Evaluation finale du projet Participation accrue des femmes

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2008-2014, Madagascar
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
12/2013
Completion Date:
09/2013
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
15,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document TDR PPAF.pdf tor French 1924.04 KB Posted 420
Download document Rapport Final_Evaluation PAF (2).pdf report French 1270.31 KB Posted 1502
Title Evaluation finale du projet Participation accrue des femmes
Atlas Project Number: 00061811
Evaluation Plan: 2008-2014, Madagascar
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 09/2013
Planned End Date: 12/2013
Management Response: Yes
Focus Area:
  • 1. Democratic Governance
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2014-2017)
  • 1. Effective, responsive, accessible and fair justice systems promote the rule of law, including both formal and informal processes, with due consideration on the rights of the poor, women and vulnerable groups
Evaluation Budget(US $): 15,000
Source of Funding: DGTTF
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Olivier Rakotonirina Consultant olivier.rakotonirina@gmail.com
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders: Ministère de la population ; Ministère de la justice ; Ministère de l?agriculture ; Cliniques juridiques ( Mananjary, Manakara, Farafangana)
Countries: MADAGASCAR
Lessons
Findings
Recommendations
1 L'implication insuffisante d'une partie de Services Techniques Déconcentrés dans la mise en oeuvre des activités résulte en partie du fait que les rôles respectifs des différents acteurs n'ont pas été clairement définis au préalable. Pour que la collaboration avec les STD et les autres acteurs de développement soit effective et continue, il est recommandé de clarifier les rôles respectifs des acteurs présents sur les sites, particulièrement au niveau de la planification opérationnelle des activités et que la coordination des actions (mise en oeuvre, encadrement technique, suivi, visites de terrain,...) et la cohérence des calendriers d'intervention des acteurs soient assurées.
2 Les groupements les moins structurés sont en général ceux situés dans les localités enclavées ou éloignées. Il est recommandé d'adapter les moyens humains et matériels mobilisés pour l'accompagnement et l'encadrement technique des groupements au nombre et à la situation géographique de ceux-ci. Ainsi, l'éloignement ou l'enclavement de certaines communes ne devrait pas entraîner un accompagnement irrégulier des groupements et que l'insuffisance de structuration ne constitue pas pour ces entités un obstacle aux bénéfices des actions mises en oeuvre par le projet.
3 Il est recommandé d'examiner avec les programmes du PNUD intervenant dans les deux régions la possibilité de répondre à des besoins spécifiques des groupements des femmes afin d'optimiser les résultats des actions de renforcement des capacités.
4 Pour les projets similaires et qui interviennent dans les communes rurales, il est important que la stratégie de retrait comprenne la mise en place d'un comité de suivi de la pérennisation des acquis composé notamment des responsables des groupements d'associations bénéficiaires, des autorités locales (maires, chefs Fokontany), des chefs traditionnels. . Ce comité sera l'interlocuteur auprès des Directions Régionales et des Services de District de la Population et des Affaires Sociales.
5 Dans le contexte de la clôture du projet, il est recommandé aux responsables des Unions des groupements de mener, avec l'appui des Services Techniques Déconcentrés qui travaillent déjà avec elles, des consultations auprès des ONGs et Projets de développement présents dans les régions Vatovavy-Fitovinany et Sud-Est afin d'adresser les problèmes récurrents des petits matériels et équipements nécessaires à l'application des techniques productives et de transformation des produits locaux, objet des formations dispensées dans le cadre du projet.
6 Veiller à ce que la durée de traitement des demandes de crédit tienne compte du calendrier cultural ou du calendrier propre à chaque type d'activité pour ne pas mettre en péril la viabilité des actions appuyées ou éviter que les fonds ne soient affectés à d'autres activités non prévues. Par ailleurs, il est important que, pour les projets de même nature, les transferts des fonds du PNUD vers l'IMF soient établis sur la base d'un calendrier établi préalablement en fonction des prévisions de décaissement au niveau de l'IMF, pour éviter que les demandes de crédit ne s'entassent auprès de celle-ci en attendant la disponibilité des ressources.
7 Concernant la couverture des risques liés aux crédits, la mission d'évaluation recommande aux IMF de généraliser la pratique de la caution solidaire qui offre une sûreté personnelle aux opérations de crédit, la garantie matérielle constitue un obstacle « psychologique » au recours aux crédits dans certaines communautés des zones rurales. En effet, dans certaines localités rurales des zones d'intervention du projet, contracter un emprunt en offrant ses biens matériels ou immobiliers comme garantie est perçue, dans le mémoire collectif, comme un signe de déconfiture, de faillite. Parallèlement, l'organisation d'une série d'actions d'information et de sensibilisation à l'intention des groupements, contribue à une meilleure compréhension du fonctionnement des microcrédits.
8 Situées sur le littoral Est de Madagascar, les zones d'intervention du projet se trouvent dans des zones exposées aux aléas climatiques, à des risques élevés de catastrophes naturelles (cyclones, inondations) qui peuvent anéantir les efforts de production des membres des groupements des femmes. La mission d'évaluation recommande, pour tout projet intégrant des productives dans ces zones, la prise en compte effective des données environnementales et climatiques dans la priorisation et la programmation des actions à mettre en oeuvre.
1. Recommendation: L'implication insuffisante d'une partie de Services Techniques Déconcentrés dans la mise en oeuvre des activités résulte en partie du fait que les rôles respectifs des différents acteurs n'ont pas été clairement définis au préalable. Pour que la collaboration avec les STD et les autres acteurs de développement soit effective et continue, il est recommandé de clarifier les rôles respectifs des acteurs présents sur les sites, particulièrement au niveau de la planification opérationnelle des activités et que la coordination des actions (mise en oeuvre, encadrement technique, suivi, visites de terrain,...) et la cohérence des calendriers d'intervention des acteurs soient assurées.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

D'accord avec les recommandations, le Management va essayer de faciliter les approches sur le terrain pour les projets en cours.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Mettre en place et opérationnaliser une structure de supervision délocalisée.
[Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/09/07]
PNUD-Directions régionales de l'Economie- Directions du Développement Régional 2014/07 Completed Collaboration avec les directions régionales de l'économie représentant le ministère chargé du plan, agence nationale de coordination des projets. 08/09/2014: Le schéma de développement communautaire intégré est élaboré. Les structures de supervision délocalisée des projets sont mises en place au niveau de la région, de la commune et des communautés.
2. Recommendation: Les groupements les moins structurés sont en général ceux situés dans les localités enclavées ou éloignées. Il est recommandé d'adapter les moyens humains et matériels mobilisés pour l'accompagnement et l'encadrement technique des groupements au nombre et à la situation géographique de ceux-ci. Ainsi, l'éloignement ou l'enclavement de certaines communes ne devrait pas entraîner un accompagnement irrégulier des groupements et que l'insuffisance de structuration ne constitue pas pour ces entités un obstacle aux bénéfices des actions mises en oeuvre par le projet.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

Le bureau est d'accord avec les recommandations et veillera pour les autres projets en cours à ce que le calendrier des transferts des fonds vers les institutions de microfinance coïncide avec les besoins du calendrier cultural dans les zones agricoles et/ou avec les besoins des autres activités suivant les cas.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Déterminer les divers calendriers des diverses activités et organiser des réunions avec les institutions de micro finance avant d'effectuer les transferts de fonds.
[Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/09/07]
PAFIM-CNMF-IMF-bénéficiaires 2014/07 Completed Calendrier élaboré par PAFIM.
3. Recommendation: Il est recommandé d'examiner avec les programmes du PNUD intervenant dans les deux régions la possibilité de répondre à des besoins spécifiques des groupements des femmes afin d'optimiser les résultats des actions de renforcement des capacités.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

La direction agrée cette recommandation et fera le nécessaire pour les projets en cours.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Les besoins spécifiques des groupements de femmes sont évaluées avant l'élaboration des plans de travail des projets et programmes mis en oeuvre dans les deux régions
[Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/09/07]
Les responsables des projets et programmes en cours 2014/10 Completed Mission conjointe de priorisation des besoins sur le terrain en février 2014. 08/09/2014: Besoins déjà évalués en février 2014.
4. Recommendation: Pour les projets similaires et qui interviennent dans les communes rurales, il est important que la stratégie de retrait comprenne la mise en place d'un comité de suivi de la pérennisation des acquis composé notamment des responsables des groupements d'associations bénéficiaires, des autorités locales (maires, chefs Fokontany), des chefs traditionnels. . Ce comité sera l'interlocuteur auprès des Directions Régionales et des Services de District de la Population et des Affaires Sociales.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

La direction accepte les recommandations et va en tenir compte pour les communes rurales d'intervention.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Des comités de développement vont être mis en place et opérationnalisés dans toutes les communes d?intervention
[Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/09/07]
Responsables du programme DDCS 2014/12 Completed Le schéma de développement communautaire intégré est élaboré. Les structures de supervision délocalisée des projets sont mises en place au niveau de la région, de la commune et des communautés.
5. Recommendation: Dans le contexte de la clôture du projet, il est recommandé aux responsables des Unions des groupements de mener, avec l'appui des Services Techniques Déconcentrés qui travaillent déjà avec elles, des consultations auprès des ONGs et Projets de développement présents dans les régions Vatovavy-Fitovinany et Sud-Est afin d'adresser les problèmes récurrents des petits matériels et équipements nécessaires à l'application des techniques productives et de transformation des produits locaux, objet des formations dispensées dans le cadre du projet.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

D'accord avec cette recommandation, la direction va oeuvrer dans ce sens.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
La collaboration avec les divers acteurs en développement sera renforcée à l'aide de partenariat, de coordination et harmonisation des interventions
[Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2015/01/12]
Responsables du programme MSDLCP, GRC, PAFIM 2014/10 Completed Collaboration avec les acteurs de développement dans le cadre de l'approche de développement communautaire intégré. 08/09/2014: le schéma de développement communautaire intégré est élaboré et fait intervenir les divers acteurs à l'aide de partenariat, de coordination et harmonisation des interventions. 10/12/2015 : Les mécanismes institutionnels de coordination sont mis en place au niveau des communes d?intervention (les Comités Communal de Développement) et le processus est enclenché au niveau régional. Au niveau opérationnel, la coordination et les synergies sont effectives avec les autres ONG/PTF (WHH, CRS, FAO?). Par ailleurs, les CTD (DDR) et STD (DRE, DRDR) sont des partenaires à part entière dans la mise en ?uvre des activités (encadrement technique, suivi opérationnel?).
6. Recommendation: Veiller à ce que la durée de traitement des demandes de crédit tienne compte du calendrier cultural ou du calendrier propre à chaque type d'activité pour ne pas mettre en péril la viabilité des actions appuyées ou éviter que les fonds ne soient affectés à d'autres activités non prévues. Par ailleurs, il est important que, pour les projets de même nature, les transferts des fonds du PNUD vers l'IMF soient établis sur la base d'un calendrier établi préalablement en fonction des prévisions de décaissement au niveau de l'IMF, pour éviter que les demandes de crédit ne s'entassent auprès de celle-ci en attendant la disponibilité des ressources.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

Entièrement d?accord avec cette recommandation, la direction a déjà oeuvré dans ce sens.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Des réunions de planification des octrois de crédits avec les diverses parties prenantes ont déjà eu lieu et reprendront cette année.
[Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/09/07]
Projet PAFIM, UNCDF, PNUD, CNMF, TIAVO, bénéficiaires 2014/07 Completed En collaboration avec PAFIM. 08/09/2014: Réalisé par PAFIM.
7. Recommendation: Concernant la couverture des risques liés aux crédits, la mission d'évaluation recommande aux IMF de généraliser la pratique de la caution solidaire qui offre une sûreté personnelle aux opérations de crédit, la garantie matérielle constitue un obstacle « psychologique » au recours aux crédits dans certaines communautés des zones rurales. En effet, dans certaines localités rurales des zones d'intervention du projet, contracter un emprunt en offrant ses biens matériels ou immobiliers comme garantie est perçue, dans le mémoire collectif, comme un signe de déconfiture, de faillite. Parallèlement, l'organisation d'une série d'actions d'information et de sensibilisation à l'intention des groupements, contribue à une meilleure compréhension du fonctionnement des microcrédits.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

La direction n'est pas responsable de cet aspect de caution des micro crédits qui relève uniquement de la responsabilité des Institutions de Micro Finances et des services qu'ils offrent à leurs clients. Noter toutefois que la caution solidaire recommandée ici est le principe adopté dans le service « crédit avec éducation » déjà appliqué.

Key Actions:

8. Recommendation: Situées sur le littoral Est de Madagascar, les zones d'intervention du projet se trouvent dans des zones exposées aux aléas climatiques, à des risques élevés de catastrophes naturelles (cyclones, inondations) qui peuvent anéantir les efforts de production des membres des groupements des femmes. La mission d'évaluation recommande, pour tout projet intégrant des productives dans ces zones, la prise en compte effective des données environnementales et climatiques dans la priorisation et la programmation des actions à mettre en oeuvre.
Management Response: [Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/01/02]

La direction est d'accord avec cette recommandation et va la mettre en oeuvre.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Le modèle de développement intégré qui sera appliqué à partir de cette année prévoit des activités de gestion des risques et des catastrophes sur le plan environnemental et climatique dans toutes les communes d'intervention.
[Added: 2014/01/02] [Last Updated: 2014/09/07]
Equipe Gestion des risques et catastrophes 2014/07 Completed Les activités de GRC sur le plan environnemental et climatiquesont intégrées dans le modèle de développement communautaire intégré et mises en ?uvre dans les communes d'intervention.

Latest Evaluations

Contact us

220 East 42nd Street
20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org