Success message
error message
warn message
Projet d?Appui à la Commune Urbaine de Diffa (PACURD)
Commissioning Unit: UNCDF
Evaluation Plan: 2008-2009
Evaluation Type: Project
Completion Date: 07/2010
Unit Responsible for providing Management Response: UNCDF
Documents Related to overall Management Response:
 
1. Recommendation: Recommandations relatives au produit 1 « institution » : « le rôle et les fonctions des acteurs institutionnels locaux en matière de développement local sont définis et les instruments méthodologiques concernant la planification, la programmation des initiatives de développement et le financement sont élaborés, mis en place, et rendus opérationnels » Le PACURD a permis à la commune de se doter d?un plan de développement communal (PDC). Mais les besoins recensés par celui-ci sont encore trop peu hiérarchisés pour conduire à une programmation pluriannuelle réaliste des investissements. Le Système d?analyse financière et institutionnelle des collectivités locales (SAFIC) mis en ?uvre par le projet n?a, par contre, pas vraiment répondu aux attentes qu?il avait suscitées. Le projet n?a pas non plus réussi à doter la commune d?outils de suivi et d?évaluation de son action. L?action du projet a été déterminante pour la mise en place et la formation des bureaux des comités locaux de développement et de quartier (CLD et CLQ) qui jouent désormais un rôle majeur d?interface entre les populations et la commune. Le projet a été attentif à la place des femmes dans ces comités et à leur participation à ces activités, mais cela apparaît comme une approche un peu minimaliste de la dimension de genre. R1 Le diagnostic participatif et le PCD élaboré à sa suite constituent un vrai progrès. Mais, logiquement, ils ne peuvent pas déjà aboutir à une hiérarchisation sériée des projets identifiés ni donc conduire directement à des plans d?investissement pluriannuels réalistes. Le FENU devrait compléter sa gamme d?outils par une démarche d?accompagnement destinée à faciliter l?actualisation ultérieure de ces premiers PCD et à partir de cette actualisation, l?élaboration d?outils de programmation plus réalistes. R2 L?expérience de Diffa confirme que les projets d?une commune urbaine ne peuvent pas se limiter à la somme des projets identifiés par les villages et les quartiers qui la composent. L?élaboration de plans de développement communaux ne peut donc pas y suivre tout à fait la même démarche qu?en milieu rural. Le FENU devrait perfectionner sa méthode d?appui à le l?élaboration des PDC en milieu urbain pour mieux tenir compte des spécificités de ces territoires. R3 La démarche SAFIC n?a été menée à son terme qu?en toute fin du PACURD. Elle a abouti à des recommandations jugées peu pragmatiques par les responsables de la commune, Elle a donc eu peu d?effet. Le FENU devrait réexaminer la pertinence de cet outil et les conditions de sa mise en ?uvre au service de communes « émergeantes ».
Management Response: [Added: 2011/02/11]

Management Response: Le Projet PACURD étant en phase de clôture, les recommandations portant sur les modes opératoires et outils du FENU (SAFIC notamment) et elles relatives à des réformes institutionnelles par les Autorités nigériennes seront prises en compte dans le cadre des Projets en cours (notamment le PADEL/Maradi pour le cas du Niger) Par ailleurs, le FENU étudiera la possibilité d?une intervention ponctuelle à la Commune de Diffa pour des appuis à la mise en ?uvre de certaines recommandations clés relevant de sa compétence directe.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
R.2.2 Appui à la Conception et mise en place d'un dispositif national d'appui technique aux collectivités territoriales
[Added: 2011/02/11] [Last Updated: 2012/08/21]
DGDD/DAGATCL avec l'appui du PNUD et du Bureau Régional FENU 2011/12 Completed STATUS UPDATE APRIL 2012: Les deux conditions préalables à la mise en place d'un dispositif national d'appui technique aux collectivités ont été réalisées : 1. La phase capitalisation a été réalisée; 2. la Stratégie Nationale de formation des Collectivités Locales a été adoptée par le gouvernement. La DGDD et la DGCTCL se sont lancées dans la conception du dispositif La Stratégie Nationale de Formation a été adopté par le gouvernement en 2011 et un Programme de renforcement des capacités est en cours finalisation. Les modules de formations sont en train d'être actualisés ou élaborés par l'ENAM en collaboration avec les autres acteurs. STATUS UPDATE AUGUST 2012: L?action est inscrite comme une activité régulière d?un Projet en cours, se déroule normalement et sera évaluée dans le cadre ce nouveau Projet.
Capitaliser les enseignements de la mise en oeuvre du SAFIC dans la sous région ouest africaine et ajuster la démarche et les outils en tenant du type et du niveau des CT
[Added: 2011/02/11] [Last Updated: 2012/04/19]
Bureau Régional FENU-Conseiller Technique principal LD (Siège NY) 2011/03 Completed STATUS UPDATE APRIL 2012: Une version simplifiée de mise en ?uvre du SAFIC a été élaborée
2. Recommendation: Recommandations relatives au produit 2 « capacités» : « les capacités institutionnelles et techniques des locaux en matière de planification, la programmation des initiatives locales, de budgétisation et de mise en, ?uvre du développement local sont renforcées. » Les formations et l?accompagnement du PACURD ont permis aux élus de mieux s?approprier leur rôle. Globalement le bon fonctionnement du conseil municipal, la progression de l?efficacité des services municipaux et la maîtrise par la commune de ses finances communales doivent autant à l?action volontariste du maire et aux compétences du secrétaire de mairie qu?aux apports du projet. Ces derniers ont cependant été particulièrement appréciés en matière d?appui aux capacités de maîtrise d?ouvrage de la commune. Les effets de ses campagnes de sensibilisation et de formation à la citoyenneté plus diffus sont aussi plus difficiles à apprécier. R4 Les actions de formation sont des éléments clés des programmes de renforcement de capacités. Mais sur le PACURD, comme très souvent, ces actions ont été mises en ?uvre sans stratégie très explicite et sans que leurs effets ne puissent être mesurés. Le FENU devrait se doter de références (guides) susceptibles d?aider ses équipes projets à mieux maîtriser la conception et le suivi de leurs actions de formation. R5 Les conseiller municipaux, dont c?était forcément le premier mandat, ont apprécié les formations qui leur ont été dispensées grâce au PACURD. Une partie de ces conseillers sera forcément renouvelée lors du prochain scrutin. La commune et l?État devraient se préoccuper de la formation des futurs nouveaux élus. R6 Le PACURD a soutenu l?informatisation des services de la mairie pour contribuer à renforcer leur capacité. Mais, à la suite d?un incident sur le réseau intervenu en fin de projet, cette opération n?a pas pu être complètement conduite à son terme. Le FENU devrait étudier la possibilité de l?accompagner jusqu?à sa bonne fin. R7 La présence de l?ingénieur du PACURD a contribué au renforcement des capacités de maîtrise d?ouvrage de la commune durant la mise en ?uvre du Projet. La mairie devra combler le vide créé par son départ à la fin du projet pour maintenir cette capacité à un haut niveau.
Management Response: [Added: 2011/02/11]

Management Response: Les Equipes de projet en tant qu?entités autonomes sont en voie de disparition au profit des partenaires nationaux de mise en ?uvre. Dans ces conditions, plutôt que déployer une stratégie de formation pour ses équipes de projet, le FENU entend soutenir les stratégies nationales de renforcement des capacités locales.

Key Actions:

3. Recommendation: Recommandations relatives au produit 3 « Les instruments financiers externes et internes de la collectivité territoriale de Diffa, sont mis en place dans le cadre d?investissements sociaux et économiques publics visant à améliorer l?accès des populations aux services de bases et aux infrastructures, à améliorer l?économie locale et à générer des revenus pour les ménages L?outil financier du PACURD, le FILD, a été mis en ?uvre conformément au code de financement élaboré en début de projet. Sa mobilisation a démontré la fiabilité du circuit du Trésor nigérien. Cette démonstration, importante aux yeux des pouvoirs publics, est à porter au crédit de la conception du PACURD. Sa réussite doit aussi à l?engagement de l?Etat, à la qualité des personnes concernées et des services municipaux de Diffa. La commune a utilisé le FILD pour réaliser vingt-cinq infrastructures nouvelles et en réhabiliter une quarantaine d?autres. Ces infrastructures sont équitablement réparties entre les différentes localités et répondent à des attentes exprimées lors de l?élaboration du PDC. La qualité de ces réalisations reflète le niveau des entreprises locales et les contraintes du contexte. Toutes ces infrastructures étaient utilisées lors de l?évaluation (sauf trois d?entre elles dans le domaine de la santé). Elles sont appréciées par leurs usagers, mais leur impact global est difficile à mesurer : l?amélioration de l?accessibilité et de la qualité des services ne dépend pas seulement de celle des infrastructures La mise en ?uvre d?un Fond d?appui aux initiatives locales (FAIL) a constitué une innovation à Diffa. Elle a finalement été assez bien maîtrisée par la commune grâce à l?appui du PACURD, et notamment l?apport de ses deux animatrices. Cette expérimentation vaut plus par les nombreux apprentissages qu?elle a permis d?amorcer que par les effets des microprojets ainsi montés et financés. Ces derniers sont encore trop récents pour pouvoir apprécier leur taux de réussite, mais la réussite de beaucoup d?entre eux semble incertaine. R8 Le PACURD s?est efforcé de mettre en place et de former des comités de gestion sur les infrastructures de service financées par le FILD. Mais, à eux seuls, ces comités ne peuvent pas assurer l?entretien et la maintenance de ces équipements. Cet entretien, déterminant pour la durabilité de la qualité des services, ne peut être complètement assuré que par des montages plus complexes associant usagers, communes, services de l?état et éventuellement concessionnaires. Ces montages doivent définir plus clairement les responsabilités et les devoirs de chacun et garantir que chacun respecte ses obligations. Le FENU devrait renforcer ses capacités à accompagner de tels montages. R9 Le bilan du FAIL est mitigé. C?est un outil d?apprentissage intéressant mais il a abouti au financement de microprojets aux effets inégaux. Par ailleurs, il est peu probable que la commune poursuive cette expérimentation à partir de ses seules ressources fiscales. Ce constat invite le FENU à capitaliser plusieurs expériences de « Fonds d?appui communaux aux initiatives locales » pour mieux analyser les conditions de mise en ?uvre de ce type d?outil selon ses différentes catégories de territoire d?intervention
Management Response: [Added: 2011/02/11]

Management Response: Le PACURD étant arrivé à terme, le FENU prendra en compte ses recommandations dans le cadre des projets futurs

Key Actions:

4. Recommendation: Recommandations relatives au produit 4 « impact sur les politiques » La démarche du projet en matière de planification, mise en ?uvre et suivi du développement local alimente, le débat régional et national en matière de gouvernance et de réduction de la pauvreté. La démonstration de la fiabilité du circuit du Trésor est l?acquis du PACURD le plus valorisé par les pouvoirs publics via une politique dynamique de communication et de capitalisation. Le projet, grâce notamment à son montage institutionnel (un comité de pilotage décentralisé, un comité de concertation en capitale sous la présidence du HCME), a par ailleurs contribué, de façon moins démonstrative, aux réflexions en cours qui entourent la préparation des prochaines réformes de décentralisation (la mise en place d?un dispositif d?appui national aux collectivités locales, la poursuite et l?ajustement des transferts de compétences?) R 10 La transmission des données saisies sur le MIS par l?équipe du PACURD durant le projet risque d?échouer suite à l?incident évoqué ci-dessus. Comme indiqué dans la recommandation n°6, le FENU devrait accompagner le transfert de ces données jusqu?à sa bonne fin. R11 Outre cette incertitude sur le transfert des données MIS à la commune, ces dernières ont été très peu utilisées pour le suivi évaluation et le pilotage du projet. Le FENU devrait donc s?interroger sur sa stratégie en matière d?outils de suivi. R12 Le montage du PACURD, avec la décentralisation de son comité de pilotage et le rôle assumé par le HCME dans la supervision du projet apparait assez exemplaire pour ce projet pilote, bien inscrit dans les réformes de décentralisation en cours au Niger. Les stratégies de communication et de capitalisation du PACURD ont permis de valoriser les acquis les plus visibles du projet et notamment la démonstration de la fiabilité du circuit du trésor. Mais elles n?ont pas vraiment contribué à mettre en débat les autres enseignements qui pouvaient être tirés de cette expérience, et notamment, par exemple, (comme le souligne le HCME dans ces commentaires post évaluation), l?enjeu que représente l?évolution des relations entre STD et collectivités. Pour donner la pleine mesure à son concept de projet Pilote, le FENU devrait développer une conception plus élaborée des processus de capitalisation de ses projets.
Management Response: [Added: 2011/02/11]

Capitaliser les outils et bonnes pratiques en matière d?appui aux collectivités territoriales

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Capitaliser les outils et bonnes pratiques en matière d'appui aux collectivités territoriales
[Added: 2011/02/11] [Last Updated: 2012/04/19]
DGDD/DAGATCL PNUD/FENU Niger 2011/03 Completed STATUS UPDATE APRIL 2012: L?étude de capitalisation a été réalisée et validée par les acteurs nationaux au cours d?un atelier tenu en septembre 2011. Il a permis de retenir 19 outils à généraliser sur plus de 200. . Il reste la diffusion du document de capitalisation sur las base des outils et bonnes pratiques en cours d?édition. En avril 2012, le Gouvernement vient d?adopter en conseil des Ministres, le document cadre de politique de décentralisation constituant un contexte favorable d?appuis aux collectivités locales.
5. Recommendation: Recommandations relatives au produit 5 « Appui technique local » R13 ?La mission d?évaluation finale, comme la mission d?évaluation à mi-parcours, n?a pas été convaincue par les performances de l?outil PTA, en temps qu?outil de programmation et pilotage. Le FENU devrait compléter cet outil essentiellement budgétaire par des instruments de suivi/programmation cohérents avec lui. Ces instruments devraient faciliter : 1) une lecture plus synthétique de l?ensemble des activités programmées et des résultats attendus sur une période donnée, 2) une comparaison plus rapide entre prévision et réalisation en fin de période, 3) une vision plus claire des responsabilités des différents acteurs dans la mise en ?uvre des activités programmées.
Management Response: [Added: 2011/02/11]

Management Response: Le cadre de suivi/évaluation des Projets opérationnels du FENU est actuellement en cours de révision au niveau régional.

Key Actions:

6. Recommendation: Recommandations relatives au produit 6 Appui Siège R14 Selon la mission, le cadre logique du document projet initial manquait de cohérence (objectif spécifique trop imprécis, indicateurs inégalement pertinents) Le FENU devrait améliorer les procédures de validation de ses documents projets. R15 L?attention portée à l?accès des femmes aux activités et aux instances mises en place avec l?appui du PACURD constitue une approche très minimaliste de la problématique Genre. Le FENU devrait développer une approche plus globale qui vise une large prise de conscience de ce qu?est légalité des sexes et de ce qui la conditionne et qui prenne en compte la dimension Genre à toutes les étapes de ses projets. R16 La dynamique lancée à Diffa et le succès du concept de « projet pilote » plaident en faveur d?une suite au PACURD. Mais il est difficile de faire des recommandations en la matière sans connaître le rythme de mise en ?uvre des reformes en cours et notamment celui de l?opérationnalisation de l?ANFICT. On peut cependant recommander au FENU d?étudier deux pistes pour donner une suite au PACURD : soit un projet d?appui à un ensemble de communes voisines de Diffa visant à tester ?un dispositif d?appui technique intercommunal, soit un projet d?appui à un petit groupe de communes urbaines de moyenne dimension (entre 20 et 40.000 habitants) destiné à tester des outils d?appui plus spécifiquement adaptés à ce type de commune dont le développement correspond à un enjeu fort en terme d?aménagement du territoire. R 17 Dans les deux hypothèses ci dessus, il est recommandé au FENU d?approfondir ses réflexions sur le rôle potentiel de ces communes en matière de développement économique et la façon de les accompagner dans l?optimisation de ce rôle. Cette optimisation implique en effet une concertation élargie au delà des seuls acteurs
Management Response: [Added: 2011/02/11]

Management Response: A défaut d?une suite effective au PACURD, le FENU prévoit une consolidation minimale du PACURD à travers une participation aux activités du Programme de localisation des OMD soutenu par le PNUD. Il reste entendu que la Commune de Diffa tirera profit des actions d?appui au niveau national envisagées dans le cadre du nouveau Programme du FENU au Niger. S?agissant des questions liées au genre, le FENU a également envisagé que les leçons apprises de la mise en ?uvre de son Programme GELD seront appliquées au Niger

Key Actions:

7. Recommendation: Recommandations relatives au produit 7 Micro finance : contribuer au développement de la microfinance dans la région de Diffa Le changement de stratégie du volet « finance inclusive » du PACURD impulsé par le FENU s?est concrétisé par un accord entre la commune de Diffa et une IMF d?envergure nationale, ASUSU CIIGABA. En contrepartie d?une participation financière de la commune, prélevée sur les fonds du PACURD, l?IMF a ouvert une antenne à Diffa. Près de 3 000 personnes, en majorité des femmes, ont ainsi déjà bénéficié de ses services. Le deuxième volet de cette stratégie qui prévoyait de renforcer les capacités et la concertation de l?ensemble des acteurs de la commune concernée par le développement local du secteur n?a finalement pas été mis en ?uvre. R18 La convention signée entre la commune urbaine de Diffa et l?IMF ASUSU CIIGABA arrive à son terme en avril 2010. Le FENU devrait intervenir en médiateur entre les deux partenaires pour faciliter le renouvellement de cette convention et contribuer à l?évolution des termes de cet accord pour une meilleure adaptation de l?offre de l?IMF aux besoins spécifiques des populations de la ville. R 19 Si le FENU peut effectivement intervenir en facilitateur entre la commune de Diffa et l?IMF ASUSU CIIGABA il devrait profiter de cette intervention pour tenter de relancer la concertation entre l?ensemble des parties prenantes de la finance inclusive à Diffa, un des résultats attendu du PACURD sur le quel le projet n?a pas pu avancer. R 20 Le principe d?une telle convention, signé entre une collectivité territoriale et une IMF d?envergure nationale pour contribuer au développement et à l?adaptation de l?offre de service en microfinance sur un territoire donnée constitue une innovation au Niger. Sa déclinaison concrète apparaît encore perfectible. Le FENU devrait continuer à promouvoir à perfectionner ce type d?accord.
Management Response: [Added: 2011/02/11]

Management Response: Le FENU a envisagé au niveau national un appui au secteur de la finance inclusive au Niger dans le cadre de son nouveau programme au Niger.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Appuyer les négociations en cours pour la signature d'une nouvelle convention entre la commune et ASUSU CIGAABA devenu ASUSU SA
[Added: 2011/02/11] [Last Updated: 2012/04/19]
Commune de Diffa/ FENU 2010/12 Completed STATUS UPDATE APRIL 2012: La nouvelle convention entre la commune et ASUSU SA a été signée. Elle est en cours d?exécution et les rapports trimestriels sont régulièrement envoyés à l?UNCDF.

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org