Evaluation finale externe des capacites nationales de planification strategique et de coordination de l aide en vue de l'atteinte des OMD et des objectifs de la Vision 2025

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2019-2023, Burundi
Evaluation Type:
Outcome
Planned End Date:
12/2017
Completion Date:
12/2017
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
13,726

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document TOR Evaluation Effet Planification stratégique OMD 02 Mai 2017.docx tor French 54.71 KB Posted 160
Download document Rapport final_PNUD Burundi_Eval Effet Planification stratégique CPD.pdf report French 1738.49 KB Posted 138
Title Evaluation finale externe des capacites nationales de planification strategique et de coordination de l aide en vue de l'atteinte des OMD et des objectifs de la Vision 2025
Atlas Project Number: 00059157
Evaluation Plan: 2019-2023, Burundi
Evaluation Type: Outcome
Status: Completed
Completion Date: 12/2017
Planned End Date: 12/2017
Management Response: Yes
Focus Area:
  • 1. Poverty and MDG
  • 2. Cross-cutting Development Issue
  • 3. Others
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2014-2017)
  • 1. Output 1.5. Inclusive and sustainable solutions adopted to achieve increased energy efficiency and universal modern energy access (especially off-grid sources of renewable energy)
  • 2. Output 7.1. Global consensus on completion of MDGs and the post 2015 agenda informed by contributions from UNDP
  • 3. Output 7.2. Global and national data collection, measurement and analytical systems in place to monitor progress on the post 2015 agenda and sustainable development goals
SDG Goal
  • Goal 1. End poverty in all its forms everywhere
  • Goal 9. Build resilient infrastructure, promote inclusive and sustainable industrialization and foster innovation
SDG Target
  • 1.4 By 2030, ensure that all men and women, in particular the poor and the vulnerable, have equal rights to economic resources, as well as access to basic services, ownership and control over land and other forms of property, inheritance, natural resources, appropriate new technology and financial services, including microfinance
  • 1.5 By 2030, build the resilience of the poor and those in vulnerable situations and reduce their exposure and vulnerability to climate-related extreme events and other economic, social and environmental shocks and disasters
  • 9.4 By 2030, upgrade infrastructure and retrofit industries to make them sustainable, with increased resource-use efficiency and greater adoption of clean and environmentally sound technologies and industrial processes, with all countries taking action in accordance with their respective capabilities
Evaluation Budget(US $): 13,726
Source of Funding: TRAC
Evaluation Expenditure(US $): 13,726
Joint Programme: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders:
Countries: BURUNDI
Lessons
1.

Manque d’opérationnalisation voire de transmission entre la Vision 2025 et le CSLP (pas d’indicateurs de performance pour la Vision) ;

 Carence prolongée d’un nouveau CSLP de 3ème génération et de son plan d’action voire SND/PND ;

Manque de cohérence dans la périodicité et durée des stratégies sectorielles voire ministérielles existantes ;

 Manque de périodicité des cadres et outils de planification stratégique en vigueur (CSLP de 4 ans ; PCDC de 5 ans)

Chevauchements dans les mandats des structures étatiques y inclus commissions, agences, entités, ministères etc. pouvant prétendre à concourir sinon piloter la planification stratégique étatique de part leur mandats respectifs ;

 Eclatement fonctionnel, institutionnel et procédural, entre les processus de planification, programmation globale et sectorielle, budgétisation, suivi-évaluation et coordination de l’aide ;

Marasme de leadership actuel en matière de planification à cause de l’immobilisme forcé des quelques éléments/individus très expérimentés en la matière qui se voient bloqués par les redondances dans les attributions et chevauchements des mandats ;

 Manque d’une ligne budgétaire dédiée à la planification, créant une dépendance envers un financement externe provenant des bailleurs/PTF voire d’un financement ad hoc étatique (pour le moment, il n’y a que les salaires du staff qui sont couverts) ;

 Administrations locales pas ou peu impliqués dans la mise-en-oeuvre et le suivi des réalisations en matière d’activités de développement (en matière des ODD voire, précédemment, les OMD, à cause du manque d’un cadre légal approprié de déconcentration administrative ;

 Manque d’articulation et de cohérence entre la planification locale et centrale ;

 Importance de mettre en place des mécanismes de planification de type ascendante en veillant à garantir toutes les articulations indispensables ;

Pseudo-consultation des femmes dans la planification communale ;

Absence de véritables compétences en matière de planification décentrale, à tous les niveaux, débouchant sur une sorte de mise-en-scène de (pseudo-)consultations populaires ;

 Manque de budgets consistants en vue d’une relative pénurie de budgétisation déléguée financée par le centre, couplé avec une pénurie d’assiettes fiscales décentrales qui permettraient une véritable gestion locale financièrement autonome ;

 

Au niveau des PCDC, absence des caractéristiques nécessaires pour les inscrire dans le PIP et le CBMT/CDMT ;

 Manque de compétences et moyens financiers et techniques pour déclencher une révolution statistique dans l’immédiat (en dépit de la loi existante depuis 2015 stipulant l’introduction de services statistiques voire de planification au niveau des ministères sectoriels, ces derniers ne sont pas outillés conformément au mandat et aux obligations légales, à quelques exceptions près) ;

 Manque d’intérêt de la part des plus hautes Autorités étatiques pour la planification stratégique ;

 Emigration interne ou externe d’un bon nombre de l’ancienne garde des planificateurs depuis 2015, suivi par leur remplacement avec une nouvelle génération pas ou peu formé en la matière

 Depuis 2015, peu d’enthousiasme parmi les bailleurs pour l’idée d’appuyer les institutions centrales de l’Etat, avec peu d’indications que cela change dans le court à moyen terme à moins qu’il n’y ait une décrispation spectaculaire de la situation politique qui, du reste, semble assez peu probable pour le moment ;

 Faible niveau de coordination des politiques entre secteurs et ministères ;

 Faible niveau de coordination dans la planification et le zonage d’activités, entre divers acteurs opérationnels sur l’échiquier de la planification et mise-en-oeuvre du développement ;

Pas d’articulations organiques dans les sens horizontal et vertical, c.à.d. entre la planification centrale, sectorielle et locale ;

Absence d’une revue à mi-parcours de la Vision 2015 qui aurait dû se faire en 2015/2016 ;

 Absence d’une révision des visions structurelles ;

Traçage des portefeuilles ministériels pas toujours suivant la logique suivant une logique traditionnelle (c.à.d., existence d’un potentiel en vue d’une rationalisation).

 

 


Findings
1.

Comme tous les produits du CPD et d’ailleurs probablement tous les programmes de développement que ce soit au sein du SNU ou au-delà, le bilan d’exécution de la planification stratégique nationale depuis 2014 a rencontré quelques difficultés. Pour ne citer que quelques exemples de délais encourus malgré la volonté et disponibilité du PNUD :

1. Au niveau de la préparation du programme de développement des chaînes de valeurs pour promouvoir une croissance inclusive et accroire l`offre d`énergie, la version finale n’a pas pu être adoptée suite à la dégradation de la situation politique et sécuritaire ;

2. Egalement, la finalisation du rapport national sur le module Module SHaSA-GPS portant sur les indicateurs relatifs à la Gouvernance démocratique, la Paix et la Sécurité, en étroite collaboration avec l’ISTEEBU et DIAL-IRD, n’a pas pu être adopté et diffusé à cause de la sensibilité du sujet et du contexte politique très difficile.

 

D’autres activités qui étaient initialement programmées avec l’appui des consultants internationaux mais qui ont dû être reportées comprenaient l’élaboration de la Stratégie de Mise en OEuvre de la Politique Nationale de l’Emploi ainsi que l’élaboration d’un Plan Stratégique pour promouvoir l’Economie verte au Burundi.

La faible appropriation de certaines interventions inscrites dans le CPD (coordination de l’aide, appui UPS au niveau du Ministère de l’Energie etc.) s’explique surtout par le fait que ces dernières furent planifiées avant les élections et la crise politique, avec d’autres interlocuteurs qui, par la suite, furent remplacées ou mutées vers d’autres fonctions lors des remaniements ministériels et sectoriels, voire quittèrent leurs postes

En ce qui concerne le faible taux de décaissement observé pour la plupart des interventions analysées ci-haut, il convient de noter que c’est en fait à l’Etat beaucoup plus qu’au PNUD qu’incombe la plus lourde charge en vue d’assurer une bonne durabilité des interventions. Le PNUD ne peut qu’appuyer ces processus en se portant disponible pour appuyer les Autorités et la population sur le chemin de la rationalisation des mécanismes et outils de la planification stratégique ; ainsi que, dans la mesure des possibilités dépendant surtout du financement disponible voire mobilisé, aussi dans une certaine mesure leur mise-en-oeuvre


Recommendations
1

réorienter pour le prochain cycle de programmation PNUD-CPD la tendance de la planification stratégique dans le sens ascendant, de manière radicale, en restructurant et intégrant le dispositif institutionnel de toute la chaîne"planification, Programmation, BUdgétisation suivi et Evaluation"(PPBSE) et coordination de l'aide; en mettant l'accent sur la démultiplication de la structure au niveau régional voire décentrale, reprenant la même superstructure indépendante pour le grand pilotage structurant(planification/suivi-Evaluation et Rapportage/Coordination de l'aide/statistiques

2

Favoriser une réorientation de l'Unité planification stratégique en vue de se positionner comme un pourvoyeur de services de réflection aoprofondie voir d'études prospectives PNUD. Ceci devrait inclure et la programmation innovatrice, holistique dans l'esprit transversale des ODD ainsi que la Dimension de la Recherche et de constéllations compartives dans la conception des projets(" Expérimental resarch design")

3

Le PNUD est invité à entrer dans un dialogue avec les ministères en charge de la fonction publique et du développement Communal, ainsi que l'Ecole Nationale d'Administration Publique pour les appuyer dans le développement des programmes de formation et du renforcement des capacités institutionnelles en matière de gestion Axée sur les résultats aussi bien au niveau central que communal; et l'application des ODD prioriée lors du prochain cycle de planification communale.

4

Le PNUD doit développer un partenariat avec les autres agences du Sytème des Nations Unies et les autres bailleurs de fonds, un  grand programme de renforcement du système Statistique national( à travers l'ISTEEBU) pour un meilleur suivi des ODD,avec un accent particulier sur la production des données désagrégées et la formation des futurs générations des statisticiens burundais.

1. Recommendation:

réorienter pour le prochain cycle de programmation PNUD-CPD la tendance de la planification stratégique dans le sens ascendant, de manière radicale, en restructurant et intégrant le dispositif institutionnel de toute la chaîne"planification, Programmation, BUdgétisation suivi et Evaluation"(PPBSE) et coordination de l'aide; en mettant l'accent sur la démultiplication de la structure au niveau régional voire décentrale, reprenant la même superstructure indépendante pour le grand pilotage structurant(planification/suivi-Evaluation et Rapportage/Coordination de l'aide/statistiques

Management Response: [Added: 2017/12/28] [Last Updated: 2017/12/28]

Le PNUD a déjà engagé le plaidoyer sur ce dossier(2016/2017) et va poursuivre pour que les réformes y relatives soient adoptées et mises en oeuvre dans le cadre des mesures d'accompagnement du Prochain Plan National de Développement(PND) en cours de finalisation.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
*Appui à la finalisation du PNUD intégrant de nouveaux mécanismes de pilotage et de suivi-évaluation;
[Added: 2017/12/28] [Last Updated: 2018/08/30]
UPS 2018/08 Completed Le Gouvernement n'a pas associé les PTF dans la phase de finalisation du Document History
Appui à la mise en oeuvre des réformes adoptées
[Added: 2017/12/28] [Last Updated: 2018/08/30]
UPS 2018/08 Completed Le gouvernement n'a pas associé les PTF dans la finalisation Finale du Document History
-Appui à la finalisation du PND intégrant de nouveaux mécanismes de pilotage et de suivi-évaluation - Appui à la mise en œuvre des réformes adoptées
[Added: 2017/12/28] [Last Updated: 2018/08/30]
Direction et UPS 2018/08 Completed Le PND est validé et a été lancé en Aôut History
2. Recommendation:

Favoriser une réorientation de l'Unité planification stratégique en vue de se positionner comme un pourvoyeur de services de réflection aoprofondie voir d'études prospectives PNUD. Ceci devrait inclure et la programmation innovatrice, holistique dans l'esprit transversale des ODD ainsi que la Dimension de la Recherche et de constéllations compartives dans la conception des projets(" Expérimental resarch design")

Management Response: [Added: 2017/12/28]

Cette recommandation sera prise en compte dans le cadre du Prochain document de Programme pays 2019-2022

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
suivre de près la prise en compte de cette recommandation dans le cadre du prochain CPD 2019-2022
[Added: 2017/12/28] [Last Updated: 2018/08/30]
Direction et UPS 2019/03 Completed les actions de suivi sont en préparation( on going) History
3. Recommendation:

Le PNUD est invité à entrer dans un dialogue avec les ministères en charge de la fonction publique et du développement Communal, ainsi que l'Ecole Nationale d'Administration Publique pour les appuyer dans le développement des programmes de formation et du renforcement des capacités institutionnelles en matière de gestion Axée sur les résultats aussi bien au niveau central que communal; et l'application des ODD prioriée lors du prochain cycle de planification communale.

Management Response: [Added: 2017/12/28]

Cette recommandation sera prise en compte dans le cadre du prochain CPD 2019-2022

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Suivre de près la prise en compte de cette recommandation dans le cadre du prochain CPD 2019-2022
[Added: 2017/12/28] [Last Updated: 2018/08/30]
Direction et UPS 2019/03 Completed Les actions de suivi sont en cours de préparation( on going) History
4. Recommendation:

Le PNUD doit développer un partenariat avec les autres agences du Sytème des Nations Unies et les autres bailleurs de fonds, un  grand programme de renforcement du système Statistique national( à travers l'ISTEEBU) pour un meilleur suivi des ODD,avec un accent particulier sur la production des données désagrégées et la formation des futurs générations des statisticiens burundais.

Management Response: [Added: 2017/12/28]

Cette recommandation sera prise en compte dans le cadre du prochain CPD 2019-2022

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
suivre de près la prise en compte de cette recommandation dans le prochain CPD 2019-2020
[Added: 2017/12/28] [Last Updated: 2018/08/31]
Direction et UPS 2018/10 Completed Initier le processus de formulation d'un programme conjoint inter agence d'appui au système statistique burundais au début Septembre 2018( on going) History

Latest Evaluations

Contact us

220 East 42nd Street
20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org