Independent Country Programme Evaluation: Congo

Report Cover Image
Evaluation Plan:
2014-2017, Independent Evaluation Office
Evaluation Type:
ICPE/ADR
Planned End Date:
12/2017
Completion Date:
12/2017
Status:
Completed
Management Response:
Yes
Evaluation Budget(US $):
120,000

Share

Document Type Language Size Status Downloads
Download document ICPECongo-annexes.pdf tor French 1386.23 KB Posted 187
Download document ICPE_Congo_EN.pdf report English 1066.17 KB Posted 196
Download document ICPE_Congo_FR.pdf report French 1134.84 KB Posted 76
Title Independent Country Programme Evaluation: Congo
Atlas Project Number:
Evaluation Plan: 2014-2017, Independent Evaluation Office
Evaluation Type: ICPE/ADR
Status: Completed
Completion Date: 12/2017
Planned End Date: 12/2017
Management Response: Yes
Focus Area:
  • 1. Others
Corporate Outcome and Output (UNDP Strategic Plan 2014-2017)
  • 1. Output 1.4. Scaled up action on climate change adaptation and mitigation across sectors which is funded and implemented
Evaluation Budget(US $): 120,000
Source of Funding:
Evaluation Expenditure(US $): 130,000
Joint Programme: No
Mandatory Evaluation: No
Joint Evaluation: No
Evaluation Team members:
Name Title Email Nationality
Nadia Bechraoui Regional Expert
Hyacinthe Defoundoux National Expert
Jean-Christophe Boungou Bazika National Expert
GEF Evaluation: No
Key Stakeholders:
Countries: CONGO BRAZZAVILLE
Lessons
Findings
Recommendations
1

Le PNUD devrait, au cours de son prochain Programme de pays, privilégier les interventions de développement qui visent à consolider la paix. Le PNUD peut l’accomplir grâce à ses avantages comparatifs et en sollicitant les services d’un Conseiller en matière de Paix et Développement. En effet, le grand défi du moment au Congo est le renforcement des processus démocratiques et de l’État de droit. Pour y parvenir, il est impératif de maintenir le climat de paix, nouvellement instauré. Les initiatives en la matière doivent sous-tendre toutes les interventions du PNUD.

2

Au cours de son prochain programme, le PNUD pourrait concentrer ses interventions sur deux axes stratégiques uniquement – l’un portant sur la « gouvernance démocratique et la consolidation de la paix » et l’autre, sur le « développement durable inclusif ».

3

Concernant la gouvernance électorale en particulier, qui représente un défi majeur au Congo, le PNUD – de même que les autres agences internationales – devrait contribuer aux efforts de renforcement du système électoral avec des interventions permettant d’établir un environnement propice à la participation citoyenne et à la tenue de scrutins libres et transparents. Le PNUD pourrait jouer un rôle de médiateur afin de faciliter le processus de dialogue national entre les partis et proposer des moyens innovants visant à appuyer des acteurs non traditionnels par le biais d’activités de médiation et de soutien. Il pourrait davantage former et encadrer les médias qui traitent des élections et les inciter à adopter et à respecter un code de conduite, à développer les capacités d’observateurs des OSC, et à apporter une assistance technique aux associations qui encouragent la participation, notamment celles des femmes, des jeunes et des populations autochtones, ou qui appuient les stratégies de prévention des conflits.

4

Le Bureau de pays devra, lors du prochain processus d’élaboration de son Programme de pays, faire en sorte que celuici repose sur une théorie du changement qui précisera sa stratégie d’intervention, en fonction des contraintes perçues de l’environnement dans lequel il intervient (hypothèses) et des facteurs (moteurs) relativement à ses avantages comparatifs, sur lesquels il peut s’appuyer pour susciter des changements.

5

Par ailleurs, le PNUD devra davantage encourager et s’investir dans des actions conjointes avec les autres agences des Nations Unies et, à défaut, poursuivre sa collaboration avec les agences spécialisées dans les domaines qu’il est nécessaire de couvrir, mais qui sortent de son domaine de compétences. Le PNUD doit continuer à encourager l’appropriation nationale afin de pérenniser et de promouvoir la démultiplication des résultats obtenus et d’initier ainsi une dynamique de transformation et de changement à plus grande échelle.

6

Le PNUD doit continuer à encourager l’appropriation nationale afin de pérenniser et de promouvoir la démultiplication des résultats obtenus, et d’initier ainsi une dynamique de transformation et de changement à plus grande échelle. Le PNUD devrait élargir ses consultations à la base lors de la conception et de la mise en oeuvre, en associant ses partenaires traditionnels et non traditionnels, le secteur privé et les communautés locales. La société civile doit être davantage impliquée également.

7

Au cours du prochain cycle de programmation, le PNUD devra adopter une stratégie de communication axée sur les résultats de ses interventions et non pas se focaliser exclusivement sur le lancement d’activités.

8

En termes de mobilisation des ressources, le PNUD devra, d’une part, intensifier ses efforts de plaidoyer auprès du gouvernement pour l’amener à mettre à disposition les fonds de contrepartie nationale et, d’autre part, diversifier ses sources de financement en s’orientant vers de nouvelles opportunités.

9

Le PNUD doit renforcer ses activités de suivi et d’évaluation axées sur les résultats au niveau du programme et poursuivre l’appui qu’il apporte à ses partenaires dans ce domaine afin de disposer de statistiques fiables.

10

Le PNUD doit poursuivre son appui aux contreparties nationales en faveur de l’intégration du genre, de manière à assurer au minimum l’établissement systématique de rapports présentant des données désagrégées par sexe et des lignes budgétaires tenant compte de la dimension du genre.

1. Recommendation:

Le PNUD devrait, au cours de son prochain Programme de pays, privilégier les interventions de développement qui visent à consolider la paix. Le PNUD peut l’accomplir grâce à ses avantages comparatifs et en sollicitant les services d’un Conseiller en matière de Paix et Développement. En effet, le grand défi du moment au Congo est le renforcement des processus démocratiques et de l’État de droit. Pour y parvenir, il est impératif de maintenir le climat de paix, nouvellement instauré. Les initiatives en la matière doivent sous-tendre toutes les interventions du PNUD.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays ne peut pas accepter cette recommandation telle quelle et émet des réserves, pour les raisons suivantes :
1. Complexité de la recommandation qui touche à différents aspects, d’où la difficulté de l’accepter ou non dans son entièreté ;
2. Actuellement, le Congo n’est pas un pays en situation de conflit ou de post-conflit ; les événements actuels dans le Pool sont circonscrits à quelques contrées de cette province et ne constituent pas un conflit armé de type classique dont l’issue doit passer par un processus de consolidation de la paix ;
3. La consolidation de la paix ne peut justifier un axe central du programme devant sous-tendre toutes les interventions du PNUD pour les cinq prochaines années. Bien entendu, le  contexte politique congolais dénote des antagonismes récurrents entre les forces politiques. Pour répondre à cette préoccupation, le PNUD est actuellement engagé dans une
démarche de bons offices, avec l’appui de l’UNOCA depuis 2015, en faveur du gouvernement et des partis politiques afin de favoriser la cohésion sociale et l’approfondissement de la démocratie pluraliste inclusive, porteuse d’atténuation des antagonismes politiques violents. À titre d’exemple :
• Suite aux événements dans le Pool, le PNUD, avec l’appui de l’UNOCA, est engagé dans la formulation de deux programmes (DDR et de cohésion sociale) ;
• Élaboration des guides du citoyen, mise en place de la radio citoyenne et conduite d’autres activités de sensibilisation sur les questions touchant à la démocratie ;
• Le PNUD bénéficie déjà de l’appui d’un PDA ;
• Des contacts actuellement en cours avec la partie nationale, y compris avec le Parlement, visent à définir un cadre de partenariat pour renforcer les capacités des institutions, des partis politiques et des acteurs politiques, afin que ceux-ci soient mieux outillés pour asseoir au Congo une démocratie apaisée, inclusive et non conflictuelle ;
4. Engager le PNUD dans la réforme du secteur de la sécurité, dans la lutte contre la circulation des armes illicites, etc. ne saurait constituer un pilier du prochain programme, pour les raisons suivantes :
• Absence de volonté politique ;
• Caractère ponctuel de la crise du Pool.
Les actions futures du PNUD devront s’inscrire dans les priorités nationales telles que reprises dans le PND, dans la mise en oeuvre de l’agenda des ODD et dans le nouveau cadre programmatique du SNU, qui couvrira la période 2019-2023.
En un mot, la recommandation pouvait être pertinente pour le cycle de programmation passé, au cours de laquelle le PNUD appuyait le Congo en phase de post-conflit concernant les aspects de consolidation de la paix. Quant aux autres aspects, les réponses apportées ci-haut illustrent parfaitement les actions menées par le Bureau.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
• Continuer le plaidoyer auprès du gouvernement sur la pertinence et l’importance de l’implication du SNU sur les questions de gouvernance démocratique.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Programme 2018/12 Completed D’ores et déjà, le PNUD est en discussion avec l’Assemblée Nationale pour un partenariat en vue du renforcement du Parlement. Un appui qui s’étendra par la suite à d’autre institutions démocratiques.
S’assurer que ces aspects ressortent des analyses qui vont être réalisées dans le cadre du prochain CCA.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Programme 2018/12 Completed L'axe de la consolidation de la paix a été identifié dans le Bilan Commun de Pays comme défis majeur au développement en termes de gaps de capacités des différents acteurs ainsi que les actions primordiales à entreprendre dans le cadre du prochain PNUAD 2019-2024 dans l’optique d’apporter l’assistance technique.
• S’assurer également que les priorités identifiées par le PNUD dans le cadre de la gouvernance, mais aussi dans le domaine de la croissance inclusive et durable occupent une place prépondérante dans la version finale du PND et de l’UNDAF qui vont représenter le socle de notre prochain Programme de pays.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Programme 2018/12 Completed Le Bureau a été présent aux travaux de rédaction du Plan National de Développement (PND) 2018-2021. Le PNUD a obtenu que le prochain PND soit aligné sur 14 ODD. Le renforcement de la Gouvernance a été retenu comme premier axe prioritaire du PND.
• Continuer les efforts dans le domaine de la mobilisation de ressources pour la mise en œuvre des priorités identifiées dans les deux secteurs.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Programme 2018/12 Completed Le Bureau a pu mobiliser auprès du PBF des ressources à hauteur de plus 2.2 millions USD dans le cadre d'un projet conjoint portant sur la ''Consolidation de la Paix et démarrage du processus DDR dans la région du Pool, en République du Congo''. Un programme DDR est en cours d’élaboration dans une perspective de mobiliser des ressources ; le bureau en entrain de réviser sa stratégie de mobilisation de ressources dans l’optique de diversifier les sources de financement de ses interventions notamment en s’orientant vers les secteurs privés et les fondations.
* Tenant compte du contexte financier actuel, continuer de mettre l’accent sur une priorisation et un ciblage améliorés.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Programme. 2018/10 Completed En effet, le bureau s’oriente vers une concentration de ses interventions des domaines clés en évitant au maximum la dispersion des efforts.
2. Recommendation:

Au cours de son prochain programme, le PNUD pourrait concentrer ses interventions sur deux axes stratégiques uniquement – l’un portant sur la « gouvernance démocratique et la consolidation de la paix » et l’autre, sur le « développement durable inclusif ».

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays ne peut accepter cette recommandation telle quelle et émet des réserves. En effet, les deux axes stratégiques proposés sont à la fois trop limitatifs et ne tiennent pas compte des priorités du gouvernement figurant dans le Plan National de Développement (PND) en cours de finalisation. Ce sont les priorités du PND qui sous-tendront la programmation du prochain CPD.
Pour le premier axe, concernant la consolidation de la paix, le Bureau de pays poursuivra ses activités qualitatives et normatives telles que reflétées dans la réponse à la recommandation n° 1.
Concernant la gouvernance électorale, le BP appuie un processus suite à une demande du gouvernement, et ce dernier a décidé de façon souveraine d’organiser les dernières élections sans l’appui de la communauté internationale. Malgré cela, le PNUD a continué d’apporter son appui tant qualitatif que normatif, comme l’illustre la réponse à la recommandation n° 3.
Quant aux autres aspects de la gouvernance, la recommandation porte en réalité sur des interventions en cours, lesquelles se poursuivront lors du prochain cycle de programmation si elles sont retenues dans le prochain cadre programmatique du SNU :

• Élaboration d’une politique nationale de la décentralisation sous-tendue par un plan d’action de mise en oeuvre pour les cinq prochaines années ;
• Lutte contre la corruption et les investigations financières ;
• Élaboration d’une politique nationale de la justice et des droits de l’Homme.
Quant au développement inclusif et durable, le PNUD soutient :
• Le programme de développement local et communautaire fondé sur le modèle du PUDC, qui pourrait cibler le département très enclavé de la Likouala ;
• Une gestion durable de l’environnement qui profite aussi aux populations locales ;
• Appui aux jeunes et à l’autonomisation des femmes.
Ces exemples indiquent que le Bureau de pays essaie d’être le plus stratégique possible avec le peu de ressources dont il dispose en se focalisant sur les populations les vulnérables (peuples autochtones, femmes, jeunes, PVVIH).

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
• Continuer le plaidoyer auprès du gouvernement sur la pertinence et l’importance de l’implication du SNU sur les questions de gouvernance démocratique.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Chargés de Programme 2018/12 Completed D’ores et déjà, le PNUD est en discussion avec l’Assemblée Nationale pour un partenariat en vue du renforcement du Parlement. Un appui qui s’étendra par la suite à d’autre institutions démocratiques.
S’assurer que ces aspects ressortent des analyses qui vont être réalisées dans le cadre du prochain CCA.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Programme 2018/08 Completed L'axe de la consolidation de la paix a été identifié dans le Bilan Commun de Pays comme défis majeur au développement en termes de gaps de capacités des différents acteurs ainsi que les actions primordiales à entreprendre dans le cadre du prochain PNUAD dans l’optique d’apporter l’assistance technique.
• S’assurer également que les priorités identifiées par le PNUD dans le cadre de la gouvernance, mais aussi dans le domaine de la croissance inclusive et durable occupent une place prépondérante dans la version finale du PND et de l’UNDAF qui vont représenter le socle de notre prochain Programme de pays.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Programme 2018/12 Completed Le Bureau a été présent aux travaux de rédaction du Plan National de Développement (PND) 2018-2021. Le PNUD a obtenu que le prochain PND soit aligné sur 14 ODD. Le renforcement de la Gouvernance a été retenu comme premier axe prioritaire du PND.
Continuer les efforts dans le domaine de la mobilisation de ressources pour la mise en œuvre des priorités identifiées dans les deux secteurs.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Chargés de programme 2018/12 Completed Le Bureau a pu mobiliser auprès du PBF des ressources à hauteur de plus 2.2 millions USD dans le cadre d'un projet conjoint portant sur la ''Consolidation de la Paix et démarrage du processus DDR dans la région du Pool, en République du Congo''. Un programme DDR est en cours d’élaboration dans une perspective de mobiliser des ressources ; le bureau en entrain de réviser sa stratégie de mobilisation de ressources dans l’optique de diversifier les sources de financement de ses interventions notamment en s’orientant vers les secteurs privés et les fondations.
Tenant compte du contexte financier actuel, continuer de mettre l’accent sur une priorisation et un ciblage améliorés.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Chargés de programme 2018/12 Completed En effet, le bureau s’oriente vers une concentration de ses interventions des domaines clés en évitant au maximum la dispersion des efforts.
3. Recommendation:

Concernant la gouvernance électorale en particulier, qui représente un défi majeur au Congo, le PNUD – de même que les autres agences internationales – devrait contribuer aux efforts de renforcement du système électoral avec des interventions permettant d’établir un environnement propice à la participation citoyenne et à la tenue de scrutins libres et transparents. Le PNUD pourrait jouer un rôle de médiateur afin de faciliter le processus de dialogue national entre les partis et proposer des moyens innovants visant à appuyer des acteurs non traditionnels par le biais d’activités de médiation et de soutien. Il pourrait davantage former et encadrer les médias qui traitent des élections et les inciter à adopter et à respecter un code de conduite, à développer les capacités d’observateurs des OSC, et à apporter une assistance technique aux associations qui encouragent la participation, notamment celles des femmes, des jeunes et des populations autochtones, ou qui appuient les stratégies de prévention des conflits.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays émet des réserves et considère que cette recommandation est mal formulée et ne reflète pas la réalité dans un pays souverain.
La gouvernance électorale constitue d’abord et avant tout un défi pour le gouvernement ; deuxièmement, l’évaluation a occulté les efforts déployés par le PNUD en vue d’obtenir une demande d’appui de la part du gouvernement pour le processus électoral. Le BP considère également qu’il est inexact de dire que l’approche du PNUD « a été trop axée sur la prudence dans un souci de préserver ses relations avec le gouvernement du pays ». Le PNUD ne peut aller à l’encontre de la volonté gouvernementale et forcer le gouvernement à s’associer au Système des Nations Unies.
Il a été proposé d’intégrer une assistance électorale conforme au modèle des Nations Unies en la matière. Il s’agit notamment de propositions portant sur la manière de pallier les faiblesses relevées par les observateurs électoraux lors du dernier cycle électoral, à travers le renforcement des capacités des acteurs électoraux et la formation de femmes candidates aux prochaines élections, dans le cadre de l’objectif d’amélioration de la participation des femmes aux sphères de prise de décisions.
De même, le Bureau de pays poursuivra l’initiative de plaidoyer qu’il a entamée durant le précédent cycle de programmation en faveur de l’amélioration du cadre normatif afin de favoriser la parité.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
* Continuer le plaidoyer auprès du gouvernement sur la pertinence et l’importance de l’implication du SNU sur les questions de gouvernance électorale.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/27]
Direction - Programme 2019/12 Initiated
Continuer la mise en œuvre des activités dans lesquelles le PNUD est déjà engagé, telles que la formation des femmes candidates, des journalistes, des leaders des partis politiques sur les processus électoraux.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Chargés de programmes 2017/12 Completed En 2017, le Bureau a formé des femmes candidates.
Continuer les efforts de mobilisation de ressources pour la mise en œuvre de ces activités.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/27]
Direction - Chargés de programme - Économiste - PMSU 2020/05 Initiated Le bureau continue les efforts de mobilisation de ressources avec le ministère en charge des questions de la femme et UNOCA pour financer les activités relatives aux élections. Activité continue.
4. Recommendation:

Le Bureau de pays devra, lors du prochain processus d’élaboration de son Programme de pays, faire en sorte que celuici repose sur une théorie du changement qui précisera sa stratégie d’intervention, en fonction des contraintes perçues de l’environnement dans lequel il intervient (hypothèses) et des facteurs (moteurs) relativement à ses avantages comparatifs, sur lesquels il peut s’appuyer pour susciter des changements.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays prend note de cette recommandation.
Le Bureau de pays entend mettre à profit le contexte actuel (élaboration du PND 2018-2022, élaboration du CCA 2019-2023) pour le renforcement de l’analyse de la théorie du changement lors de l’élaboration de son Programme de pays 2019-2023.
Le PNUD a toujours associé les parties prenantes à l’élaboration et à la mise en oeuvre de ces programmes et projets. Cependant, le BP envisage d’approfondir son analyse des risques et de mettre l’accent sur les interventions permettant d’obtenir des effets à moyen terme, avec un cadre de suivi bien défini.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
* Séminaires internes d’appropriation de la théorie du changement.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/09]
PMSU - Programme 2018/12 Initiated Action continue
Continuer les efforts de mobilisation de ressources pour la mise en œuvre de ces activités.
[Added: 2018/05/09]
Chargés de programme 2018/12 Initiated Activité continue
5. Recommendation:

Par ailleurs, le PNUD devra davantage encourager et s’investir dans des actions conjointes avec les autres agences des Nations Unies et, à défaut, poursuivre sa collaboration avec les agences spécialisées dans les domaines qu’il est nécessaire de couvrir, mais qui sortent de son domaine de compétences. Le PNUD doit continuer à encourager l’appropriation nationale afin de pérenniser et de promouvoir la démultiplication des résultats obtenus et d’initier ainsi une dynamique de transformation et de changement à plus grande échelle.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays prend note de cette recommandation. À titre de rappel, un certain nombre d’actions ont déjà été engagées dans ce sens, dont les suivantes :
• L’élaboration de projets conjoints dans les domaines du genre et de la jeunesse. Nous travaillons également à l’élaboration d’un Projet conjoint de type PUDC ou Projet d’Urgence Développement Communautaire dans la région de la Likouala ;
• Nous avons déjà recouru à l’appui des autres agences dans des domaines où le PNUD ne dispose pas de l’expertise nécessaire : la FAO pour la formation des femmes aux techniques agricoles et l’UNESCO relativement aux radios citoyennes ;
• Initiatives de plaidoyer conjointes auprès du gouvernement et des donateurs au sujet de priorités communes ;
• Collaboration dans le cadre de « Unis dans l’action » ainsi qu’avec des groupes de travail interagences, où nous partageons nos analyses respectives et développons des cadres de collaboration.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
* Accroître le nombre de projets conjoints avec les agences du SNU
[Added: 2018/05/09]
Chargés de programme 2018/12 Initiated En 2018, le Bureau compte mettre en œuvre au moins deux (2) projets conjointement avec les agences du SNU. Pour l'instant, un projet a déjà été approuvé avec le financement du PBF. Ce projet regroupement les agences comme le PNUD, le UNHCR et UNFPA. Dans le cadre du relèvement précoce, un projet sera mis en oeuvre conjointement entre le PNUD, l'UNFPA, le PAM, la FAO et le HCR.
Finaliser l’élaboration et la mise en œuvre du BOS au Congo
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Chargé de l'Administration et des ressources 2018/07 Completed Document finalisé et encours de mise en œuvre.
Finaliser aussi notre stratégie de réduction des coûts opérationnels entre Agences.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Chargé de l'Administration et des Ressources 2018/09 Completed Document finalisé et encours de mise en œuvre.
* Renforcer la collaboration entre agences à travers les groupes de résultats.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Direction Programme 2018/12 Initiated En 2018, deux Plans de Travail conjoints (Gouvernance et Environnement) vont être mis en œuvre dans le cadre de l’UNDAF . Action continue.
6. Recommendation:

Le PNUD doit continuer à encourager l’appropriation nationale afin de pérenniser et de promouvoir la démultiplication des résultats obtenus, et d’initier ainsi une dynamique de transformation et de changement à plus grande échelle. Le PNUD devrait élargir ses consultations à la base lors de la conception et de la mise en oeuvre, en associant ses partenaires traditionnels et non traditionnels, le secteur privé et les communautés locales. La société civile doit être davantage impliquée également.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays prend note de cette recommandation. En effet, le souci d’encourager l’appropriation nationale est une constante dans la mise en oeuvre des programmes/projets au bénéfice de la partie nationale. Concernant la gestion de projet, les représentants des partenaires de réalisation devant signer les PTA sont étroitement impliqués dans la formulation du projet et sa mise en oeuvre, ainsi que dans le suivi et l’évaluation des produits qui en découleront. Ce compagnonnage programmatique est une des clés de la réussite d’un projet. De plus, le Bureau a opté pour la modalité d’exécution nationale (NIM) couplée avec l’approche harmonisée de remise d’espèces (HACT), qui permettent de renforcer la responsabilisation fiduciaire de la partie nationale. Ce faisant, le transfert de compétence est effectif.


Pour mieux systématiser cette ambition, le Bureau se propose de multiplier les formations en GAR, gestion de programme/projet et sur le HACT à l’endroit des ministères partenaires, aux autorités locales et toutes parties responsables (ONG, associations, société civile). Plus concrètement, le Bureau au travers des partenaires de réalisation institutionnels doit mettre l’accent sur les relais locaux (associations, ONG, OBC,…) afin d’atteindre plus efficacement les bénéficiaires directs.


Le Bureau a identifié le problème posé par la forte mobilité des cadres administratifs et a orienté sa stratégie de renforcement des capacités à l’endroit des Directeurs des Études et de la Planification (techniciens des institutions) qui constituent de réelles portes d’entrée pour la pérennisation des actions programmatiques/interventions du PNUD.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Multiplication de consultations participatives.
[Added: 2018/05/09]
Chargés de Programme 2019/12 Initiated Action à mener continuellement.
• Revues trimestrielles conjointes.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Programme 2019/12 Initiated Le Bureau a initié en 2017 des revues conjointes impliquant tous les partenaires nationaux ceci sous la Présidence de la Direction Générale du Plan et du Développement. Cette action sera faite continuellement.
• Multiplier les formations au niveau des parties prenantes sur la GAR, procédures de gestion de projets, HACT.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Programme - PMSU 2018/12 Initiated Le bureau de pays a appuyé le gouvernement du Congo dans l’élaboration et la validation du plan stratégique de la réforme de l’Etat qui sera appliqué à partir de 2018. Un des volets de ce plan porte sur la gestion Axée sur le Résultats au sein de l’administration congolaise. D’ores et déjà, il est prévu une formation GAR à l'endroit des partenaires du ministère du Tourisme au mois de Juin 2018. Le bureau prévoit également l'organisation d'ici la fin de l'année des formations dans les domaines de la gestion de projet et du HACT à l'endroit des partenaires de mise en œuvre et de réalisation
7. Recommendation:

Au cours du prochain cycle de programmation, le PNUD devra adopter une stratégie de communication axée sur les résultats de ses interventions et non pas se focaliser exclusivement sur le lancement d’activités.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays prend note de cette recommandation et travaillera de façon à renforcer les orientations de sa communication vers la GAR. D’ores et déjà, le Bureau de pays a fait un sondage sur ses interventions au Congo, dont les résultats serviront de base diagnostique à l’élaboration d’un nouveau plan de communication et permettront de mieux vulgariser les actions du PNUD à tous les niveaux, de manière à mieux communiquer sur les résultats. Pour aller dans le sens de la recommandation, le Bureau de pays a déjà développé des outils multimédias, tels que des brochures, des films et des documentaires. Le Bureau est également très actif sur les médias sociaux et dans la communication de ses résultats.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Renforcement de la stratégie de communication du Bureau en se focalisant davantage sur la communication des résultats et sur leur mise à disposition auprès des donateurs.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Unité communication - PMSU 2018/12 Initiated
8. Recommendation:

En termes de mobilisation des ressources, le PNUD devra, d’une part, intensifier ses efforts de plaidoyer auprès du gouvernement pour l’amener à mettre à disposition les fonds de contrepartie nationale et, d’autre part, diversifier ses sources de financement en s’orientant vers de nouvelles opportunités.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays prend note de cette recommandation. Toutefois, la classification économique du pays (pays à revenu intermédiaire) est peu attrayante pour l’aide publique au développement. Du fait de la crise financière que traverse le pays actuellement, les possibilités de mobilisation de ressources du gouvernement lors des deux prochaines années
sont très limitées. Le Bureau est déjà allé dans le sens de la diversification de ses partenaires. Concernant le secteur privé, des initiatives ont déjà été réalisées dans le cadre de la responsabilité sociétale (TOTAL E&P, Maurel & Prom). Elles seront encore multipliées. Les incertitudes liées au contexte économique actuel ont déjà affecté de nombreuses sociétés, ce qui rendra difficile à court terme la mobilisation de fonds. Mais la crise actuelle crée également des opportunités, et le Bureau continuera à travailler à l’apport d’idées innovantes dans des domaines tels que la jeunesse et l’économie numérique.
Il est aussi important de souligner que les PTF sont faiblement représentés au Congo, mais des missions ont également été menées à Kinshasa, où se trouvent la plupart des PTF. Les fondations, les organisations sous-régionales représentent également une alternative que le Bureau est en train d’examiner.
A terme, c’est le siège qui doit revoir sa stratégie d’engagement dans les pays à revenus intermédiaires afin de renforcer la compétitivité des BP dans de nouveaux domaines, et ce, au-delà des contributions du gouvernement.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
* Mise à jour de la stratégie de mobilisation de ressources tenant compte du contexte actuel et des nouveaux partenariats potentiels.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Économiste Principal/National - Programme - PMSU - Chargé de l'Administration et des ressources 2018/12 Initiated
* Organisation des missions de rencontres régulières avec les PTF non représentés à Brazzaville (Kinshasa ou capitales respectives).
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Économiste - Programme 2018/12 Initiated Une première mission a été effectuée à Kinshasa en 2017. D'autres rencontres sont prévues en 2018.
Élaboration d’actions de plaidoyer auprès du secteur privé à Brazzaville et Pointe-Noire.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Chargé de programme - Économiste- PMSU 2018/12 Initiated Des réunions de travail ont été organisées avec l'UNICONGO et d'autres sont prévues avec le secteurs privé à Pointe-noire au cours du mois de juin.
Proposer au gouvernement l’organisation d’une table ronde des donateurs, non seulement pour le financement du PND, mais aussi des politiques sectorielles, dont celles touchant au tourisme et à l’environnement.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Direction - Programme - Économiste 2018/12 Initiated Des documents ont été élaborés et transmis au Ministère du Tourisme. Sur le même élan, des documents préparatoires d’une table ronde des bailleurs de fonds pour le financement de la politique nationale de la décentralisation et du développement local ont été élaborés et transmis au Ministère concerné.
9. Recommendation:

Le PNUD doit renforcer ses activités de suivi et d’évaluation axées sur les résultats au niveau du programme et poursuivre l’appui qu’il apporte à ses partenaires dans ce domaine afin de disposer de statistiques fiables.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau pays prend acte de cette recommandation.
Néanmoins, les contraintes financières et l’absence de fonction dédiée au suivi-évaluation ont été compensées par le rattachement de cette activité au PMSU. De même, le Bureau travaille déjà en parfaite synergie avec la chargée du suiviévaluation de la coordination du SNU.
Pour le suivi de la mise en oeuvre des ODD au Congo, le Bureau a entrepris une collaboration avec le Groupe de résultats de suivi-évaluation du SNU et le gouvernement (ministère du Plan, de la Statistique et de l’Intégration régionale) dans le cadre de la formulation d’un cadre statistique commun.
En vue de fiabiliser les données statistiques, le Bureau envisage de renforcer sa collaboration avec l’Institut National de la Statistique (INS).

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
Élaboration d’un plan de formation interne et pour les partenaires sur la gestion axée sur les résultats.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Programme - PMSU 2018/12 Initiated Le bureau a élaboré un plan dans lequel est prévu une formation GAR à l'endroit des partenaires de mise en œuvre et partie responsable en Juin 2018 et d'une autre d'ici la fin de l'année.
• Établissement d’un partenariat solide avec l’Institut National de la Statistique.
[Added: 2018/05/09]
Programme - PMSU 2018/12 Initiated Un partenariat entre l’Institut National de la Statistique, le Ministère du Plan et du Développement et le PNUD est encours de finalisation. Le groupe de résultats de suivi-évaluation du SNU est aussi mis à contribution.
10. Recommendation:

Le PNUD doit poursuivre son appui aux contreparties nationales en faveur de l’intégration du genre, de manière à assurer au minimum l’établissement systématique de rapports présentant des données désagrégées par sexe et des lignes budgétaires tenant compte de la dimension du genre.

Management Response: [Added: 2018/04/25] [Last Updated: 2018/05/09]

Le Bureau de pays prend note de cette recommandation et entend renforcer l’appui qu’il apporte aux partenaires nationaux.
Il prendra des dispositions visant à faire ressortir, dans ses rapports, les données désagrégées par sexe. Il fera en sorte de systématiser une budgétisation sensible au genre dans ses programmes et projets. Dans le cadre du renforcement des capacités des partenaires (nationaux et/ou sectoriels), le Bureau de pays prévoira en priorité une planification sensible au genre. D’ores et déjà, le PNUD a aidé le gouvernement à élaborer un Plan d’action de mise en œuvre de la Politique Nationale Genre qui comporte une planification et une budgétisation sensibles au genre.

Key Actions:

Key Action Responsible DueDate Status Comments Documents
• Mettre en place des mesures qui permettront d’affecter au moins 10 % du budget du Bureau.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/05/10]
Programme/ Direction 2018/12 Initiated Dans le cadre de PTA 2018 avec le ministère de la promotion de la femme, il est prévu des formations dans le domaine de la budgétisation basée sur le genre.
• Élaboration des programmes/projets avec des cibles et des indicateurs sensibles au genre.
[Added: 2018/05/09] [Last Updated: 2018/08/17]
Direction - Programme 2018/12 Completed En 2018, 3/7 des projets ont été élaborés avec des cibles sensibles au genre. Il s'agit des projets: Leadership et genre, TRIDOM, PBF.

Latest Evaluations

Contact us

220 East 42nd Street
20th Floor
New York, NY 10017
Tel. +1 646 781 4200
Fax. +1 646 781 4213
erc.support@undp.org