Evaluation à mi-parcours de l'UNDAF

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2013-2019, Congo DRC
Evaluation Type:
Mid Term UNDAF
Planned End Date:
12/2015
Completion Date:
10/2015
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
100,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document Rapport de la Revue à mi-parcours UNDAF Kin - première version finale éditée.pdf report French 1796.44 KB Posted 357
Download document ToR UNDAF Mid-Term Review and Revision 11 mars 2015 FRv1.docx tor English 76.50 KB Posted 294
Title Evaluation à mi-parcours de l'UNDAF
Atlas Project Number:
Evaluation Plan: 2013-2019, Congo DRC
Evaluation Type: Mid Term UNDAF
Status: Completed
Completion Date: 10/2015
Planned End Date: 12/2015
Management Response: Yes
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2014-2017)
Evaluation Budget(US $): 100,000
Source of Funding:
Evaluation Expenditure(US $): 40,000
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders:
Countries: CONGO DRC
Lessons
1.

La revue à mi-parcours a été une précieuse occasion d’apprentissage collectif sur le processus de mise en oeuvre, le suivi et l’évaluation du PNUAD ainsi que sur les cinq principes programmatiques.


2.

Les consultations techniques ont permis de nouer le dialogue avec le Gouvernement sur la mise en oeuvre, le suivi et l’évaluation du PNUAD. Ces rencontres ont été très fructueuses et ont révélé la nécessité de promouvoir le leadership et l’appropriation nationale


3.

Le leadership de l’équipe pays des Nations Unies, la supervision du groupe de gestion du programme ainsi que la disponibilité et l’efficacité du personnel du Bureau intégré des Nations Unies ont été déterminants pour le bon déroulement et le succès de la revue.


4.

L’absence d’une analyse stratégique complémentaire ou d’une relecture de l’analyse du Gouvernement à la lumière des cinq principes programmatiques des Nations Unies a été préjudiciable pour la construction de la matrice des résultats particulièrement pour la formulation des résultats et la définition des indicateurs SMART.


5.

 La prise en compte du genre ou de l’égalité des sexes est particulièrement faible dans le PNUAD. Cette faiblesse nécessite la mise en oeuvre urgente des recommandations du « gender scorecard » sous le leadership de l’équipe pays des Nations Unies. Précisément, il s’agira de : (i) Formuler une vision coordonnée des Nations Unies sur l’égalité de genre ; (ii) Renforcer le groupe genre pour coordonner les interventions ; (iii) Améliorer la conception du PNUAD pour garantir la réalisation des résultats relatifs au genre ; (iv) Accorder la priorité au genre dans les programmes conjoints ; (v) Prendre davantage en compte le genre dans les processus de suivi et évaluation ; (vi) Renforcer les capacités des Nations Unies impulser la prise en compte du genre.


6.

Les contraintes de la collecte des données particulièrement des données financières n’ont pas permis d’approfondir l’analyse de l’efficacité et de l’efficience de la mise en oeuvre du PNUAD. Les données disponibles se sont avérées incomplètes. Il n’a pas été possible de procéder à la traçabilité des données financières et de faire une analyse rigoureuse du financement du PNUAD au cours de la période sous revue


7.

 L’absence d’une personne ressource et l’inexistence d’un dispositif efficace de suivi et évaluation du PNUAD au Bureau intégré des Nations Unies sont apparues comme de sérieux handicaps pour le suivi et l’évaluation efficaces du PNUAD


8.

L’absence du Gouvernement dans l’architecture institutionnelle a été un handicap indéniable pour l’appropriation nationale du PNUAD.


9.

 Le Bureau intégré des Nations Unies en tant que principal pilier du système du Coordonnateur Résident est un levier opérationnel important pour le renforcement de la cohérence des Nations 59
Unies. Il dispose d’une expertise qui doit être davantage mobilisée et valorisée pour la mise en oeuvre et le suivi efficace du PNUAD.


10.

 Le suivi et l’évaluation du PNUAD ont été paralysés par l’ineffectivité de la mise en place des groupes PNUAD et l’essoufflement du fonctionnement du GTSE, l’absence d’un plan de travail et d’un plan de suivi et évaluation du PNUAD, l’absence d’un dispositif de suivi et évaluation au Bureau intégré des Nations Unies, la faible participation et redevabilité des membres ainsi que les faibles capacités en suivi et évaluation de certains membres.


11.

Le système de suivi et Evaluation des Nations Unies est faiblement aligné au système National de suivi et évaluation en raison des faiblesses de ce dernier. Cette faiblesse empêche les Nations Unies d’utiliser la batterie des indicateurs nationaux et de profiter au maximum de la collecte des données réalisée par les institutions nationales


Findings
1.

 Les choix stratégiques des Nations Unies sont pertinents par rapport aux OMD et aux priorités nationales déclinées dans le Document de stratégie, de croissance et de réduction de la pauvreté (DSCRP II). Précisément, les résultats escomptés (effets et produits) du PNUAD sont parfaite-ment alignés aux priorités nationales et aux politiques sectorielles s’inscrivant dans les do-maines de coopération retenus par les Nations Unies. Le PNUAD est pertinent par rapport aux engagements de l’accord cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la ré-gion. Cet accord cadre fût signé après la signature du PNUD. Mais, les six engagements qui in-combent à la RDC sont fort heureusement en partie pris en compte dans le PNUAD 2013-2017. Au cours des deux prochaines années et dans le prochain cycle de programmation, les Nations Unies devraient renforcer leur appui à l’application des engagements de cet accord.
 

 Le positionnement stratégique des Nations Unies est pertinent et très avantageux pour soutenir les efforts du Gouvernement et des autres partenaires nationaux dans la réalisation, la protection et la promotion des droits humains qui est le but ultime du développement humain durable. Ses interventions sont concentrées dans les domaines et les secteurs prioritaires du Gouvernement notamment la construction de l’état de droit et le renforcement des institutions, la sécurité, le processus électoral, le développement parlementaire, la justice, la gouvernance locale particuliè-rement la décentralisation.
 

Elles couvrent également la gestion du développement, la création d’emplois décents, l’accès et l’utilisation des services sociaux de base de qualité (santé y compris le VIH/SIDA, éducation, eau, assainissement, hygiène, protection sociale), l’égalité des sexes et la lutte contre les Vio-lences basées sur les genre (VBG), le respect des droits des personnes vulnérables notamment les réfugiés, les déplacés, les enfants enrôlés dans les Forces armées de la RDC (FARDC) et les groupes armés, l’environnement et la gestion durable des ressources naturelles.


2.

Le système des Nations Unies est reconnu comme un partenaire clé du Gouvernement. Il joue un rôle majeur dans la coordination des Partenaires techniques et financiers et apporte l’appui considérable au Gouvernement pour la gestion efficace de l’Aide publique au développement (APD).
 

 L’efficacité de la mise en oeuvre du PNUAD au cours de 2013 et 2014 a été variable selon les effets. Précisément, elle a été satisfaisante pour les effets 2 (développement économique) et effet 3 (Services sociaux). Elle a été assez satisfaisante pour les effets 1 (Gouvernance), effet 4 (VIH/SIDA), effet 5 (environnement et gestion durable des ressources naturelles) et effet 6 (sé-curité, droits humains, protection des civils). Les Nations Unies devraient donc améliorer l’efficacité de leurs interventions collectives à la réalisation des effets. Ceci suppose requiert davantage de synergies et de complémentarités entre les interventions des différentes entités des Nations Unies. Toutefois, il a été noté que les Nations Unies opèrent dans un contexte extrême-ment difficile qui influence fortement la mise en oeuvre du PNUAD.
 

L’efficience de la mise en oeuvre du PNUAD au cours de la même période a été plutôt faible. Le taux d’exécution financière n’a été que de 22%.

 La cohérence des interventions des Nations Unies s’est nettement améliorée au cours de la pé-riode sous revue. Les mécanismes de coordination mis en place notamment le groupe de gestion du programme et les programmes conjoints ont fortement contribué à cette amélioration


3.

L’équité a bénéficié d’une attention particulière dans les interventions des Nations Unies en dé-pit de sa faible prise en compte dans la matrice des résultats du PNUAD. Les rapports de la MONUSCO et des agences fournissent des données et des informations qui témoignent des ef-forts remarquables accomplis dans la promotion de l’équité notamment l’équité genre et en fa-veur des personnes vulnérables (Les femmes victimes des Violences basées sur le genre (VBG), réfugiés, déplacés, rapatriés, enfants enrôlés dans les FARDG et les groupes armés, etc.). Mais, il a été relevé qu’une amélioration reste nécessaire.
 

La durabilité n’a pas fait l’objet d’une analyse approfondie. En effet, il n’est pas aisé d’apprécier la durabilité dans le cadre d’une revue à mi-parcours. Toutefois, il a été noté que le renforce-ment des capacités nationales et la modalité d’exécution nationale privilégiés par les Nations Unies sont des atouts importants pour la durabilité.
 

L’appropriation nationale du PNUAD a été très faible. Elle a été aussi faible au sein du système des Nations Unies. L’absence du Gouvernement dans l’architecture institutionnelle du PNUAD est l’une des raisons majeures qui expliquent la faiblesse de l’appropriation nationale. Quant aux Nations Unies, l’appropriation nécessite davantage d’efforts et d’engagement dans la mise en place et le fonctionnement des mécanismes de coordination du PNUAD.


4.

La qualité de la matrice des résultats requiert une amélioration en tenant compte des principes programmatiques des Nations Unies à savoir l’approche basée sur les droits humains, la durabi-lité environnementale, l’égalité des sexes, la Gestion axée sur les résultats, le développement des capacités. Il est apparu important d’organiser des sessions de formation sur ces principes à l’intention du personnel des Nations Unies et des partenaires nationaux.
 

L’architecture institutionnelle du PNUAD devra être revisitée pour inclure le Gouvernement afin qu’il joue pleinement son rôle dans le pilotage stratégique et le suivi de la mise en oeuvre du PNUAD. Les groupes de résultats devraient être mis en place pour améliorer la programmation conjointe, le suivi du PNUAD, etc.
 

Le suivi et évaluation du PNUAD ont été faibles. Ils doivent être améliorés à travers la redyna-misation du GTSE, le recyclage et le perfectionnement de ses membres en suivi et évaluation, l’élaboration et la mise en oeuvre du plan de suivi et évaluation, l’organisation des revues an-nuelles du PNUAD en étroite collaboration avec le Gouvernement. Une attention particulière devra être accordée au renforcement des capacités nationales en suivi et évaluation en mettant l’accent sur l’appareil statistique. Il faudra également envisager dans la mesure du possible l’alignement du suivi et évaluation du PNUAD au système national de suivi et évaluation


5.

 La communication des Nations Unies a été dynamique au cours de la période sous revue. Mais, elle faudra de plus en plus mettre l’accent sur la communication autour du PNUAD singulière-ment sur ses résultats, les bonnes pratiques, les histoires de vie, etc. résultant de sa mise en oeuvre afin de promouvoir davantage la visibilité et la lisibilité des interventions des Nations Unies.

Le financement du PNUAD est fortement tributaire des ressources à mobiliser qui représentent 81% du budget total du programme. Les Nations Unies ont certes fait des efforts encourageants dans la mobilisation des ressources. Mais, dans un contexte international marqué par la diminution persistante de l’APD, les Nations Unies devront s’investir davantage dans la mobilisation des ressources en explorant de nouvelles opportunités et en encourageant la mobilisation des ressources locales ou domestiques en vue d’aider le pays à faire face aux exigences du finance-ment des ODD.

 La mise en oeuvre de « l’approche Unis dans l’action » a été appréhendée comme une opportuni-té qui devrait aider les Nations Unies à renforcer leur cohérence, à réduire leurs coûts de tran-saction et à maximiser l’impact de leurs interventions. Mais, sa mise en oeuvre nécessitera le dialogue, l’engagement et l’implication effective du Gouvernement


6.

La mise en oeuvre de l’agenda post 2015 nécessitera un appui important des Nations Unies au Gouvernement. L’appui conseil fourni par les Nations Unies au Gouvernement est pertinent. Mais, les Nations Unies devront développer une vision et une stratégie communes sur l’appui à apporter au Gouvernement.

Le retrait de la MONUSCO a des conséquences importantes sur la mise en oeuvre du PNUAD. Les Nations Unies doivent maintenir la concertation interne et le dialogue avec le Gouverne-ment sur ce processus qui devra être pris en compte dans l’élaboration du plan de travail des deux prochaines années du PNUAD et dans le prochain cycle de programmation.

Les résultats de l’analyse déclinés ci-dessus ont permis de tirer des enseignements utiles et de formuler des recommandations qui ne sont pas exposés de façon exhaustive dans ce résumé exécutif. Mais, l’attention devra être portée sur les principales leçons apprises et les recommandations déclinées ci-après


Recommendations
1 Developper avec le Gouvernement une feuille de route sur "Unis dans l' action'' et d'en organiser des sessions de sensibilisation tout en y integrant les principes d'integration conformement a la Politique d evaluation et de planification integre (UN Policy on Integrated Assessment and Policy, IAP)
2 Elaborer un plan de travail biannuel ou des plans de travail annuels par effet du PNUAD pour 2016-2017 en donnant une priorite au genre dans les programmes conjoints et integrant les actions prioritaires du gouvernement pour la mise en oeuvre de l accord-cadre d'Addis Abeba.
3 Elaborer des termes de reference des groupes d'effet, de designer formellement leurs membres et de convenir des modalites de designation des agences Lead.
4 L'equipe pays devra decider sur les modalites et calendrier de suivi financier (la collecte, le controle de qualite, l'analyse et le partage des donnees financieres) dans le cadre des rapports periodiques de suivi de progres de PNUAD.
5 Poursuivre les initiatives en cours pour mieux coordonner l'appui des Nations Unies au Gouvernement dans le cadre de la mise en l'oeuvre de l'agenda post 2015.
6 Mettre en application de facon effective le « Management Accountability Framework » et un code de conduite des Nations Unies
1. Recommendation: Developper avec le Gouvernement une feuille de route sur "Unis dans l' action'' et d'en organiser des sessions de sensibilisation tout en y integrant les principes d'integration conformement a la Politique d evaluation et de planification integre (UN Policy on Integrated Assessment and Policy, IAP)
Management Response: [Added: 2016/03/30] [Last Updated: 2016/03/30]

recommandation acceptee

Key Actions:

2. Recommendation: Elaborer un plan de travail biannuel ou des plans de travail annuels par effet du PNUAD pour 2016-2017 en donnant une priorite au genre dans les programmes conjoints et integrant les actions prioritaires du gouvernement pour la mise en oeuvre de l accord-cadre d'Addis Abeba.
Management Response: [Added: 2016/03/30] [Last Updated: 2016/03/30]

recommandation acceptee

Key Actions:

3. Recommendation: Elaborer des termes de reference des groupes d'effet, de designer formellement leurs membres et de convenir des modalites de designation des agences Lead.
Management Response: [Added: 2016/03/30] [Last Updated: 2016/03/30]

recommandation acceptee

Key Actions:

4. Recommendation: L'equipe pays devra decider sur les modalites et calendrier de suivi financier (la collecte, le controle de qualite, l'analyse et le partage des donnees financieres) dans le cadre des rapports periodiques de suivi de progres de PNUAD.
Management Response: [Added: 2016/03/30] [Last Updated: 2016/03/30]

Recommandation acceptee

Key Actions:

5. Recommendation: Poursuivre les initiatives en cours pour mieux coordonner l'appui des Nations Unies au Gouvernement dans le cadre de la mise en l'oeuvre de l'agenda post 2015.
Management Response: [Added: 2016/03/30] [Last Updated: 2016/03/30]

recommndation acceptee

Key Actions:

6. Recommendation: Mettre en application de facon effective le « Management Accountability Framework » et un code de conduite des Nations Unies
Management Response: [Added: 2016/03/30] [Last Updated: 2016/03/30]

recommandation acceptee

Key Actions:

Latest Evaluations

Contact us

220 East 42nd Street
20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org