Evaluation finale du projet «Scaling up Community-Based Adaptation (CBA) in Niger»

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2014-2018, Niger
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
02/2019
Completion Date:
05/2019
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
30,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document TDR Evaluation finale CBA - Final.pdf tor French 434.85 KB Posted 47
Download document Rapport d'e´valuation finale Projet ABC Maradi.pdf report French 3210.85 KB Posted 244
Title Evaluation finale du projet «Scaling up Community-Based Adaptation (CBA) in Niger»
Atlas Project Number: 00076824
Evaluation Plan: 2014-2018, Niger
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 05/2019
Planned End Date: 02/2019
Management Response: Yes
UNDP Signature Solution:
  • 1. Sustainable
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2018-2021)
  • 1. Output 1.4.1 Solutions scaled up for sustainable management of natural resources, including sustainable commodities and green and inclusive value chains
SDG Goal
  • Goal 13. Take urgent action to combat climate change and its impacts
SDG Target
  • 13.1 Strengthen resilience and adaptive capacity to climate-related hazards and natural disasters in all countries
  • 13.3 Improve education, awareness-raising and human and institutional capacity on climate change mitigation, adaptation, impact reduction and early warning
Evaluation Budget(US $): 30,000
Source of Funding: PNUD/FEM
Evaluation Expenditure(US $): 27,166
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Chantal (aka Sasha) Mentz Consultante Internationale sasha@nicheunity.com
Dr Adamou Alidou Consultant National, Expert en développement local adamou_alidou@yahoo.fr NIGER
Elhaj Ousseini Bakabé Consultant National, Ingénieur Agronome bakabouss@yahoo.fr NIGER
GEF Evaluation: Yes
GEF Project Title: Projet renforcement de la résilience des communautés rurales face aux effets néfastes du changement climatique (CBA) au Niger
Evaluation Type: Terminal Evaluation
Focal Area: Climate Change
Project Type: FSP
GEF Phase: GEF-5
GEF Project ID: 4701
PIMS Number: 4790
Key Stakeholders: PNUD/Gouvernement
Countries: NIGER
Comments:

Evaluation finale du projet «Community Bases Adaptation»

Lessons
1.

Des efforts sont requis pour appuyer et affiner la stratégie de sortie du projet et s’assurer d’une durabilité er réplicabilité futures du projet par les acteurs locaux. Elle devrait aussi permettre de servir de fondation à un nouveau projet plus innovant.

Le projet ABC a eu un impact certain sur la production céréalière, maraichère, animale et artisanale et a su être catalyseur de changements profonds dans les communes visées mais mesurer ces changements requiert des analyses poussées, corrélées à une étude d’impact environnementale du projet, et basées sur un scenario de référence, lequel manque au projet.

Le ciblage des populations dans les villages visés, s’il fut à juste titre en partie informé par la motivation des individus (une responsabilité qui a échu aux communes), n’a pas toujours fait l’objet d’un diagnostic approfondi quant au degré de vulnérabilité des bénéficiaires. Si dans certains cas un diagnostic communautaire a en effet été réalisé, il est aussi ressorti que certains bénéficiaires ont reçu des appuis sur la base de leur statut, leurs aptitudes organisationnelles ou leur fort pouvoir de conviction. Si cette démarche méritocratique est recevable, ceci pose la question de savoir si les plus vulnérables ont en effet reçu l’essentiel des appuis, car l’équité est une dimension essentielle d’un projet axé sur la résilience.

La mise en œuvre de certaines activités devrait être plus systématiquement régie par des mécanismes solides garants de la redistribution spontanée des bénéfices, et ainsi cultiver mieux la solidarité intra-villageoise

Les appuis octroyés au maraichage doivent être repensés en profondeur. Pour les zones du Sahel où les sols sont d’une extrême fragilité et où l’usage de l’eau doit être rationalisé autant que possible, l’agroécologie, idéalement mise en œuvre sur des sites aménagés selon les principes de la permaculture, apparaît comme la seule approche agricole viable pouvant prémunir les populations rurales contre les pressions d’un climat plus chaud et plus sec. Si le projet est venu appuyer des sites déjà établis, l’exploitation de ces sites mériterait d’être repensée afin d’optimiser davantage les appuis apportés.

La dimension de l’environnement mérite une plus grande attention au niveau de la définition de la stratégie globale d’un tel projet. Les impacts environnementaux du projet sont difficilement appréciables et les recommandations identifient quelques mesures pour renforcer ces déficiences.


Findings
1.

Le projet ABC s’inscrit dans la continuité du projet PANA Résilience (2008-2013), dont il a constitué une première étape de diffusion aux niveaux sous-nationaux/régionaux et de mise à l’échelle des pratiques d’adaptation qui ont démontré de bons résultats. Il a de fait constitué une première preuve de concept de cette adaptation au CC « décentralisée » capitalisant sur un développement résilient dans les secteurs les plus vulnérables.

Le projet ABC a été un projet performant, couronné de succès, et qui peut être considéré - avec quelques améliorations - comme un modèle pour la régionalisation de l’adaptation au CC au Niger. 

La nouveauté apportée par ABC concerne le fait que le projet soit parvenu, du fait de ses interventions en sensibilisation et en formations, à toucher une audience élargie à l’échelle des communes

Cette approche didactique promue par le projet a ainsi permis de créer un effet « tâche d’huile » sur certaines activités.

La mise en œuvre globale du projet fut sans heurts, hormis quelques écueils au niveau de la programmation.

Cela s’est traduit par une « surperformance » du projet sur certaines activités, contrastée à une « sous-performance » sur quelques activités qui n’ont pu être réalisées, faute de moyens et d’une adéquation du site avec les objectifs visés.

Le montage institutionnel quelque peu complexe pour harmoniser la participation des niveaux national et régional aurait pu octroyer un rôle de leadership du projet plus important au niveau régional – par exemple en délégant la présidence du comité de pilotage au conseil régional même-  tout en s’assurant d’un dialogue constant avec la partie nationale, trop prise pour s’engager effectivement sur le terrain. 

La mise en œuvre opérationnelle est globalement satisfaisante et requiert quelques ajustements pour assurer une transparence à tous les niveaux [référence est faite au fait que les communes n’aient pas siégé aux comités de sélection des prestataires chargés de l’élaboration des plans de développement communaux (PDC)] et une appropriation totale par les services techniques et les communes.

Le suivi financier et physique des activités devraient être rapprochés davantage pour permettre  une analyse comptable par sous-activité et permettre une analyse adéquate de l’efficience du projet.


Recommendations
1

La formulation des effets du projet se lit plus comme des extrants ; l’absence d’impacts environnementaux explicites limite la capacité du projet à tendre le suivi et évaluation vers ces impacts et en rend l’évaluation d’autant plus difficile.

R : S’assurer de la clarté de la formulation de futurs projets, surtout en matière de théorie du changement

2

Le logiciel mis à la disposition du RAF n’a pas été exploité, des problèmes techniques étant apparemment survenus. Cela constitue une perte pour le projet, et un manque d’opportunité permettant d’optimiser le suivi financier du projet. L’usage effectif de tels logiciels doit être suivi par le coordonnateur de l’UGP.

Les chargés de suivi et évaluation devraient voir leur expertise renforcée au début du projet et disposer d'outils performants de suivi en mesure d'optimiser l'analyse.

R : Renforcer les capacités des membres de l’équipe de gestion dès le début du projet

3

Les communes et le Services Techniques Décentralisés ne sont pas associés à la sélection des prestataires pour certains marchés comme par exemple la contractualisation des entités appuyant la révision des PDC. Sans retenue de garantie les réserves et la réception définitive des ouvrages peuvent ne pas avoir lieu. Il est de bonne pratique de retenir une caution de bonne fin des travaux, laquelle est levée une fois validation de la réception provisoire. Une durée d’observation du fonctionnement de l’investissement peut être incluse, dont la durée est déterminée au cas par cas. Le projet doit avoir la certitude que les travaux sont exécutés et répondent aux normes avant d’autoriser tout paiement par le maire.

R : Revoir certaines procédures opérationnelles concernant les passations de marchés déléguées

4

L’Equipe de S&E devrait être chargée de définir un scénario de référence visant à cibler en amont de chaque activité et sur la base d’indicateurs socio-économiques simples, les individus, ménages, et groupements devant/pouvant être bénéficiaires des actions pour permettre un suivi de ces bénéficiaires en fin de projet, voire même quelques années après la fin du projet et pouvoir déterminer les impacts réels des interventions et optimiser les apprentissages. L’absence de corrélation entre le suivi des réalisations physiques et du suivi financier empêche toute analyse comptable et rend le suivi précis de la réalisation par sous-activité difficile.

R : Améliorer certaines procédures liées au suivi et à l’évaluation

5

Les projets de cette nature ont tendance à articuler leurs plans de communication autour de la promotion du projet en lui-même au lieu de se focaliser sur les bonnes pratiques promues par le projet à l’attention des populations analphabètes. En plus des réalisations du projet mis en ligne sur le site internet, le projet a développé une grande richesse de produits intellectuels, liés tant aux aspects techniques du projet (études de faisabilité, etc.) qu’aux aspects de gestion opérationnelle (TdRs, matrices de suivi, etc.). Il est capital que toutes ces prestations et produits intellectuels soient archivés sur une plateforme en ligne pour que de futurs projets puissant en bénéficier. Aussi, dans un souci de renforcement des capacités permanant des UGP, il serait pertinent d’inclure dans les TdRs du chargé de communication la mise à jour du site internet du projet.

R : Revoir certains aspects de la stratégie de communication pour une optimisation de la dissémination du capital de connaissances généré par le projet

6

Les sites maraichers développés mériteraient d’êtres repensés au niveau de la topographie et inclure des ouvrages permettant d’optimiser l’utilisation de l’eau. Le projet n’a que timidement intégré des éléments des principes de l’agroécologie. Cette approche de l’agriculture émerge à l’échelle mondiale comme la pratique la plus reconnue pour réellement assurer la viabilité des systèmes agricoles dans le contexte du CC, avec une considération particulière pour la résilience. Les futurs projets devraient également  viser la promotion d'une approche intégrée entre les différentes activités sectorielles pour permettre un renforcement de la résilience. Pour le suivi sanitaire, les axillaires para vétérinaires devraient être sollicités pour le suivi et la collecte des données zootechniques et devenir les vecteurs d’une dissémination des savoirs vétérinaires. De même, la Centrale d'Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) est une structure qui devrait être sollicitée pour être en relation avec les BAB, BIA et améliorer leurs modes d’action dans le monde rural.

R : Renforcer le potentiel de l’agriculture comme socle fondamental de la résilience agricole dans les zones sahéliennes

7

Toute activité introduite, qu’elle relève du domaine agricole, de l’élevage, du commerce, etc., devrait être incorporée dans le concept de « champ-école », où les paysans deviennent les enseignants des bonnes pratiques à des fins de mise à l’échelle. Il n’est pas attendu des prestataires (souvent des ONG et OCB) contractualisés qu'ils assurent un suivi ex-post des activités qu'ils mettent en œuvre. La formation des acteurs est un processus continu qu’il faut entretenir et mettre à niveau pour l’efficacité des bénéficiaires.

R : Assurer la pérennisation des capacités locales

8

Le manque de sécurisation foncière des parcelles exploitées peut à terme nuire aux activités productives et à l’autonomisation des femmes. Les appuis donnés aux groupements devraient viser à incorporer l’épargne-crédit rotatif (tontines) pour que ces groupements apprennent à mutualiser et optimiser leurs  ressources financières. Le don de kits pour le petit commerce a démontré les bienfaits d’un apport en nature plutôt que l’apport financier pour démarrer les AGR. Les activités liées à la reconstitution du cheptel, distribution de semences, etc. qui ont une vocation  d’expansion spontanée, devraient être assorties de strictes conditionnalités de partage et favoriser la solidarité intra-(et inter) villageoise. Les femmes appuyées doivent être solidaires envers les femmes qui n’ont pas été touchées par le projet pour que justice soit faite. Il est important de s’assurer que le mécanisme d’identification des vulnérables soit fonctionnel afin d’éviter le cumul des bénéfices, par les mêmes personnes. Il y a lieu de repenser l’organisation de  travaux communautaires Cash for work bien que pertinents  et en raison de leur réplicabilité et de leur durabilité. Il serait préférable que de tels travaux futurs de cash for work soient mis en œuvre de manière à rémunérer le paysan (et sa famille) pour la récupération de sa propre parcelle, ce qui permettrait de mieux garantir le suivi de ce type d’activités.

R : Assurer la mise en place et le respect des leviers de résilience durable au niveau communautaire.

9

Le projet ne tient pas compte de l’impact potentiel de l’accroissement des cheptels caprins sur les écosystèmes. alors qu'ils sont connus pour leur impact destructeur important sur les écosystèmes. Les forages pratiqués dans la zone n’ont pas fait l’objet  d’un suivi piézométrique et il existe un risque de non renouvellement de la nappe phréatique. Il n'est pas prévu d'approche permettant d’apprécier réellement dans quelle mesure les interventions CES/DRS ont ou non permis une amorce de régénération des écosystèmes.

R : Incorporer des éléments de suivi de l’impact environnemental des activités de projet.

10

Le projet ABC moyennant quelques améliorations, constituerait un concept modèle pour la régionalisation de l’adaptation au CC au Niger. L'évaluation encourage la poursuite du projet en mettant un accent particulier sur, entre autres : le jardin de case dans le but de contourner les difficultés d’eau d’irrigation ; la conversion des sites maraichers appuyés en sites de permaculture avec une approche agroécologique renforcée ; le développement de l’aviculture ; l’introduction ou la substitution du charbon et du gaz pour réduire les pressions sur les ressources ligneuses (formes d’AGR) ;l’aménagement des koris de la zone, pour lesquels une étude diagnostique a été faite, et qui permettrait de répondre davantage au risque de catastrophes ; la poursuite et l’extension des activités des CES/DRS en repensant l’approche “cash for work”.

R : Considérer le développement d’un nouveau projet innovant tenant compte du legs du projet ABC

1. Recommendation:

La formulation des effets du projet se lit plus comme des extrants ; l’absence d’impacts environnementaux explicites limite la capacité du projet à tendre le suivi et évaluation vers ces impacts et en rend l’évaluation d’autant plus difficile.

R : S’assurer de la clarté de la formulation de futurs projets, surtout en matière de théorie du changement

Management Response: [Added: 2020/01/13] [Last Updated: 2020/01/13]

Cette recommandation est pertinente et devra être prise en compte dans la formulation des nouveaux projets, de concert avec le GEF-SEC.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
S’assurer de la formulation d'un cadre logique du projet qui soit très explicite en termes d’impacts attendus, notamment sur l’environnement
[Added: 2020/01/13]
Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated History
2. Recommendation:

Le logiciel mis à la disposition du RAF n’a pas été exploité, des problèmes techniques étant apparemment survenus. Cela constitue une perte pour le projet, et un manque d’opportunité permettant d’optimiser le suivi financier du projet. L’usage effectif de tels logiciels doit être suivi par le coordonnateur de l’UGP.

Les chargés de suivi et évaluation devraient voir leur expertise renforcée au début du projet et disposer d'outils performants de suivi en mesure d'optimiser l'analyse.

R : Renforcer les capacités des membres de l’équipe de gestion dès le début du projet

Management Response: [Added: 2020/01/13] [Last Updated: 2020/01/13]

Le logiciel mis à la disposition du RAF a  tout de même fonctionné pendant un certain temps avant de rencontrer un certain nombre de problèmes techniques. Il est effectivement important que le personnel des futurs projets, puisse disposer, dès le démarrage,  d'outils pouvant leur permettre de s'acquitter de leurs charges et qu'ils soient formés à leur usage.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
S'assurer que l'acquisition d'un logiciel comptable et la formation du responsable admiratif et financier à son utlisation dès le démarrage du projet est pris en compte dans le budget.
[Added: 2020/01/13]
Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated
S'assurer que les chargés de suivi et évaluation disposent d'outils performant leur permettant d’optimiser leurs compétences pour les bienfaits du projet et qu'ils sont formés à leur utlisation.
[Added: 2020/01/13]
Coordonnateurs des futurs projets exécutés par le CNEDD. 2020/06 Initiated
3. Recommendation:

Les communes et le Services Techniques Décentralisés ne sont pas associés à la sélection des prestataires pour certains marchés comme par exemple la contractualisation des entités appuyant la révision des PDC. Sans retenue de garantie les réserves et la réception définitive des ouvrages peuvent ne pas avoir lieu. Il est de bonne pratique de retenir une caution de bonne fin des travaux, laquelle est levée une fois validation de la réception provisoire. Une durée d’observation du fonctionnement de l’investissement peut être incluse, dont la durée est déterminée au cas par cas. Le projet doit avoir la certitude que les travaux sont exécutés et répondent aux normes avant d’autoriser tout paiement par le maire.

R : Revoir certaines procédures opérationnelles concernant les passations de marchés déléguées

Management Response: [Added: 2020/01/13]

Recommandation pertinente à prendre en compte pour les activités similaires à mener dans le cadre de tous les projets en cours et futurs.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Associer la commission locale de passation des marchés, la commune et les services techniques concernés dans l'ensemble des processus de passation de marchés.
[Added: 2020/01/13]
Coordonnateurs des projets en cours et futurs exécutés par le CNEDD 2019/07 Completed La commission locale de passation des marchés, la commune et les services techniques concernés ont été impliqués dans l'ensemble des processus de passation de marchés effectués dans le cadre de la mise en œuvre des dernières activités du projet CBA.
Concernant les passations de marchés déléguées aux communes, appliquer une retenue de garantie de bonne fin pour les travaux importants et introduire le principe de fournir un quitus du projet avant d'autoriser tout paiement par le maire.
[Added: 2020/01/13]
Coordonnateurs des projets en cours et futurs exécutés par le CNEDD. 2019/07 Completed Une retenue de garantie de bonne fin pour les travaux importants a été appliquée et le principe de fournir un quitus du projet avant d'autoriser tout paiement par le maire introduit dans le cas des passations de marchés déléguées aux communes effectuées dans le cadre des dernières activités du projet CBA.
4. Recommendation:

L’Equipe de S&E devrait être chargée de définir un scénario de référence visant à cibler en amont de chaque activité et sur la base d’indicateurs socio-économiques simples, les individus, ménages, et groupements devant/pouvant être bénéficiaires des actions pour permettre un suivi de ces bénéficiaires en fin de projet, voire même quelques années après la fin du projet et pouvoir déterminer les impacts réels des interventions et optimiser les apprentissages. L’absence de corrélation entre le suivi des réalisations physiques et du suivi financier empêche toute analyse comptable et rend le suivi précis de la réalisation par sous-activité difficile.

R : Améliorer certaines procédures liées au suivi et à l’évaluation

Management Response: [Added: 2020/01/13]

Recommandation pertinente à considérer dans les projets en cours d'exécution et les futurs projets

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Systématiser la définition d’un scénario de référence visant les individus/ ménages/groupements ciblés par les actions en amont de chaque activité pour permettre de futures évaluations d’impacts.
[Added: 2020/01/13]
Chargés du S&E des futurs projets 2020/06 Initiated
Améliorer les procédures de suivi financier pour permettre une corrélation entre le suivi des réalisations physiques et le suivi financier, en assurant un suivi finanicer par sous-activité au moins sur une base trimestrielle.
[Added: 2020/01/13]
Responsables Administratifs et financiers des futurs projets 2020/06 Initiated
5. Recommendation:

Les projets de cette nature ont tendance à articuler leurs plans de communication autour de la promotion du projet en lui-même au lieu de se focaliser sur les bonnes pratiques promues par le projet à l’attention des populations analphabètes. En plus des réalisations du projet mis en ligne sur le site internet, le projet a développé une grande richesse de produits intellectuels, liés tant aux aspects techniques du projet (études de faisabilité, etc.) qu’aux aspects de gestion opérationnelle (TdRs, matrices de suivi, etc.). Il est capital que toutes ces prestations et produits intellectuels soient archivés sur une plateforme en ligne pour que de futurs projets puissant en bénéficier. Aussi, dans un souci de renforcement des capacités permanant des UGP, il serait pertinent d’inclure dans les TdRs du chargé de communication la mise à jour du site internet du projet.

R : Revoir certains aspects de la stratégie de communication pour une optimisation de la dissémination du capital de connaissances généré par le projet

Management Response: [Added: 2020/01/13]

Recommandation pertinente mais qui ne pourra être prise en compte que dans le cadre de futurs projet étant donné que les activités de projet CBA prennent fin le 30 juin 2019 (extension sur financement du PNUD depuis le 1er mars 2019).

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
S'assurer que les supports de communication générés privilégient des produits de diffusion des connaissances plutôt que des supports visant à populariser un projet
[Added: 2020/01/13]
Chargés de communication des futurs projets 2020/06 Not Initiated
Veiller à mettre en place un système d’archivage en ligne  de tous les produits intellectuels générés par le projet
[Added: 2020/01/13]
Chargés de communication des futurs projets 2020/06 Not Initiated
Confier le maintien du site internet du projet au chargé de communication.
[Added: 2020/01/13]
Chargés de communication des futurs projets 2020/06 Not Initiated
6. Recommendation:

Les sites maraichers développés mériteraient d’êtres repensés au niveau de la topographie et inclure des ouvrages permettant d’optimiser l’utilisation de l’eau. Le projet n’a que timidement intégré des éléments des principes de l’agroécologie. Cette approche de l’agriculture émerge à l’échelle mondiale comme la pratique la plus reconnue pour réellement assurer la viabilité des systèmes agricoles dans le contexte du CC, avec une considération particulière pour la résilience. Les futurs projets devraient également  viser la promotion d'une approche intégrée entre les différentes activités sectorielles pour permettre un renforcement de la résilience. Pour le suivi sanitaire, les axillaires para vétérinaires devraient être sollicités pour le suivi et la collecte des données zootechniques et devenir les vecteurs d’une dissémination des savoirs vétérinaires. De même, la Centrale d'Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) est une structure qui devrait être sollicitée pour être en relation avec les BAB, BIA et améliorer leurs modes d’action dans le monde rural.

R : Renforcer le potentiel de l’agriculture comme socle fondamental de la résilience agricole dans les zones sahéliennes

Management Response: [Added: 2020/01/13]

L'intégration des éléments des principes de l’agroécologie est en effet une approche de l’agriculture émergeant à l’échelle mondiale comme la pratique la plus reconnue pour réellement assurer la viabilité des systèmes agricoles dans le contexte du changement climatique, avec une considération particulière pour la résilience. Cependant, cette recommandation ne peut s'appliquer que dans le cadre des futurs projets.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Lors de la formulation des futurs projets, promouvoir la permaculture et l’agroécologie de manière approfondie au niveau des sites maraîchers mais aussi de la production céréalière.
[Added: 2020/01/13]
Secrétaire Exécutif du CNEDD Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated
Lors de la formulation des futurs projets, introduire l’approche intégrée : Jardin potager, technologies de transformation, school feeding programs.
[Added: 2020/01/13]
Secrétaire Exécutif du CNEDD Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated
Lors de la formulation des futurs projets, introduire un autre mode de vulgarisation des connaissances à travers les services vétérinaires de proximité (SVP)
[Added: 2020/01/13]
Secrétaire Exécutif du CNEDD Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated
Lors de la formulation des futurs projets, prévoir la mise en place d'un partenariat public privé pour la gestion des BAB, des BIA, des postes de recharge solaire.
[Added: 2020/01/13]
Secrétaire Exécutif du CNEDD Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated
7. Recommendation:

Toute activité introduite, qu’elle relève du domaine agricole, de l’élevage, du commerce, etc., devrait être incorporée dans le concept de « champ-école », où les paysans deviennent les enseignants des bonnes pratiques à des fins de mise à l’échelle. Il n’est pas attendu des prestataires (souvent des ONG et OCB) contractualisés qu'ils assurent un suivi ex-post des activités qu'ils mettent en œuvre. La formation des acteurs est un processus continu qu’il faut entretenir et mettre à niveau pour l’efficacité des bénéficiaires.

R : Assurer la pérennisation des capacités locales

Management Response: [Added: 2020/01/13]

Recommandation pertinente à considérer dans les futurs projets.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Lors de la formulation et de la mise en œuvre des futurs projets, prévoir : i) l'introduction des champs-écoles en visant les bénéficiaires des micro projets dans tous les domaines de réalisations; ii) l'introduction des champs-écoles en visant les bénéficiaires des micro projets dans tous les domaines de réalisations; et la mise en place de programmes de recyclage des agents publics.
[Added: 2020/01/13]
Secrétaire Exécutif du CNEDD Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated
8. Recommendation:

Le manque de sécurisation foncière des parcelles exploitées peut à terme nuire aux activités productives et à l’autonomisation des femmes. Les appuis donnés aux groupements devraient viser à incorporer l’épargne-crédit rotatif (tontines) pour que ces groupements apprennent à mutualiser et optimiser leurs  ressources financières. Le don de kits pour le petit commerce a démontré les bienfaits d’un apport en nature plutôt que l’apport financier pour démarrer les AGR. Les activités liées à la reconstitution du cheptel, distribution de semences, etc. qui ont une vocation  d’expansion spontanée, devraient être assorties de strictes conditionnalités de partage et favoriser la solidarité intra-(et inter) villageoise. Les femmes appuyées doivent être solidaires envers les femmes qui n’ont pas été touchées par le projet pour que justice soit faite. Il est important de s’assurer que le mécanisme d’identification des vulnérables soit fonctionnel afin d’éviter le cumul des bénéfices, par les mêmes personnes. Il y a lieu de repenser l’organisation de  travaux communautaires Cash for work bien que pertinents  et en raison de leur réplicabilité et de leur durabilité. Il serait préférable que de tels travaux futurs de cash for work soient mis en œuvre de manière à rémunérer le paysan (et sa famille) pour la récupération de sa propre parcelle, ce qui permettrait de mieux garantir le suivi de ce type d’activités.

R : Assurer la mise en place et le respect des leviers de résilience durable au niveau communautaire.

Management Response: [Added: 2020/01/13]

Recommandation pertinente à considérer dans les futurs projets

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Lors de la formulation et de la mise en œuvre des futurs projets : i) s‘assurer de la pérennisation des droits fonciers des bénéficiaires de projets de maraichage ou de distribution de semences de multiplication; ii) encourager l’épargne à travers les programmes de mutuelles de crédits; iii) privilégier les apports en nature plutôt que l’apport financier pour démarrer les AGR; iv) s’assurer que les AGR et autres mécanismes re-distributifs favorisent réellement la redistribution et la solidarité intra-villageoise; v) s’assurer que le principe d’équité (un accès juste et égal) dans l’accès aux bénéfices soient intégré dans l’étape de diagnostic communautaire visant à identifier les individus vulnérables bénéficiaires; et vi)repenser l’approche « cash for work » pour les activités de récupération des terres.
[Added: 2020/01/13]
Secrétaire Exécutif du CNEDD Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Initiated
9. Recommendation:

Le projet ne tient pas compte de l’impact potentiel de l’accroissement des cheptels caprins sur les écosystèmes. alors qu'ils sont connus pour leur impact destructeur important sur les écosystèmes. Les forages pratiqués dans la zone n’ont pas fait l’objet  d’un suivi piézométrique et il existe un risque de non renouvellement de la nappe phréatique. Il n'est pas prévu d'approche permettant d’apprécier réellement dans quelle mesure les interventions CES/DRS ont ou non permis une amorce de régénération des écosystèmes.

R : Incorporer des éléments de suivi de l’impact environnemental des activités de projet.

Management Response: [Added: 2020/01/13]

Recommandation pertinente mais ne pourra être pleinement mise en œuvre dans le cadre du projet ABC d'autant plus que de telles études d'impact ne devraient être entreprises que plusieurs années après la fin du projet (au moins 5 ans). De plus, il est important de l'entreprendre en impliquant d'autres partenaires (Agences du SNU, autres) menant les mêmes types d'activités dans la zone.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Commanditer une évaluation de l’impact potentiel actuel et futur des cheptels caprins sur les espèces fourragères
[Added: 2020/01/13]
SE/NEDD Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Not Initiated
Commanditer une étude piézométrique pour évaluer le niveau de la nappe phréatique de la zone
[Added: 2020/01/13]
SE/NEDD Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Not Initiated
Identifier un partenaire technique (comme le Centre National de Suivi Ecologique) pour réaliser un suivi de l’indice de végétation des zones visées par la régénération en début et fin de projet (sur deux saisons).
[Added: 2020/01/13]
SE/NEDD Mahamane Lawali, Chargé de Programme 2020/06 Not Initiated
10. Recommendation:

Le projet ABC moyennant quelques améliorations, constituerait un concept modèle pour la régionalisation de l’adaptation au CC au Niger. L'évaluation encourage la poursuite du projet en mettant un accent particulier sur, entre autres : le jardin de case dans le but de contourner les difficultés d’eau d’irrigation ; la conversion des sites maraichers appuyés en sites de permaculture avec une approche agroécologique renforcée ; le développement de l’aviculture ; l’introduction ou la substitution du charbon et du gaz pour réduire les pressions sur les ressources ligneuses (formes d’AGR) ;l’aménagement des koris de la zone, pour lesquels une étude diagnostique a été faite, et qui permettrait de répondre davantage au risque de catastrophes ; la poursuite et l’extension des activités des CES/DRS en repensant l’approche “cash for work”.

R : Considérer le développement d’un nouveau projet innovant tenant compte du legs du projet ABC

Management Response: [Added: 2020/01/13]

Recommandation très pertinente

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Se reposer sur les acquis et apprentissages du projet ABC pour la formulation de futurs projets (notamment sous financement FEM-7)
[Added: 2020/01/13]
Secrétaire Exécutif du CNEDD Abdou Soumaila, Team leader Résilience Mahamane Lawali, Chargé de Programme Unité Régionale du PNUD/FEM 2020/06 Initiated

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org