Evaluation du projet Initiative Pauvreté Environnement (IPE)

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2015-2019, Mali
Evaluation Type:
Final Project
Planned End Date:
03/2018
Completion Date:
04/2018
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
50,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document TDRs_Evaluation_finale_IPE-Mali_2017_VF.doc tor French 320.00 KB Posted 142
Download document Eval_Finale_Rapport_projet_IPE-Mali__11 mars_Final.docx report French 4084.35 KB Posted 133
Download document Recommendations_IPE-Mali_mars_11.docx related-document French 50.93 KB Posted 116
Download document Eval_IPE_Mali_ANNEXES_fév_11_mars.docx related-document French 162.16 KB Posted 196
Title Evaluation du projet Initiative Pauvreté Environnement (IPE)
Atlas Project Number: 00040874
Evaluation Plan: 2015-2019, Mali
Evaluation Type: Final Project
Status: Completed
Completion Date: 04/2018
Planned End Date: 03/2018
Management Response: Yes
Focus Area:
  • 1. Poverty and MDG
  • 2. Environment & Sustainable Development
  • 3. Others
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2014-2017)
  • 1. Output 1.1. National and sub-national systems and institutions enabled to achieve structural transformation of productive capacities that are sustainable and employment - and livelihoods- intensive
SDG Goal
  • Goal 17. Strengthen the means of implementation and revitalize the Global Partnership for Sustainable Development
SDG Target
  • 17.16 Enhance the Global Partnership for Sustainable Development, complemented by multi-stakeholder partnerships that mobilize and share knowledge, expertise, technology and financial resources, to support the achievement of the Sustainable Development Goals in all countries, in particular developing countries
Evaluation Budget(US $): 50,000
Source of Funding: PNUE, PNUD
Evaluation Expenditure(US $): 30,000
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders: Ministère de l'Environnement, de l'Assainissement et du Développement Durable, Agence de l'Environnement et du Développement Durable (AEDD)
Countries: MALI
Lessons
1. 111. Le projet s’est fondé sur l’hypothèse selon laquelle assurer le liens entre pauvreté et environnement est une mesure nécessaire pour faciliter la pérennité des interventions relatives à la lutte contre la pauvreté, les changements climatiques et la gestion durable des ressources naturelles sur le terrain, par le renforcement des capacités des agents étatiques ainsi que des collectivités territoriales pour l’intégration de ces problématiques dans les politiques, plans et budget du Mali. Toutefois, la mise en œuvre du projet a mis en exergue un double risque impliqué dans l’adoption de cette approche. Premièrement, la réplication d’approches classiques de développement dont la mise en œuvre nécessite qu’elles soient adaptées au contexte local. Deuxièmement, la pérennisation des actions menées dans le cadre d’un projet dépend fortement de la capacité du suivi évaluation à percevoir et orienter les changements. Afin d’éviter ce risque, il faut faire participer les bénéficiaires à la mise en œuvre du projet par des consultations fréquentes. 112. Assurer la pérennisation d’un projet basé sur le transfert des compétences et ne possédant pas des réalisations physiques est un effort louable. Toutefois, choisir comme cible des membres des communes pauvres occupés d’abord par la satisfaction des besoins de subsistance n’assure pas toujours la continuation de leurs activités une fois le projet terminé. Pour que cela n’arrive pas, il faut associer au transfert des compétences, des activités aux produits visibles pouvant maintenir l’attention des bénéficiaires sur la problématique traitée, même après la fin du projet. 113. Prévoir qu’un transfert de compétences grâce aux actions d’un projet dont sera bénéficiaire une organisation ne suffit pas à assurer la pérennité de l’action, dans la mesure où une organisation n’est pas figée, elle est autant dynamique que l’est son personnel. Cela signifie qu’il faut intégrer dans les activités du projet, la production des outils qui favorisent la transmission des compétences par l’auto apprentissage, afin d’atténuer les effets des départs et arrivées du personnel sur la productivité de cette organisation. 114. Le cadre logique représente un document de référence important tout au long de la vie d’un projet : on y retrouve, entre autres, la vision de ses gestionnaires, les hypothèses sur lesquelles repose l’exécution sur le terrain, et les résultats escomptés de toutes les activités envisagées. Toutefois, pour assurer la cohérence entre les dispositions prises lors de la planification et les réalisations effectives, l’actualisation du cadre logique est impérative (exemple, à travers des amendements et des explications qui justifient ces changements). 115. A la lumière de la contribution du projet à la lutte contre la pauvreté , les changements climatiques et la dégradation de l’environnement (les interventions sur le terrain ont amélioré le capital humain au sein des zones ciblées par le projet) ainsi que des résultats quantitatifs du projet (nombre limité des communes ayant bénéficiées de l’appui du projet ou encore le faible nombre des cadres maliens ayant été formés), une stratégie fondée sur la fourniture d’appui technique aux acteurs nationaux (ONG, société civile, secteur privé, secteur de la santé etc.), en matière d’intégration des liens P-E dans leurs activités s’avère plus appropriée pour compléter les actions au de sein de l’administration et des collectivités territoriales,, surtout d’un point de vue de couverture des besoins. 116. La performance d’un projet limitée par les ressources financières et ayant comme but l’intégration des liens P-E dans les politiques, plans et budget d’un pays grâce à une gamme très vaste d’activités, ne sera pas suffisante ou réaliste. 117. Le fait d’avoir plusieurs projets de développement coordonnés par le PNUD et le PNUE dans différents pays et dont les activités et approches se ressemblent pourrait être une stratégie très efficace au niveau de la planification et de la gestion, lorsque ces projets sont incorporés dans un seul programme régional. Dans ce but, le recrutement d’un seul gestionnaire et d’un/une responsable en suivi et évaluation dédié(e) entièrement au programme s’avère une stratégie nécessaire et efficace. 118. La proximité entre le fournisseur d’un service et les bénéficiaires, accroit les possibilités d’échange, d’accompagnement et d’appropriation du service en question et réduit également les coûts liés aux opérations d’échange. Dans le cas d’un projet de développement par exemple, dont l’accompagnement par coaching peut-être l’un des facteurs déterminant du résultat, la proximité entre le coach et le coaché est fondamental, dans ce sens qu’elle permet au coach de connaitre davantage les besoins et les comportements du coaché afin favoriser une appropriation forte, durable et profitable pour le bénéficiaire.
Findings
Recommendations
1

S’assurer que les leçons apprises dans le passé ainsi que lors de cette évaluation en matière de positionnement et d’intégration des ressources guident l’engagement et collaboration du projet IPE-Mali avec les autres partenaires et bailleurs dans le futur.

2

S’assurer (et suivre) que lors de la mise en œuvre le projet renforce l’adaptation de ses différentes activités au contexte culturel, économique, environnemental et des bénéficiaires au niveau local.

3

Assurer la réalisation des études de base sur la demande des collectivités territoriales en matière de formation et sensibilisation pour s’assurer que les besoins de toutes les couches de population de la commune soient pris en compte durant la planification.

4

Assurer qu’à la suite des changements apportés au projet tout au long de sa mise en œuvre, le cadre logique soit constamment actualisé et veiller à ce que les contraintes de gestion budgétaires nées de cette situation soient gérées avec la plus grande rigueur.

5

S’assurer que, pour chacune des activités prévues par le cadre logique du projet, un nombre réaliste et détaillé des livrables soit indiqué dans le futur. Assurer que des indicateurs précis soient prévus non seulement pour l’ensemble des produits, mais aussi pour chaque activité. Enfin, veiller à ce que le cadre logique soit actualisé, toute fois que des changements stratégique auront lieu au cours de la mise en œuvre.

6

Revoir la stratégie d’assistance, de coordination et de gestion basée actuellement sur le co-lead entre le MEADD et le MEF. Attribuer le lead du projet au MEADD qui possède toute l’expertise technique nécessaire pour mener à bien sa mise en œuvre. Renforcer le partenariat entre la Direction du projet et le MEF pour la coordination de la mobilisation des fonds.

7

Intégrer le partenariat comme une activité à part entière dans le futur projet et développer une stratégie de partenariat qui inclura à la fois la recherche des partenaires et la gestion des relations de partenariat dans la même activité et définir des indicateurs de résultat précis, tout en veillant à ce que les moyens mis en place pour atteindre les résultats escomptés soient suffisants.

8

Assurer le rapprochement du projet des administrations et les autres partenaires en le délocalisant vers la zone ministérielle de Bamako.

9

Assurer une définition claire du niveau hiérarchique entre les postes de coordonnateur et CTP du projet.

10

Assurer (et suivre) que l’enveloppe destinée à la réalisation des activités reste assez importante tout au long du projet, sauf en cas d’évidence attestant des besoins plus forts dans d’autres domaines.

11

Prévoir une actualisation réaliste du budget en cas de changement d’activités au cours de la mise en œuvre du projet et l’adapter aux réalités du contexte.

12

Assurer la mise en place d’un système de gestion prévisionnel de trésorerie. Assurer la mise en place d’un plan de trésorerie prévisionnel dans le système financier du futur projet. Assurer que la cohérence soit établie entre les besoins de financement du projet alignés sur ses activités et les délais de libération des fonds par le PNUD ne dépassant pas un mois.

13

Assurer l’inclusion de l’activité « formation des champion » dans le portefeuille d’activités du futur projet.

14

Utiliser les communes ayant bénéficié des formations et des restitutions sur l’intégration du lien P-E comme des leaders qui vont entrainer les autres dans le futur projet.

15

Assurer que les adjoints des principaux bénéficiaires des formations dans les administrations soient considérés comme des bénéficiaires à part entière.

Assurer que la formation du personnel permanent des communes soit prioritaire dans les actions de renforcement des capacités dans les collectivités territoriales.

Assurer que tous les individus qui participent aux formations financées par le projet dans chaque administration deviennent systématiquement formateurs des formateurs.

16

Assurer l’inclusion de l’activité « formation des journalistes de presse et audiovisuel à la durabilité environnementale » dans le portefeuille d’activité du futur projet.

17

Faciliter l’accès à l’information et à la connaissance dans le futur projet, en mettant à la disposition des bénéficiaires et du public concerné par les questions environnementales grâce à une grande diffusion, les outils de communication et le matériel didactique produits dans le cadre de la mise en œuvre du projet.

Influer sur les politiques publiques grâce à l’ouverture du débat sur les problématiques environnementales, sociales et politiques qui freinent le développement de la société, à l’aide des documentaires à diffuser à travers les médias.

18

Mettre en place un plan de communication qui inclut à la fois des objectifs de visibilité institutionnelle et surtout de développement (changement de comportement) de manière à ce que la politique d’image et de visibilité institutionnelle soit prise en compte d’une part, et d’autre part que la communication pour le développement quant à elle favorise la participation et le changement social et politique.

Intégrer la communication pour le développement dans le cycle du futur projet c’est-à-dire depuis la phase de planification, en passant par celle de mise en œuvre jusqu’à l’évaluation.

19

Assurer que tout le staff du projet ainsi que les partenaires engagés dans la prochaine phase se familiarisent avec l’intégration des DH et l’EGS tout au long du cycle du projet (et pas seulement lors de sa conception).

20

Assurer la réalisation des études de bases sur la demande des collectivités territoriales en formation et sensibilisation sur lesquels l’on devra s’appuyer lors de la conception du futur projet afin d’intégrer les besoins de toutes les couches de population des communes.

1. Recommendation:

S’assurer que les leçons apprises dans le passé ainsi que lors de cette évaluation en matière de positionnement et d’intégration des ressources guident l’engagement et collaboration du projet IPE-Mali avec les autres partenaires et bailleurs dans le futur.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

Des consultations sont en cours avec les coopérations Allemande, Danoise, Belge et Suédoise.

Key Actions:

2. Recommendation:

S’assurer (et suivre) que lors de la mise en œuvre le projet renforce l’adaptation de ses différentes activités au contexte culturel, économique, environnemental et des bénéficiaires au niveau local.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

La mise en œuvre est en cours d’exécution. Par ex. une bande dessinée est en cours d’élaboration.

Key Actions:

3. Recommendation:

Assurer la réalisation des études de base sur la demande des collectivités territoriales en matière de formation et sensibilisation pour s’assurer que les besoins de toutes les couches de population de la commune soient pris en compte durant la planification.

Management Response: [Added: 2018/08/27] [Last Updated: 2018/08/27]

Le projet opère déjà ce genre d’activité. A la demande des collectivités des formations et sensibilisation sont menées. Concernant les prestataires de services ce n’est pas prévu dans le Prodoc.

Key Actions:

4. Recommendation:

Assurer qu’à la suite des changements apportés au projet tout au long de sa mise en œuvre, le cadre logique soit constamment actualisé et veiller à ce que les contraintes de gestion budgétaires nées de cette situation soient gérées avec la plus grande rigueur.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

L’adoption d’une stratégie de changement découle du COPIL. Le Plan de travail a été régulièrement mis à jour après concertation du COPIL, PNUD et IPE Afrique.

Key Actions:

5. Recommendation:

S’assurer que, pour chacune des activités prévues par le cadre logique du projet, un nombre réaliste et détaillé des livrables soit indiqué dans le futur. Assurer que des indicateurs précis soient prévus non seulement pour l’ensemble des produits, mais aussi pour chaque activité. Enfin, veiller à ce que le cadre logique soit actualisé, toute fois que des changements stratégique auront lieu au cours de la mise en œuvre.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

L’adoption d’une stratégie de changement découle du COPIL. Le Plan de travail a été régulièrement mis à jour après concertation du COPIL, PNUD et IPE Afrique.

Key Actions:

6. Recommendation:

Revoir la stratégie d’assistance, de coordination et de gestion basée actuellement sur le co-lead entre le MEADD et le MEF. Attribuer le lead du projet au MEADD qui possède toute l’expertise technique nécessaire pour mener à bien sa mise en œuvre. Renforcer le partenariat entre la Direction du projet et le MEF pour la coordination de la mobilisation des fonds.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

C’est la pratique dans le cadre des projets NEX en général. L’AEDD est le lead.

Key Actions:

7. Recommendation:

Intégrer le partenariat comme une activité à part entière dans le futur projet et développer une stratégie de partenariat qui inclura à la fois la recherche des partenaires et la gestion des relations de partenariat dans la même activité et définir des indicateurs de résultat précis, tout en veillant à ce que les moyens mis en place pour atteindre les résultats escomptés soient suffisants.

Management Response: [Added: 2018/08/27] [Last Updated: 2018/08/27]

Cf. Conventions avec GIZ et UNCDF Local et Université des Sciences Techniques et Technologies.

Key Actions:

8. Recommendation:

Assurer le rapprochement du projet des administrations et les autres partenaires en le délocalisant vers la zone ministérielle de Bamako.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

L’AEDD n’a pas d’espace pour accueillir le projet. L’Etat paie la location.

Key Actions:

9. Recommendation:

Assurer une définition claire du niveau hiérarchique entre les postes de coordonnateur et CTP du projet.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

Recommandation à mettre en œuvre à l’instar de tous les IPEs, il y a eu une confusion dans le cadre de l’élaboration de TDRs de ces 2 postes.

Key Actions:

10. Recommendation:

Assurer (et suivre) que l’enveloppe destinée à la réalisation des activités reste assez importante tout au long du projet, sauf en cas d’évidence attestant des besoins plus forts dans d’autres domaines.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

Le budget prévu dans le Prodoc n’a pas été mis à disposition du à des restrictions budgétaires de IPE Afrique durant les 2 dernières années.

Key Actions:

11. Recommendation:

Prévoir une actualisation réaliste du budget en cas de changement d’activités au cours de la mise en œuvre du projet et l’adapter aux réalités du contexte.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

La seule possibilité est la mise à jour du Plan de travail et cela a été fait régulièrement.

Key Actions:

12. Recommendation:

Assurer la mise en place d’un système de gestion prévisionnel de trésorerie. Assurer la mise en place d’un plan de trésorerie prévisionnel dans le système financier du futur projet. Assurer que la cohérence soit établie entre les besoins de financement du projet alignés sur ses activités et les délais de libération des fonds par le PNUD ne dépassant pas un mois.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

Le PNUD prendra des dispositions pour diligenter le traitement des demandes de fonds.

Key Actions:

13. Recommendation:

Assurer l’inclusion de l’activité « formation des champion » dans le portefeuille d’activités du futur projet.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

La dénomination retenue a été points focaux.

Key Actions:

14. Recommendation:

Utiliser les communes ayant bénéficié des formations et des restitutions sur l’intégration du lien P-E comme des leaders qui vont entrainer les autres dans le futur projet.

Management Response: [Added: 2018/08/27] [Last Updated: 2018/08/27]

La recommandation sera mise en œuvre dans la mesure du possible car les conseils communaux sont élus. Les cadres de concertations (CCOCSAD) sont mieux indiqués regroupant toutes les parties prenantes.

Key Actions:

15. Recommendation:

Assurer que les adjoints des principaux bénéficiaires des formations dans les administrations soient considérés comme des bénéficiaires à part entière.

Assurer que la formation du personnel permanent des communes soit prioritaire dans les actions de renforcement des capacités dans les collectivités territoriales.

Assurer que tous les individus qui participent aux formations financées par le projet dans chaque administration deviennent systématiquement formateurs des formateurs.

Management Response: [Added: 2018/08/27] [Last Updated: 2018/08/27]

Les Adjoints ainsi que les SG et les régisseurs des mairies prennent part déjà aux formations.

Key Actions:

16. Recommendation:

Assurer l’inclusion de l’activité « formation des journalistes de presse et audiovisuel à la durabilité environnementale » dans le portefeuille d’activité du futur projet.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

Le réseau des journalistes de l’Environnement (ANEJ) est impliqué.

La coordinatrice anime des émissions TV sur TM2.

Key Actions:

17. Recommendation:

Faciliter l’accès à l’information et à la connaissance dans le futur projet, en mettant à la disposition des bénéficiaires et du public concerné par les questions environnementales grâce à une grande diffusion, les outils de communication et le matériel didactique produits dans le cadre de la mise en œuvre du projet.

Influer sur les politiques publiques grâce à l’ouverture du débat sur les problématiques environnementales, sociales et politiques qui freinent le développement de la société, à l’aide des documentaires à diffuser à travers les médias.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

Le réseau des journalistes de l’Environnement (ANEJ) est impliqué.

La coordinatrice anime des émissions TV sur TM2.

Key Actions:

18. Recommendation:

Mettre en place un plan de communication qui inclut à la fois des objectifs de visibilité institutionnelle et surtout de développement (changement de comportement) de manière à ce que la politique d’image et de visibilité institutionnelle soit prise en compte d’une part, et d’autre part que la communication pour le développement quant à elle favorise la participation et le changement social et politique.

Intégrer la communication pour le développement dans le cycle du futur projet c’est-à-dire depuis la phase de planification, en passant par celle de mise en œuvre jusqu’à l’évaluation.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

La stratégie de communication de projet a été actualisé.

Key Actions:

19. Recommendation:

Assurer que tout le staff du projet ainsi que les partenaires engagés dans la prochaine phase se familiarisent avec l’intégration des DH et l’EGS tout au long du cycle du projet (et pas seulement lors de sa conception).

Management Response: [Added: 2018/08/27]

La recommandation sera mise en œuvre dans la mesure du possible et avec l’avis du COPIL.

Key Actions:

20. Recommendation:

Assurer la réalisation des études de bases sur la demande des collectivités territoriales en formation et sensibilisation sur lesquels l’on devra s’appuyer lors de la conception du futur projet afin d’intégrer les besoins de toutes les couches de population des communes.

Management Response: [Added: 2018/08/27]

Les interventions sont opérées à la demande des communes. Les collectivités ne font pas d’étude de base.

Key Actions:

Latest Evaluations

Contact us

1 UN Plaza
DC1-20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org