. Cela pourrait se généraliser à l’ensemble des projets clos. Cette recommandation tient compte des limites financières des structures techniques déconcentrées de l’Etat qui ne peuvent pas poursuivre les activités des projets une fois terminés

11

Améliorer les relations partenariales avec les services techniques déconcentrés à l’aide de protocoles d’accord pour mieux bénéficier de leurs technicités, (ii) travailler à prendre en compte dans les PCD, le projet EBA-FEM si ce n’est déjà fait et les autres projets s’exécutant dans les  communes respectives, (iii) mettre en place au sein de la commission permanente « Environnement et développement local », un système de suivi des effets engendrés par le(s) projets exécutés dans la commune notamment par le projet EBA-FEM, et (iv) faciliter la participation populaire sur la mise en œuvre du projet EBA-FEM en appliquant le principe de redevabilité du Conseil municipal/Maire à l’endroit des populations et ce à l’aide, entre autres, de rencontres élargies et autres fora concernant les réalisations des projets, en particulier EBA-FEM et des mesures à prendre à portée de la population pour préserver et jouir des bienfaits des projets surtout le projet EBA-FEM à la suite de leurs fins.

12

A l’image des Maires de la Région de la BdM qui ont signé une charte, établir avec les Maires des communes rurales bénéficiaires une du genre sur la préservation et le renforcement des acquis (surtout les effets engendrés ou à venir par les résultats du projet EBA-FEM) en présence de tous les responsables des structures bénéficiaires des acquis du projet dans les régions de la BdM et du Sahel et ce sous l’égide des Gouverneurs et des Présidents des Conseils Régionaux des Régions respectives

13

Donner les moyens aux structures techniques déconcentrées pour le suivi des réalisations après le projet

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org